Nadine Duvaudier, adjointe à Beignon (56) et Jean-François Bohuon, maire de La Chapelle-Thouarault (35)

JF Bohuon et Nadine Duvaudier

 

Pour ce dernier éditorial du mandat, la parole est donnée à deux élus qui ne se représentent pas. Jean-François Bohuon maire de La Chapelle-Thouarault depuis 2001 et Nadine Duvaudier 1ère adjointe à Beignon depuis 2014, tous deux membres du conseil d’administration de BRUDED.

Quel est votre sentiment vis-à-vis des démarches de développement durable mises en œuvre sur ce mandat, que ce soit sur votre commune ou plus largement à l’échelle régionale ?

Nadine Duvaudier

‘’ J’ai le sentiment d’une prise de conscience par une majorité d’élus et d’habitants que le développement durable est devenu incontournable dans les politiques locales et les projets. Il semble aussi que les dimensions sociale et sociétale prennent de plus en plus d’importance.

Sur Beignon, je retiens la prise en compte de la dimension environnementale et durable dans nos dernières réalisations:  la nouvelle mairie, la maison des services au public, la salle de sports ou bien encore l’expérimentation ‘trois semaines sans ma voiture’ qui débouche cette année sur une navette régulière de cars vers  Guer et la zone d’activités du Val Coric. Nous avons associé autant que possible les habitants à nos actions : questionnaires, groupes de réflexion et aussi création de groupes de bénévoles. Je citerai pour exemple le projet d’entretien et  de valorisation des vergers communaux  qui porte maintenant l’ambition plus grande d’œuvrer pour la préservation du patrimoine naturel et bâti de la commune.’’

Jean-François Bohuon

‘’ Je suis quelque peu désabusé de voir comment les bureaux d’études évoluent très lentement, voire ne prennent pas du tout en compte ces démarches. En témoigne notre projet (en cours) de médiathèque   où l’équipe municipale est sur le point de se séparer de l’équipe de maîtrise d’œuvre en charge tant elle est des années lumières de nos attentes. Je constate aussi de grandes difficultés à convaincre nos concitoyens de changer leurs habitudes : ainsi pour l’aménagement du bourg, nous avons eu des difficultés à faire accepter aux commerçants et aux habitants plus de verdissement et le simple retrait de trois places de stationnement.

En résumé, sans réelle volonté politique, rien ne se passe. Elle se heurte trop souvent aux refus des changements que cela implique mais Il ne faut rien lâcher ! ’’

Quels sont pour vous les enjeux majeurs du développement durable auxquels il reste à répondre ?

Jean-François Bohuon

‘’Former, former, informer et expliquer. La communication est importante bien que les petites communes souffrent d’un manque de savoir-faire dans ce domaine. Pour cela, BRUDED est essentiel car notre association permet aux élus de confronter leurs expériences et expérimentations, et dispose de moyens de communication très intéressants. Entrer par la porte économique du développement durable aussi souvent que possible est un moyen efficace de convaincre également. ‘’

Nadine Duvaudier

’J’en retiendrai un : que l’approche globale de ces enjeux soit présente et permanente dans toutes les réflexions et dans tous les projets. N’ayons pas un plan d’actions  pour notre territoire mais ayons un projet de territoire dont le développement durable est l’essence et l’âme, présent dans chacune de ses actions. Tâtonnons, innovons, expérimentons… ‘’

Que conseilleriez-vous aux équipes qui se lancent pour s’assurer de démarches efficaces ?

Jean-François Bohuon

‘’Faire en sorte que l’équipe municipale soit unanime sur les enjeux. Poser un diagnostic territorial puis raisonner en approche globale sur l’ensemble du périmètre de la collectivité (communale ou intercommunale), dans une démarche participative pour emmener une part importante de la population. La collectivité peut porter des projets intéressants mais cette démarche doit être soutenue par les entreprises et les particuliers. Sans cette harmonisation des consciences, une collectivité ne peut avancer seule ‘’

Nadine Duvaudier

‘’ Mettre l’humain et la dimension collaborative au cœur de leur façon d’être et d’agir. Aujourd’hui et encore plus demain, chacun – habitant, entreprise, association, élu – devra être un acteur engagé du développement durable.  S’assurer de démarches efficaces c’est aussi s’entourer d’experts :  l’échelle des intercommunalités ou des pays me paraît adaptée pour cela.

Et bien entendu, adhérer à BRUDED, un formidable réseau d’échanges et de partage d’expériences.’’

 

Rédigé en mars 2020
Thématique : 

 

Plus de paroles d’élus

Vous souhaitez valoriser l’une de vos initiatives dans nos prochaines Brèves ?

Votre collectivité
n’est pas encore adhérente ?
Rejoignez-nous !

Suivez nous aussi sur :

  Recevez nos Brèves mensuelles !