La Chapelle-Thouarault et Guipel (35) : une électricité d’origine 100% renouvelable

GuipelGuipel
La Chapelle Thouarault ZACLa Chapelle Thouarault ZAC
GuipelGuipel

Le 1er janvier 2016 a sonné la fin des tarifs réglementés de vente d’électricité pour les sites de puissance supérieure à 36 kVA. À l’initiative du SDE35 (syndicat départemental d’énergie), un groupement de commandes, auquel se sont associées 270 collectivités, a été mis en place.

Celui-ci s’est traduit par un appel d’offre avec accord cadre dans lequel figuraient deux options : une offre de base et une offre d’un mix énergétique avec « garanties d’origine » de l’électricité. En parallèle, le SDE35 a proposé aux communes qui le souhaitaient d’aller plus loin en participant à un groupement de commandes avec une exigence d’un approvisionnement en électricité 100 % renouvelable. Quatre communes ont décidé d’y participer : La Chapelle-Thouarault pour sa mairie, Guipel pour sa salle des sports (communes adhérentes de BRUDED), Le Rheu pour sa médiathèque et Saint-Jacques-de-la-Lande pour sa mairie. Un marché à procédure adaptée a ainsi été lancé et remporté par Enercoop, société coopérative fournisseur d’énergie. Cette volonté de soutenir concrètement la filière des énergies renouvelables se traduit par un effort financier de la part des communes : environ 13 % de surcoût par rapport aux anciens tarifs réglementés. Christian Roger, maire de Guipel, explique les motivations du conseil municipal : « la première motivation, c’est d’être sur une énergie propre, ni nucléaire, ni fossile, et en cohérence avec les engagements de la commune et de la communauté de communes (qui sont engagées dans la convention des maires et les territoires à énergie positive). La deuxième, c’est de contribuer à notre échelle à l’investissement dans les énergies renouvelables afin d’en augmenter leur rentabilité. Nous produisons près de 4O % de notre besoin en électricité sur notre commune avec de l’énergie renouvelable, alors consommer de l’énergie 100 % verte c’est entrer dans un cercle vertueux, même si celles-ci coûtent un peu plus cher les premières années ». Du côté de La Chapelle-Thouarault « c’est avant tout la cohérence de cette initiative par rapport à notre démarche globale de développement durable qui nous a motivés. Notre grande joie serait même de rendre la commune autonome en énergie. En attendant, c’est une manière de soutenir le développement des énergies renouvelables » soutient Jean-François Bohuon, maire.

Rédigé en janvier 2016
Thématique : Énergie, Énergies renouvelables

 

Vous souhaitez valoriser l’une de vos initiatives dans nos prochaines Brèves ?

Votre collectivité
n’est pas encore adhérente ?
Rejoignez-nous !

Suivez nous aussi sur :

  Recevez nos Brèves mensuelles !