L’éco-lotissement “Oglenn ar vourc’h ” à Silfiac (56)

Un lotissement inséré dans l'existant

Infos pratiques

Adhérent depuis 2006
Maire : Serge Moëlo
Adresse : Le Bourg, 56480 Silfiac, France
Téléphone : 02 97 27 60 13
Nbre d’habitants : 464
Superficie : 22 km²
Intercommunalité : Pontivy communauté
www.silfiac.fr
Contact BRUDED : Maïwenn Magnier

Autres expériences de Silfiac

L’un des premiers éco-lotissements de Bretagne a vu le jour à Silfiac, petite commune rurale de 450 habitants du nord-Ouest Morbihan. Il a permis de montrer qu’il était possible de concilier le développement urbain avec les enjeux du développement durable.

Cliquez ici pour en savoir plus sur cette expérience

Un projet précurseur pour l’époque

Initié vers 2002-2003, Serge Moëlo et son équipe souhaitaient aménager un lotissement en phase avec le développement durable et qui favorise l’intégration des nouveaux habitants dans le bourg.  La commune a travaillé avec l’architecte Bernard Menguy (maîtrise d’oeuvre), le pionnier de l’urbanisme durable en Bretagne (Hédé-Bazouges et Langouët)

La réflexion a débuté par une sensibilisation des conseillers municipaux suivie par l’organisation de réunions publiques. Des groupes de réflexion (1/3 d’habitants de Silfiac, 1/3 de personnes ressources extérieurs, 1/3 tiers d’élus)  ont ensuite travaillé sur différents thèmes : l’énergie, l’eau, les jardins familiaux, les primoaccédants… définissant ainsi les actions et les aménagements à mettre en œuvre pour atteindre les objectifs de cette opération. Un cahier des charges précis, plus  incitatif que contraignant, a été élaboré pour assurer le respect des principes de développement durable.

Priorité à la dimension sociale

Des liens sociaux favorisés : des jardins familiaux, aires de travail du bois, ruchers, poulaillers… sont mis à disposition des nouveaux propriétaires, mais aussi des habitants du bourg de Silfiac. Les cheminements piétonniers ont été dessinés de manière à ce que les différentes populations se rencontrent. Ils relient le bourg au hameau et permettent aux enfants de se rendre à l’école à pied en sécurité.

Une maitrise des coûts pour un accès aux primo-accédants et personnes à bas revenus : concept de maison évolutive, autoconstruction autorisée, règlement incitatif mais non imposé quand des surcoûts sont engendrés, répercussion des aides attribuées à la commune pour sa démarche innovante sur le prix du terrain, …

Priorité à la qualité de vie

Les grands espaces de jardins familiaux viennent verdir le site, auxquels viennent s’ajouter les jardins privatifs. En limites de propriété sont encouragées les haies bocagères d’essences locales, et sont tolérées les clôtures très discrètes de type piquets de châtaigniers et fils de fer galvanisé.

Les garages en bois imposés par la commune viennent structurer architecturalement le lotissement. Un architecte conseil mandaté par la mairie permet par ailleurs de guider les acquéreurs dans leur projet et s’assure de l’unité architecturale du site.

Les rues étroites sont prioritaires pour les piétons, les voitures y circulent au ralenti. Les visiteurs sont invités à se garer à l’entrée du site.

Construire autrement

Silfiac- chantier collectif terre

La taille des lots est limitée, afin de préserver l’espace naturel et agricole (démarche novatrice pour l’époque et par rapport au contaxte rural)

Le règlement fixe des objectifs incitatifs, ainsi que des obligations mais uniquement lorsque aucun surcoût n’est engendré. Par exemple : orientation bioclimatique obligatoire (tenant compte des ombres portées), écomatériaux recommandés et PVC et parpaings interdits, énergies renouvelables recommandées, …

Gestion des eaux pluviales : chaque lot est équipé d’une cuve de récupération d’eau de pluie enterrée, fournie et installée par la commune (sans surcoût). L’arrosage des jardins familiaux est assuré par les eaux de pluie récupérées au niveau du bourg. Les voiries sont semi-poreuses et sont équipées d’un système de noues (fossés) pour faciliter l’infiltration et limiter les eaux de ruissellement. Chaque lot est vendu avec une courette de stationnement stabilisée (revêtement perméable également).

Les chiffres clés

  • 15 lots au total d’une surface moyenne de 620 m²
  • 9 400 m² d’espaces verts, dont 4 900 m² de jardins familiaux, pour une surface totale de 20 600 m²
  • 12€HT/m² le prix de vente (inclus : cuve de récupération d’eaux pluviales installée, aire de stationnement stabilisée, branchement au réseau d’eaux usées)

Des subventions

Le projet a bénéficié en 2005 de le la première session d’aides du dispositif Éco-FAUR de la Région Bretagne (100 000 €)  Région pour les nouveaux quartiers d’habitat durable. Pontivy communauté a également accordé un fonds de concours à hauteur de 50 % du reste à charge pour la commune.

 

Documents techniques

Expériences similaires

Ils nous soutiennent

Neulliac_cantine BioNeulliac_cantine Bio
Potager communal de NeulliacPotager communal de Neulliac
argol_2018-future-maison-médicaleargol_2018-future-maison-médicale
Argol_plan rénovation maison médicaleArgol_plan rénovation maison médicale
  Recevez nos Brèves mensuelles !