Louvigné-du-Désert (35) : le presbytère réhabilité en résidence sénior

louvigne_presbytere-senior_bruded_louvigne_presbytere-senior_bruded_
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Infos pratiques

Adhérent 2018
Maire : Jean-Pierre Oger
Adresse : Mairie, 19 rue Lariboisière 35420 Louvigné du Désert
Téléphone : 02 99 98 01 50
Nbre d’habitants : 3520
Superficie : 41,66 km²
Intercommunalité : Fougères agglomération
www.louvignedudesert.org/
Contact BRUDED : Mikael Laurent

Autres expériences de Louvigné du Désert

Jouxtant la place centrale et le centre culturel Jovence, l’ancien presbytère est en cours de réhabilitation pour réaliser des logement seniors. Le projet est réalisé en régie, la municipalité n’ayant pas trouvé d’opérateurs pour mener le projet à bien. Le site a été choisi lors d’ateliers participatifs sur la démarche globale de revitalisation.

Cliquez ici pour en savoir plus sur cette expérience

Les premières réflexions

Ce projet de résidence senior est né suite à l’appel à manifestation d’intérêt revitalisation de centre bourg pour lequel la vile et la communauté de communes ont été lauréates fin 2014.

Une étude approfondie a été menée dans 4 domaines habitat, commerces, services à la population et aménagement urbain au cours de l’année 2015 et c’est lors d’un atelier participatif regroupant de nombreuses personnes dans cette salle que l’idée a été lancée : « et si on rénovait le presbytère pour accueillir des personnes âgées qui souhaitent vivre ensemble mais pas comme à l’EHPAD ? »

L’idée a fait son chemin et il a été proposé à l’abbé Honoré de déménager dans une maison achetée par la Ville, maison sur 2 étages ce qui a permis d’accueillir un 2ème prêtre dans des conditions plus confortables.

2018-2020 : études et travaux

C’est Vincent Tricot, de Louvigné qui a assuré la maîtrise d’œuvre et, après un estimatif sans doute sous-évalué, le projet a été validé par le Conseil Municipal en avril 2018 à un coût plus élevé.

Il est vrai qu’une rénovation réserve souvent des surprises et est plus complexe que la construction d’un bâtiment neuf mais nous avons fait le choix de réhabiliter le patrimoine local pour plusieurs de nos projets : 3 sur 4 pour le moment : résidence senior, graines de boutiques, tiers-lieu numérique en rénovation, pôle petite enfance en construction neuve.” Jean-Pierre OGER, maire

Les travaux ont été réalisés sur les 2 années 2019 et 2020 mais aussi sous 2 mandats différents avec le même maire mais avec un renouvellement important de l’équipe municipale et en particulier de l’adjoint aux travaux.

Plusieurs aléas sont venus pimenter le travail de l’architecte et des entreprises : présence de boules de granit mal placées, découverte en démolissant que le parquet tenait les poutres et non l’inverse et enfin le confinement et les mesures sanitaires à prendre quand le chantier a pu redémarrer …

Le budget

Si on évoque le budget, le coût de ce projet est d’environ 1,25 million d’euros HT si on inclut la maîtrise d’œuvre et nous avons réussi à obtenir des aides à hauteur de 51 %. L’autofinancement communal est assuré par un emprunt de 550 000 € sur 30 ans ; les mensualités et une grande partie des charges de fonctionnement sont couvertes par les loyers, ce qui est en quelque sorte une opération blanche pour la ville et donc pour les impôts de nos concitoyens !

L’état a participé dans le cadre de la dotation de solidarité à l’investissement local DSIL à hauteur de 104 476 €, le département dans le cadre du contrat de territoire pour 208 952 € et une subvention exceptionnelle de 100 000 € et Fougères agglomération dans le cadre de 3 fonds différents sur 3 années pour 210 558 €. Merci aux différents partenaires pour leur aide importante sans laquelle un projet de cette envergure ne pourrait être mené à bien pour une commune de 3400 habitants.

Un succès immédiat permet d’envisager de développer l’offre auprès des séniors

Les premiers résidents ont emménagé en mars 2021 et les autres ont suivi très rapidement, l’hôtel est complet avec 10 résidents : 2 couples dans les T3 de l’annexe neuve et 6 personnes seules dans les T2 de l’ancien presbytère et il y a encore des demandes. C’est pourquoi la commune va mettre à disposition du bailleur social Néotoa les jardins pour y construire 7 pavillons T2, T3 ; les travaux devraient débuter en 2022 ; ces pavillons seront réservés à des seniors qui pourront participer aux mêmes activités, la salle de convivialité a été dimensionné en conséquence.

Une animatrice embauchée à mi-temps

Mme Marie-Laure Noël, adjointe en charge de l’action sociale, du public senior et de la petite enfance a travaillé au sein de sa commission et avec les résidents à l’écriture d’un projet de vie, d’un règlement et pour cela la commune a embauché Audrey Lessec qui joue le rôle de maitresse de maison, d’animatrice, de jardinière à la main verte. Les résidents peuvent se faire livrer les repas du CCAS ou de l’ADMR ou bien faire leurs courses dans les commerces tout proches (et à la même altitude). Des activités sont proposées régulièrement aux résidents.

Pour conclure, les retours que nous avons sont très positifs aussi bien sur le côté architecture qui a su allier granit, verre et métaux, que sur la qualité des espaces de vie. Je crois que les résidents sont heureux dans leur nouveau lieu de résidence et c’est très important pour nous. Après cette réalisation, 2 graines de boutiques ont ouvert récemment rue Leclerc et d’autres projets nous attendent dans le cadre de petite ville de demain avec dans l’ordre le tiers lieu numérique en 2022 et le pôle petite enfance en 2023 !

 

Documents techniques

Expériences similaires

Ils nous soutiennent

Guémené : inauguration maison Limbour

Abonnez-vous à nos Brèves mensuelles

Recevez les actualités du réseau, des adhérents et de nos partenaires ainsi que des invitations aux événements régionaux

  Recevez nos Brèves mensuelles !