Emmanuelle Rasseneur, maire de Gourlizon (29)

 

Située à mi-chemin entre Quimper et Douarnenez, ma commune, Gourlizon est une petite commune de 915 habitants. Lorsque je m’y suis installée, en 2006, le dernier commerce périclitait, après la fermeture d’autres avant lui : la rue principale donnait une impression de déshérence. Pourtant, c’est une commune jeune qui accueille une centaine d’enfants à l’école et dont les associations sont dynamiques. Souhaitant m’investir localement, je suis devenue conseillère municipale en 2008. Au cours du mandat, le Département du Finistère s’est intéressé à la revitalisation des centres-bourgs et a lancé une étude de préfiguration de l’AMI,  laquelle s’est basée sur une étude sociologique sur l’attractivité des centre-bourgs en 2013. Notre commune a été retenue. Les résultats de l’étude nous ont amenés à envisager l’aménagement de manière systémique : requalification du bâti, nécessité d’ouvrir une vue sur l’église enclavée, créer des équipements pour les familles, mettre en valeur les associations, développer un nouveau commerce de proximité, densifier l’habitat.

Les enjeux étaient nombreux ! En se présentant aux élections, notre liste les a repris dans ses engagements de campagne. Élus, nous nous sommes attelés à les réaliser. Bien évidemment, pour avancer, il y a deux priorités : la maîtrise du foncier et la mobilisation de partenaires, tant en ingénierie qu’en termes financier. Nous avons donc sollicité aide et conseils : de la Communauté de communes, du CAUE, de FIA, de la SAFI, du Département, de Finistère Habitat, de la Région, de l’État, et bien évidemment de BRUDED. Nous avons aussi fait le choix d’associer la population dès le début, par des réunions publiques deux fois par an et des chantiers participatifs.

Plusieurs opérations ont découlé de cette démarche : ouverture d’une maison des associations, création d’une aire de jeux intergénérationnelle, recomposition du carrefour principal avec aménagement végétalisé et réalisation d’une fresque qui met en valeur l’église. Parallèlement, deux anciens commerces acquis par la Communauté de Communes ont été démolis pour reconstruire un « multi » commerces (bistro – restaurant – épicerie) et trois logements sociaux (avec Finistère Habitat). Tous ces aménagements ont contribué à redynamiser le bourg et les liens sociaux, qui se sont traduits par de nouvelles animations. Néanmoins, comme de la nostalgie a été exprimée sur ces transformations de l’espace, un écrivain public a été missionné pour aller à la rencontre des habitants et recueillir leur histoire, dans une optique de transmission de la mémoire vécue. Cette démarche, en cours, est accueillie avec beaucoup d’enthousiasme.

Arrivée en fin de mandat, nous avons dépassé les objectifs que nous nous étions fixés. Pour y parvenir, le partage d’expérimentation propagé par BRUDED a été crucial. Aussi, je me suis investie dans l’association, parce qu’il faut savoir rendre ce que l’on a reçu afin d’enclencher un cercle vertueux. Je vous propose ainsi de venir nous rencontrer en juin prochain, lors du cycle régional de visites organisé par BRUDED sur le thème de la « dynamique des centres-bourgs ». J’espère avoir le plaisir de vous y accueillir pour mieux partager nos expériences réciproques !

 

Emmanuelle Rasseneur,
maire de Gourlizon et vice-présidente de BRUDED

 

 

 

Rédigé en mars 2019
Thématique : Aménagements de bourgs et d’espaces publics, Associer la population à ses projets, Commerces, Démarches globales et participatives, Enfance, jeunesse et ainés

 

Vous souhaitez valoriser l’une de vos initiatives dans nos prochaines Brèves ?

Votre collectivité
n’est pas encore adhérente ?
Rejoignez-nous !

Suivez nous aussi sur :

  Recevez nos Brèves mensuelles !