Projet d’habitat participatif à la Chapelle Launay (44)

 

Le 17 septembre 2019, la commune de La Chapelle Launay organisait la réunion d’information publique sur le projet d’habitat participatif, en présence de Loire Atlantique Développement, de l’association L’Echo Habitants et de l’agence d’architectes urbanistes Tica.

Au cœur du futur lotissement du Chapeau aux Moines, qui comprendra 51 logements sur 2,3 hectares, la commune a décidé de réserver, au sud est du quartier, un ilôt de 1400 m2 à l’habitat participatif, destiné à accueillir environ 5 foyers.

L’habitat participatif est une démarche citoyenne, dans laquelle les futurs habitants s’engagent à concevoir leurs logements, et les espaces communs, qui permettent de créer une vie entre voisins. Les habitants décident des grands principes de vie de leur résidence. Ils imaginent des espaces mutualisés et une façon de vivre ensemble, dans le respect de l’intimité de chacun.

La Chapelle-Launay et Loire Atlantique Développement (qui est l’aménageur en charge de conduire le projet de lotissement dans son ensemble), ont fait appel à l’association l’Echo Habitants pour appuyer le démarrage de ce projet. Cette association, basée à Nantes, est chargée de sensibiliser les habitants de la Chapelle Launay et d’ailleurs à l’habitat participatif, de favoriser la constitution d’un noyau de personnes et de les accompagner au cours de cette première étape d’émergence. La prise en charge financière de cette 1ère phase d’accompagnement est assurée par Loire Atlantique Développement afin de favoriser la mise en lien des habitants et créer ainsi un terreau favorable à l’aboutissement de ce projet.

3 autres étapes majeures attendront ensuite les futurs habitants :

– le pré-programme, étape au cours de laquelle s’écrit le projet et s’engagent les habitants (durée : entre 3 et 6 mois)

– la co-conception, qui consiste à co-produire le projet et définir l’organisation collective. C’est à ce moment qu’intervient l’architecte et que s’organise par ailleurs le montage juridique et financier du projet (durée : entre 3 et 6 mois)

– la réalisation, qui voit se concrétiser le projet par la construction des bâtiments et la gestion du lieu de vie (durée : entre 15 et 18 mois)

C’est en somme une page du quartier à écrire avec les futurs habitants.

A l’échelle de l’ensemble du lotissement, une autre caractéristique marque le projet : celle de la végétalisation du site, qui occupera une place importante. Sera conduite la démarche végétale locale. Il s’agit de récolter les graines dans les haies environnantes, graines qui seront mises en pépinières pour être replantées par la suite au niveaux des clôtures des maisons. Cela permet de recréer du linéaire de végétaux indigènes, adaptés au territoire et favorable à la biodiversité locale

Rédigé en septembre 2019
Thématique : Associer la population à ses projets, Lotissements et quartiers durables

 

Vous souhaitez valoriser l’une de vos initiatives dans nos prochaines Brèves ?

Votre collectivité
n’est pas encore adhérente ?
Rejoignez-nous !

Suivez nous aussi sur :

  Recevez nos Brèves mensuelles !