Couesnon Marches de Bretagne (35) : la culture comme vecteur de lien social, de dynamique économique et d’attractivité

Infos pratiques

Adhérent : 2019
Président : Christian Hubert
Adresse : Saint-Étienne-en-Coglès, France
Téléphone : 02 99 97 71 80
Nbre d’habitants : 21 831
Superficie : 397,54 km²

www.couesnon-marchesdebretagne.fr/
Contact BRUDED : Mikael Laurent

Autres expériences de CC Couesnon Marches de Bretagne

Avec son réseau de médiathèques impliquant ses habitants, sa programmation « dans » et « hors les murs », ses chèques-culture, son espace social et culturel commun (ESCC), la communauté de communes aborde la culture comme un vecteur de lien social, de dynamisme et d’attractivité.

Cliquez ici pour en savoir plus sur cette expérience

La culture : un ancrage de longue date

La compétence culture de Couesnon Marches de Bretagne émane de celle des deux EPCI dont elle est la fusion : Antrain Communauté et Coglais Marches de Bretagne. « Les deux communautés de communes portaient toutes deux des animations culturelles avec un historique autour de la culture et de l’implication des habitants » indique Thomas Janvier, Vice-Président. Côté Coglais, la prise de compétence date de 2000.

Ce qui a guidé les élus de l’époque, c’est de se dire  que ce n’est pas parce que l’on est en milieu rural et éloigné des pôles urbains, que l’on ne doit pas avoir une politique culturelle ambitieuse

Thomas Janvier, vice-président à la culture, au sport et à la communication

La compétence se traduit au travers de deux principales orientations

  • Le pilotage (construction, fonctionnement…) d’équipements culturels d’intérêt communautaire (Centre culturel du Coglais, réseau de huit médiathèques, Espace social et culturel commun) ainsi que la gestion et l’animation de deux bibliothèques-relais d’intérêt communautaire
  • Le développement d’actions culturelles : rencontre avec les artistes, fréquentation des œuvres et développement de la pratique culturelle dans les domaines du spectacle vivant, de l’enseignement artistique et du soutien à la vie associative culturelle

Défendre la culture pour tous

« La culture ne doit pas être l’apanage d’une élite, cela doit toucher l’ensemble de la population » défend Thomas Janvier qui voit dans la culture un « vecteur de lien social » et « un moyen éducatif » au-delà d’un simple loisir.

La communauté de communes gère ainsi le Centre culturel du Coglais avec une salle de 187 places sur Montours (commune nouvelle Les Portes du Coglais) « qui permet de proposer des spectacles et d’accueillir les écoles et les collèges du territoire ».

« Les élus ont également décidé de prendre en charge le transport des enfants des écoles dans les communes dépourvues de bibliothèque ou médiathèque à hauteur de quatre accueils de classes par an a minima » précise Maggy Josseaume, responsable du Pôle Culture et Lecture Publique.

De même, depuis 2011, l’EPCI a mis en place un chèque culture « qui apporte une aide financière aux familles en fonction de leur quotient familial pour inscrire leur enfant dans une pratique artistique : théâtre, cirque, musique, danse… ».

Pas un habitant n’a accès à une médiathèque à plus de 10 minutes de chez lui

Maggy Josseaume, Responsable du Pole culture

« allers vers »

La communauté de communes déploie aussi des spectacles « hors les murs » dans les différentes salles communales, en forêt ou parfois chez l’habitant, avec la volonté « d’aller vers et d’être au plus près des habitants ».  « La culture ne doit pas être enfermée dans un lieu. Les habitants vont plus facilement aller dans la salle des fêtes de leur propre commune » appuie le Vice-Président.

Point d’orgue de cette politique, l’Espace social et culturel commun (ESCC) basé sur la commune de Maen-Roch, « un équipement emblématique pour rapprocher les acteurs du champ social et du champ culturel ». Co-concu par la communauté de communes et le Département, l’ESCC regroupe dans un même lieu sept structures : le CDAS des Marches de Bretagne, la médiathèque, l’espace jeune et le service jeunesse de Couesnon Marches de Bretagne, l’école de musique Interval Coglais, le CLIC et le pôle artistique Angèle Vannier. Un projet « qui a nécessité une parfaite collaboration entre des structures aux statuts et aux gouvernances différents». Le projet inauguré en juin 2021, porte ses fruits  : « on voit des parents franchir la porte de la médiathèque en sortant d’un RDV au CDAS, ce qu’ils n’auraient sans doute pas fait si cela n’était pas dans le même bâtiment.  La bibliothèque a connu une augmentation de 30% de sa fréquentation » se réjouit l’élu.

Et « faire avec »

« La dimension participative est au cœur de notre politique culturelle » porte avec conviction Thomas Janvier. De nombreux habitants sont impliqués bénévolement dans le fonctionnement des bibliothèques-médiathèques (prêts d’ouvrage, implication dans la programmation…). « Ces lieux s’apparentent de plus en  plus à des Tiers-Lieu avec des ateliers d’échanges de savoirs et des activités proposés par des habitants » se réjouit Maggie Josseaume. De même, les habitants sont souvent associés à la création de spectacles, lors de résidences artistiques de compagnies accueillies sur le territoire.

La nouvelle médiathèque tiers-lieu basée à Bazouges-la-Pérouse en est la parfaite illustration. « Les habitants ont pu y contribuer de A jusqu’à Z » se réjouit le vice-président. Des premières réflexions sur les activités à développer, aux échanges sur l’organisation et la mutualisation des espaces, en passant par les chantiers participatifs de construction en terre, force est de constater une réelle expérience dans la mise en œuvre de démarches participatives.

Mettre en œuvre une démarche participative ne veut pas dire que les habitants font tout. Il faut se donner un cadre clair. Pour la médiathèque Tiers-Lieu de Bazouges, cela a été une vraie réussite. Maintenant on essaye de tout faire selon cette grille.

Thomas Janvier, vice-président à la culture, au sport et à la communication

Relier la culture aux autres champs de compétences

Créer une inter-relation entre la culture et les autres compétences de l’EPCI (cohésion sociale, sport, environnement, tourisme, développement économique … ) est également l’un des axes politiques forts de la communauté de communes. «Une partie de notre programmation est pensée en lien avec les enjeux sociétaux ou environnementaux inscrits dans le projet de territoire » illustre Maggy Josseaume.

La création de l’ESCC résulte de la même volonté politique de croiser le champ social avec le champ culturel.

Nous ne concevons pas une politique culturelle à part, nous la mettons en transversalité avec toutes nos autres politiques

Thomas Janvier, vice-président à la culture, au sport et à la communication

Renforcer la relation communes-EPCI

La relation communes et communauté de communes passe avant tout par la Commission culture, « qui se réunit tous les deux mois et dans laquelle j’ai tenu à ce qu’il y ait un représentant de chaque commune. Nous  souhaitons vraiment être dans une démarche partagée, avec un  va et vient avec les communes » explique l’élu. La relation se  construit progressivement et est « en constante évolution ». « On travaille à ce que toutes les communes constituent un vrai relai de la culture et s’emparent de nos propositions ».

L’ingénierie autour de la culture que l’on a au sein de la communauté de communes est l’une des compétences maçonnes, reconnues par les communes de l’EPCI

Pascal Hervé, maire de Bazouges-la-Pérouse

Travailler avec les partenaires institutionnels, les acteurs culturels, et les associations du territoires

Pour développer ses différents projets et notamment le déploiement du réseau des médiathèques, la programmation artistique, le soutien à la création artistique et les actions d’éducation artistique et culturelle, Couesnon Marches de Bretagne multiplie :

  • les partenariats institutionnels et financiers : CD35, DRAC, Région Bretagne, Centre national du livre
  • les partenariats de projets : Le Grand Soufflet, les Flambées Celtik, AY ROOP (résidence cirque au collège), Centre Culturel Juliette Drouet,  TNB, Opéra de Rennes, le Conservatoire René Guizien,  la Granjagoul,
  • le lien avec l’ ensemble des partenaires culturels, éducatifs, sociaux du territoire :CDAS des Marches de Bretagne, écoles, collèges, foyers de vie, EHPAD, services de CMB, MDIV,

L’EPCI subventionne plusieurs structures et évènements locaux. Elle a, à ce titre, revu en  2018 la catégorisation de ses aides aux associations avec 5 niveaux d’aides : théâtre amateur, événement, associations  d’envergure communautaire… Elle coordonne ‘le Printemps du Coglais’, un évènement fédérateur qui est rassemble plus d’une soixantaine de manifestations culturelles entre mars et juin de chaque année organisées par les associations et partenaires du territoire.

Enfin,  la communauté de communes conventionne avec trois associations d’intérêt communautaire à qui elle fait confiance pour déployer une partie de la politique communautaire :

  • L’association Superflux (ex. Le Village) autour de l’art contemporain
  • Le Pole artistique et culturel Angèle Vannier
  • L’école de musique Interval’Coglais

Plusieurs associations ont un rayonnement communautaire. C’est un peu comme si nous avions mis en œuvre une délégation de missions d’une partie de la politique culturelle à des associations qui en ont les compétences

Thomas Janvier, vice-président à la culture, au sport et à la communication

Zoom sur l’implication du Département

Le Département d’Ille-et-Vilaine agit sur plusieurs axes, en soutien des communautés de communes :

  • Irriguer l’ensemble du territoire départemental  : « A travers nos contrats de solidarité, on veille à ce que les territoires les moins favorisés touchent jusqu’à 6 fois plus que les territoires les plus favorisés » défend Denez Marchand, vice-Président à la culture, aux langues de Bretagne et à la lecture publique
  • Atteindre les publics éloignés de la culture : « l’un des grands enjeux est de croiser notre politique sociale avec notre politique culturelle »

À titre d’exemple, le Département est intervenu :

  • En ingénierie et en financement dans la construction de l’ESCC et de la médiathèque Tiers-Lieu
  • Dans le déploiement de résidences missions d’artistes « pour favoriser la construction de projets culturels dans le long terme, en lien avec les collectivités locales et les habitants »
  • Dans le développement de l’éducation artistique et culturelle au collège avec le développement de résidences en collèges et le lien avec le label 100% EAC : « l’objectif est que tout collégien bénéficie d’au moins 20 heures de pratiques au cours de ses 4 années de collège ».
  • Dans le soutien à des évènements, notamment quant ils croisent des publics plus éloignés : « dans des EPHAD, des foyers d’aides sociales à l’enfance, auprès de titulaires du RSA… »
  • Dans le schéma de lecture publique à travers le fonds documentaire départemental e l’aide à l’emploi pour des postes de coordination de réseau de médiathèques

Notre politique réside dans la défense des droits culturels : permettre à chacune et à chacun de pouvoir accéder à une offre culturelle mais aussi de développer une pratique artistique

Denez Marchand, vice-président à la culture, aux langues de Bretagne et à la lecture publique du Département d’Ille-et-Vilaine

Un budget assumé

Couesnon Marches de Bretagne consacre un budget de fonctionnement d’environ 640 K€, hors charges de personnel et hors charges de fonctionnement de l’ESCC (médiathèque, école de musique, auditorium, espace jeune et espaces mutualisés). Le budget communautaire consolidé s’établit autour de 14 millions d’euros. « Charges de personnel comprises, le budget avoisine les 1,2 millions d’euros annuels ; 2 millions si l’on intègre l’ensemble des charges de l’ESCC. C’est le deuxième plus gros budget communautaire »

C’est un choix politique que d’avoir pris la compétence culture et de se donner les moyens de la porter et de l’animer. Cela ne fonctionne que grâce à une équipe d’agents compétents et motivés, dans une relation de confiance élus-agents. De la part des élus commentaires, la culture est aujourd’hui un acquis

 Thomas Janvier, vice-président à la culture, au sport et à la communication

 

rédigé en octobre 2023

Documents techniques

Abonnez-vous à nos Brèves mensuelles

Recevez les actualités du réseau, des adhérents et de nos partenaires ainsi que des invitations aux événements régionaux


  Recevez nos Brèves mensuelles !