Le Mené (22) dans une démarche de revitalisation des 7 centres bourgs de la commune nouvelle

Commune Le Mené-centre de Collinée

Infos pratiques

Adhérent depuis 2016
Maire : Jacky Aignel
Adresse : La Croix Jeanne Even, 22330 Collinée
Téléphone : 02 96 31 47 17
Nbre d’habitants : 6450
Superficie : 163,23 km²
Intercommunalité : Loudéac Communauté − Bretagne Centre
www.ccmene.fr
Contact BRUDED : Bruno Servel

Autres expériences de Le Mené

Revitaliser les centres-bourgs et maintenir le dynamisme du territoire:  c’est la démarche conduite à l’échelle de l’ancienne communauté de communes du Mené, devenue commune nouvelle en 2016.

Cliquez ici pour en savoir plus sur cette expérience
Pour Jacky Aignel, maire : « Pendant longtemps, l’urbanisme n’a pas été un enjeu important sur notre territoire, on voulait d’abord produire du logement. Mais, aujourd’hui, ce type de développement ne répond plus à nos ambitions : la prolifération des lotissements autour des bourgs a entrainé un délaissement des centres et la mixité sociale est moins présente. L’un de nos objectifs est donc de chercher à redonner un vrai caractère aux centres bourgs, tout en leur conservant un esprit patrimonial. »C’est cette prise de conscience collective que l’attractivité de la commune nouvelle dépendra fortement du dynamisme de ses bourgs qui a motivé le lancement, fin 2014, d’une démarche de revitalisation des 7 centres bourgs de Le Mené.

Collinée pas retenu à l’AMI national mais la commune nouvelle intégrée à la démarche régionale

Pour ce travail, Le Mené n’est pas parti de rien. « Certaines communes, dont celle de Collinée où j’occupais la fonction de maire adjoint, avaient déjà entamé des réflexions pour lutter contre la vacance des centres bourgs », explique Marie Grippaudo, adjointe chargée du développement

Collinée s’était déjà rapprochée de l’Établissement Foncier de Bretagne via une convention de partenariat l’engageant à mettre en œuvre la méthodologie mise au point par l’EPFB. En 2014, la commune s’est portée candidate de l’appel à manifestation d’intérêt national intitulé : « Revitaliser les centres-bourgs : un enjeu majeur pour l’égalité des territoires » … mais n’a pas été lauréate. L’objectif était de mettre en œuvre une démarche expérimentale auprès d’une cinquantaine de communes de moins de 10 000 habitants.

Loin de se décourager, Marie Grippaudo s’est alors tournée vers le Préfet des Côtes d’Armor l’invitant à venir découvrir sur place le projet élargi aux 7 bourgs de la future commune nouvelle. Les élus ont été suffisamment convaincants pour que Le Mené soit intégré à la démarche en cours à l’échelle régionale et bénéficier de financements pour les phases d’études.

Une approche transversale

Le diagnostic de territoire a permis d’identifier, sur Le Mené, deux centralités aux complémentarités différentes : Collinée et Plessala.  « Notre objectif sera de développer ces pôles de façon équilibrée », précise Marie Grippaudo.

La démarche inclut un travail sur l’offre commerciale des bourgs, sur l’attractivité démographique, sur la consommation foncière qui est une thématique chère à ce territoire agricole engagé de longue date dans la transition énergétique. Autre cible : les jeunes et leur maintien sur le territoire et, déjà, l’ancien local de gendarmerie a été transformé en foyer pour jeunes travailleurs afin de les aider à accéder au logement.

Une démarche partenariale et participative

C’est une démarche partenariale et concertée avec des acteurs publics (État, Région, Établissement Public Foncier), privés (accompagnement par l’Atelier du canal), mais aussi universitaires avec l’IAUR. L’Institut d’aménagement et d’urbanisme de Rennes a en effet choisi Le Mené pour conduire une expérimentation, et des étudiants ont ainsi élaboré des scénarios prospectifs. « Cette démarche était pour nous très stimulante, o. Les étudiants ont pu réaliser des projections avec des paramètres différents. Cela était pour nous très novateur et bousculait nos schémas habituels. Notre travail a ensuite consisté à confronter leurs projets avec la réalité politique et territoriale du Mené. » confirme Marie Grippaudo.

La population a également été largement associée. Une condition essentielle à la réussite de la démarche, à l’heure où « l’élargissement des différents périmètres ouvre au risque d’une perte de proximité », avertit l’adjointe. Au moment de la création de la commune nouvelle, un « point relais centre-bourg » a été créé pour centraliser l’information et offrir une interface à la population. Un élu y siège en permanence. Des ateliers participatifs et des diagnostics « en marchant » ont été proposés. Enfin, les associations et les acteurs économiques du territoire sont associés via le conseil de développement, qui siège au sein du comité de pilotage du projet.

Place aux réalisations

Marie Grippaudo est confiante dans la réussite de cette démarche de revitalisation : « Je pense que nous allons y arriver, parce que nous répondons à un véritable besoin et que nous essayons de le faire de façon rapide et efficace. Or, dans le contexte actuel, c’est cette rapidité d’adaptation qui est essentielle. »

Documents techniques

Expériences similaires

Ils nous soutiennent

saint aubin du cormier cimetièresaint aubin du cormier cimetière
saint aubin du cormier cimetièresaint aubin du cormier cimetière
saint aubin du cormier cimetièresaint aubin du cormier cimetière
BreteilBreteil
BreteilBreteil
BreteilBreteil
  Recevez nos Brèves mensuelles !