Des communes s’adaptent aux mesures sanitaires [Covid-19] dans les écoles

BouvronBouvron
Vers l'école

La rencontre virtuelle du 13 mai 2020 a rassemblé une petite dizaine d’élus et techniciens de six communes autour de la question de l’accueil des enfants dans les écoles au lendemain d’une période de confinement et d’un retour souhaité en premier lieu, pour les enfants en primaire.

Retours d’expériences

Les échanges et retours d’expériences menées par les différentes collectivités étaient riches. On retient quelques points en particulier qui ont plus marqué les élus présents :

  • La difficulté pour certaines équipes pas encore en place ou sur le départ d’organiser cette rentrée dans un contexte politique inhabituel ;
  • Des questionnements sur la pertinence de rouvrir l’école dès le 12 mai, d’accueillir les tout petits ou gérer les enfants qui ne reviendront pas à l’école… ;
  • Un gros travail de concertation avec les enseignants, les agents et parents d’élèves ;
  • La difficulté de maintenir la dimension de « sociabilisation » au vu des mesures de distanciation sociale imposées ;
  • Des difficultés particulières : le passage entre l’école et le périscolaire, la gestion des flux, le transport scolaire… ;
  • Les coûts pour la commune : achat du matériel d’entretien/désinfection gel/ masques ;
  • La question des centres d’accueil pendant l’été… alors même que certains camps d’été seront fermés ;
  • La responsabilité des élus qu’il faut relativiser : elle relève tout autant de l’école ;

Trucs et astuces

Au-delà de ces constats et difficultés, les élus ont aussi partagé quelques “trucs et astuces” qu’ils ont mis en place pour mieux accueillir les enfants et leur faire respecter plus facilement les “gestes barrière” et les consignes d’hygiène assez lourdes…

  • À Grand Champ (56), les enfants  sont invités à avancer en « somnambule » pour assurer une séparation importante entre eux ;
  • Au Saint (56), un marquage au sol (réalisé bien avant la crise du Corona) incite les enfants à respecter une distanciation suffisante ;
  • À La Haye-Fouassière (44) et à Guipel (35), on sépare les enfants avec une corde à nœuds ou un marquage ;
  • À Pleyber-Christ (29), les agents ont créé des rampes à robinets pour le lavage collectif des mains :

Julien Kerguillec, maire élu pour le mandat 2020-2026, explique la méthodologie : les robinets quart de tour ont été réglés sur un débit modeste, pour éviter les éclaboussures, puis retirés : l’ensemble de l’arrivée d’eau pour toute la rampe est activé par une autre vanne quart de tour (comme entre les deux barrières ici) ouverte par un adulte. On peut les mettre en série comme ici. C’est assez rapide à réaliser – nous avons ainsi fait 10 rampes de 3 points d’eau en quelques jours – et un autre intérêt est que les colliers sont réglables et donc leur hauteur adaptable en fonction de l’âge des enfants.

 

Rédigé en juin 2020
Thématique : Aménagements de bourgs et d’espaces publics, Santé et services de proximité, Écoles et périscolaire

 

Vous souhaitez valoriser l’une de vos initiatives dans nos prochaines Brèves ?

Votre collectivité
n’est pas encore adhérente ?
Rejoignez-nous !

Suivez nous aussi sur :

  Recevez nos Brèves mensuelles !