Plouguerneau (29) : prolongement de la chaucidou depuis le centre-bourg

Plouguerneau_chaucidou_2020_arnaud-velly-et-marine-jacq

Inaugurée en 2017 sur la route départementale n°32 entre La Martyre et le Korejou, l’unique Chaucidou de Plouguerneau va être prolongée jusqu’au centre-bourg d’ici fin 2020. Un aménagement nécessaire au développement d’une offre alternative au tout voiture à l’échelle communale qui s’inscrit au cœur de la transition écologique portée par la municipalité. Explications.

La « Chaucidou ». Elle avait défrayé la chronique à son lancement à l’automne 2017. Aménagement simple et original, la chaussée à voie centrale banalisée (CVCB) – de son vrai nom ! – est aujourd’hui devenue…banale tant elle s’est multipliée dans l’espace public.

Des bourgs ruraux aux grandes agglomérations et métropoles, cette invention venue des pays nordiques a fait tache d’huile en France en quelques années. Avec une accélération suite au Covid où la pratique du vélo s’est accrue. Elle concentre un certain nombre d’avantages : la chaussée à circulation douce permet une meilleure cohabitation entre les automobilistes et les cyclistes, et ce, sans avoir à augmenter l’emprise au sol. Le tout pour un coût bien inférieur à la réalisation de pistes cyclables.

Arnaud Velly, délégué aux mobilités

Un principe simple

Par sa construction en trois voies distinctes, la Chaucidou perturbe de prime abord nos habitudes avant de se révéler simple d’utilisation. « Le principe est de circuler sur la voie centrale, et de se rabattre sur le côté droit uniquement lorsqu’on croise un autre véhicule, tout en cédant la priorité aux éventuels cyclistes. », explique l’élu. Et de poursuivre : « des panneaux explicatifs sont installés le long de la route dans les sens de circulation. Un dépliant Tout savoir sur la Chaucidou est également disponible sur le site web de la mairie et mis à disposition à l’accueil. »

Une extension nécessaire

À Plouguerneau, il est possible de traverser la commune de bout en bout, de la mer à la terre, en passant par des voies dédiées à tous les moyens de locomotion non motorisés et notamment aux vélos. « La voie bleue relie Lilia au centre-bourg ; et la voie verte, la ZA du Hellez au Grouaneg. », rappelle Arnaud Velly. Quid de St Michel ?

Adaptée aux voies trop étroites pour envisager la création de bandes cyclables dédiées, la Chaucidou a alors été adoptée sur la route de St Michel pour répondre à cet enjeu en plus de réduire la vitesse des véhicules dans le cadre du plan de déplacement de la commune.

Confortée par cette solution avec trois années de recul, la majorité municipale souhaite aujourd’hui étendre la chaussée à circulation douce en la reliant au centre-bourg, en sortie de zone 30. « En plus d’assurer une continuité et une cohérence avec la portion existante, cela permettra enfin de connecter la Chaucidou aux autres réseaux cyclables que sont les véloroutes littorales et des Abers, les voies bleues et vertes. La sécurité des cyclistes s’en trouvera renforcée. Cette extension de près d’un kilomètre s’étendra du centre-bourg à La Martyre et portera à plus de 3 kilomètres la longueur totale de cet aménagement. », conclut l’élu.

Les travaux devraient démarrer à la mi-novembre 2020 suivant les conditions météorologiques.

En savoir plus

Des retours d’expériences de chaucidous – 2019

Contact

Arnaud Velly, délégué aux mobilités et Marine Jacq, déléguée à la transition écologique – 02 98 04 71 06 – mairie@plouguerneau.bzh

 

Rédigé en décembre 2020
Thématique : Aménagements de bourgs et d’espaces publics, Mobilités

 

Vous souhaitez valoriser l’une de vos initiatives dans nos prochaines Brèves ?

Votre collectivité
n’est pas encore adhérente ?
Rejoignez-nous !

Suivez nous aussi sur :