Langouët (35) : la BioclimHouse® présentée aux élus du Pays de Rennes

 

Sur un foncier communal, situé entre l’éco-lotissement et les dernières maisons du bourg, la municipalité ambitionne d’étendre l’éco-lotissement pour y construire des logements sociaux et écologiques, mêlant une démarche d’économie circulaire, d’auto-production/auto-consommation d’énergie renouvelable  et de permaculture. Ce projet s’inscrit dans une démarche plus globale, initiée depuis deux ans. La municipalité a confié aux architectes Sarah Fuit (mandataire) et Julie Poutas la conception du lotissement, avec notamment la conception d’espaces communs réalisés avec des matériaux de récupération.

En parallèle, contactée par des concepteurs revendiquant leur capacité de réaliser une maison “triple zéro : zéro énergie,  zéro carbone, zéro déchet“, “au coût de construction rentrant dans les grilles de celui de logement social” (1200 à 1300 €HT du m2), la municipalité leur a proposée de construire un prototype sur le futur terrain à lotir : la BioClimHouse ®.

La maison est aujourd’hui en phase de finition. Elle était présentée ce jeudi 27 septembre 2018 à une quarantaine d’élus et de techniciens du Pays de Rennes.  Voici quelques caractéristiques :

  • la maison est conçue comme un assemblage de modules identiques, soudés entre eux, imprégnés  et encapsulés d’une résine issue de la chimie verte qui assure son étanchéité
  • elle est à ossature bois, isolée par un isolant biosourcé (le chanvre est pressenti), sur plancher bois et  posée sur pilotis
  • elle est destinée à être entourée de terre végétale, ce qui permet de cultiver sur les côtés et le dessus de la maison
  • sur chaque façade de la maison recouverte de terre, un système innovant, entre la géothermie et le puits canadien, permettra de récupérer les calories de la terre pour les ré-injecter dans l’habitat
  • la ventilation se fera par deux ventilation simple flux

La BioclimHouse n’a pas manqué de questionner les participants :

  • sur la possibilité de s’intégrer dans un lotissement ‘dense’, de 20 lgts/ha
  • sur la qualité à y bien vivre  du fait qu’elle soit enterrée avec des ouvertures aux seules deux extrémités et une ouverture zénithale
  • sur la garantie de son étanchéité à l’eau, au fil des années,
  • sur la qualité de l’air intérieur

Les concepteurs se sont montré très confiants. La maison va dailleurs être  instrumentée pour bien comprendre son fonctionnement.

Des BioclimHouse ou des maisons d’autres constructeurs  avec la même philosophie devraient prochainement voir le jour sur le futur lotissement. La municipalité est en discussion avec des bailleurs pour porter quelques maisons en locatif social.

Pour en savoir plus :

Rédigé en octobre 2018
Thématique : Actions pour la biodiversité, Lotissements et quartiers durables, Matériaux écologiques et locaux, Énergies renouvelables

 

Vous souhaitez valoriser l’une de vos initiatives dans nos prochaines Brèves ?

Votre collectivité
n’est pas encore adhérente ?
Rejoignez-nous !

Suivez nous aussi sur :

  Recevez nos Brèves mensuelles !