Espace Équinoxe : médiathèque, cantine et garderie au Sourn (56)

Le SournLe Sourn
Le SournLe Sourn
Le SournLe Sourn

Infos pratiques

Adhérent depuis 2008
Maire : Jean-Jacques Videlo
Adresse : 26, rue du commerce, 56300 Le Sourn
Téléphone : 02 97 25 12 52
Nbre d’habitants : 2088
Superficie : 16 km²
Intercommunalité : Pontivy communauté
www.lesourn.fr
Contact BRUDED : Maïwenn Magnier

Autres expériences de Le Sourn

Sensibilisés depuis plusieurs années aux enjeux de développement durable, la commune du Sourn a construit entre 2005 et 2011 trois équipements structurants privilégiant le développement d’énergies renouvelables, les apports solaires passifs et la limitation des déplacements en voiture. Un espace d’accueil pour la petite enfance (garderie), la cantine scolaire et la médiathèque.

Cliquez ici pour en savoir plus sur cette expérience

Le Sourn est une commune de 2 075 habitants située au Sud de la ville de Pontivy, en périphérie immédiate de celle-ci, à quatre km du centre-ville. La commune du Sourn est bien dotée en commerces et services de proximité (boulangerie, supérette, journaux, bars, restaurants, coiffeur, médecin, dentiste, pharmacie et poste…). En 2002, face au manque de place et de confort constaté sur plusieurs équipements (bibliothèque, restaurant scolaire), la commune décide de réfléchir à la construction de nouveaux équipements plus adaptés à la demande.

Une réflexion globale à l’échelle de la commune

En 2004, la commune demande au CAUE de réaliser une étude stratégique pour la réalisation d’une « greffe urbaine » regroupant différents équipements publics. Le rapport rendu en janvier 2005 propose plusieurs scénarii d’aménagement possible. Afin de préciser ses choix, la collectivité commande une étude urbaine au bureau d’étude « Espace et Développement » de Vannes. La zone finalement identifiée pour accueillir les nouveaux équipements est une parcelle communale d’une superficie de 3 360 m², située au cœur du bourg, à l’articulation entre l’entrée du bourg, les quartiers résidentiels, la mairie, et l’école publique. La zone baptisée « L’Espace Équinoxe » accueillera une garderie, une médiathèque et un restaurant scolaire. La construction des trois équipements est échelonnée dans le temps et l’approche écologique des projets est de plus en plus présente.

L’espace enfants : garderie

Le premier bâtiment construit est ouvert en janvier 2007. Des panneaux solaires thermiques ont été installés pour la production d’eau chaude et un linoléum naturel a été posé au sol.

 La médiathèque : principes constructifs

« On voulait faire quelque chose d’original » explique Marcel Renaud, ancien adjoint à l’environnement. La commune consulte des architectes et sont séduits par le projet d’un cabinet de Vannes proposant un bâtiment à ossature bois de plain-pied de 210 m². La luminosité est assurée par les grandes ouvertures côté Nord « pour faciliter la lecture ». Côté Sud, la façade est en polycarbonate, protégée par des pare-soleil en bois. Le chauffage de l’ensemble est assuré en géothermie par 3 puits de 90 mètres de profondeur. La couverture est en zinc avec une toiture végétalisée : « le toit végétal demande peu d’entretien ; cela permet de gérer plus facilement les eaux pluviales » explique Marcel Renaud. Un bâtiment agréable malgré des déboires en phase travail… « On était persuadés que le métier d’architecte consistait à faire un bâtiment de A à Z, mais l’architecte était plus artiste que technicien : nous avons assuré la coordination globale des travaux avec l’aide des artisans » se rappelle Daniel Guégan ancien élu en charge des travaux. « il y avait des choses qui n’étaient pas réalisables, on a perdu 6 mois ». Les surfaces de la médiathèque ont été estimées par rapport au nombre d’adhérents, toutefois, dans l’usage, le bâtiment n’est aujourd’hui pas assez grand. Par ailleurs, avec le recul, les élus trouvent dommage de ne pas voir la toiture végétalisée, ils regrettent également l’exposition de la terrasse à l’Est qui la rend inutilisable. « À part cela, c’est un lieu très agréable » expliquent les élus.

Le restaurant scolaire : chauffage, énergies renouvelables et matériaux en débats

Une étude comparative entre une chaudière à gaz à haut rendement à condensation et une pompe à chaleur a été réalisée par le bureau ABETEC. Au vu du long retour sur investissement et au regard des volumes d’eau chaude nécessaires pour ce type d’équipement, la commune a retenu la solution au gaz. Une membrane photovoltaïque a été intégrée à la toiture, sur toute la surface du bâtiment autre que la cuisine. Le surcoût de 74 000 € sera rapidement amorti puisque la commune revend en moyenne 5 500 € d’électricité par an à EDF. Côté matériaux, le bâtiment est en ossature bois isolé en laine minérale. Une attention particulière a été portée au bardage réalisé en bois de châtaignier local (de Combourg). Concernant l’acoustique : « on voulait quelque chose de calme » expliquent les élus : « on a fait appel à un acousticien pour étudier le projet ». Les visites d’autres restaurants scolaires les convainquent de poser au sol une moquette de type « flotex » pour limiter le bruit. Côté entretien : «Les agents passent l’aspirateur tous les jours et un lavage à l’eau chaque semaine».

Documents techniques

Expériences similaires

Ils nous soutiennent

BreteilBreteil
BreteilBreteil
BreteilBreteil
BreteilBreteil
BreteilBreteil
BreteilBreteil
  Recevez nos Brèves mensuelles !