La CC du Val d’Ille et St-Martin des Champs lauréats de l’appel national TEPCV

tepcv vignettetepcv vignette

L’appel à projets,  lancé en septembre 2014 par Ségolène Royal  pour mobiliser 200 « territoires à énergie positive pour la croissance verte » a été entendu par les élus : 528 territoires ont exprimé le souhait de s’engager dans la mutation énergétique et économique de la France.

Ses objectifs : encourager et mettre en valeur le développement d’actions concrètes contribuant à atténuer les effets du changement climatique et à favoriser la réduction des besoins d’énergie, le développement des énergies renouvelables locales et l’implantation de filières vertes.

Dans la catégorie des territoires à énergie positive pour la croissance verte 6  projets  bretons ont été retenus dont Le Val d’énergie –  CC du Val d’Ille(35) / territoire à énergie positive d’ici 2030 et la CC du Mené à qui nous avons rendu visite en octobre dernier, tous deux membres fondateurs du réseau TEPOS en partenariat avec le CLER, le réseau de la transition énergétique. Les collectivités lauréates se verront attribuer une aide financière de 500 000€ qui pourra être renforcée jusqu’à 2 millions d’euros en fonction de la qualité des projets et de leur contribution aux objectifs inscrits dans la loi de transition énergétique pour la croissance verte.

Par ailleurs, 9 autres territoires ont été lauréats comme « Territoires à énergie positive en devenir » dont la commune de Saint-Martin des Champs (29).  Ils seront invités à rencontrer les acteurs régionaux (Conseil régional, DREAL et ADEME) afin de bénéficier d’un soutien technique et financier pour compléter leur dossier de candidature dans le cadre d’un contrat régional de transition énergétique.  La région Bretagne soutient déjà cette orientation via l’appel à projets régional “Boucles énergétiques locales”  qui permet aux territoires de développer un projet global autour des 3 axes : maîtrise de l’énergie, valorisation des sources d’énergie renouvelable et l’optimisation de l’adéquation entre les besoins résiduels d’énergie et la production locale. Les aides financent la phase d’élaboration du projet (50% du montant global plafonné à 100 000 € sur 3 ans et la phase opérationnelle et la coordination de la mise en œuvre du projet territorial (40 % des coûts, plafonnés à 150 000 €).

En savoir plus sur les Territoires à énergie positive pour la croissance verte

En savoir plus sur les Boucles énergétiques locales de la Région Bretagne

Rédigé en janvier 2015
Thématique : Projets énergétiques de territoire, Énergie

 

Vous souhaitez valoriser l’une de vos initiatives dans nos prochaines Brèves ?

Votre collectivité
n’est pas encore adhérente ?
Rejoignez-nous !

Suivez nous aussi sur :

  Recevez nos Brèves mensuelles !