Parkeier ar roz, le nouvel écohameau à Botmeur (29)

BotmeurBotmeur
BotmeurBotmeur
BotmeurBotmeur

Infos pratiques

Adhérent depuis 2010
Maire : Éric Prigent
Adresse : Le Bourg, 29690 Botmeur
Téléphone : 02 98 99 63 06
Nbre d’habitants : 235
Superficie : 13 km²

www.yeun-elez.com/botmeur.php
Contact BRUDED : Maïwenn Magnier

Autres expériences de Botmeur

Soucieux de pouvoir accueillir de nouveaux habitants tout en maîtrisant au mieux le développement de leur commune, les élus de Botmeur ont décidé de concevoir un petit lotissement en plein cœur de bourg. L’occasion également pour eux de réaffirmer leur politique de développement durable.

Cliquez ici pour en savoir plus sur cette expérience

Une volonté de maîtriser son développement

Située au cœur des Monts d’Arrée, la commune de Botmeur (230 habitants) est renommée, tout comme sa voisine Saint-Rivoal, pour la valeur de son patrimoine naturel et architectural. Depuis le début des années 90, elle connait une croissance lente mais régulière de son nombre d’habitants, attirés par la qualité de son cadre de vie. Cette population est de plus en plus jeune et active, avec 70% de personnes âgées de moins de 60 ans en 2006, contre 53% en 1982. Comme partout ailleurs, la taille des familles diminue, entraînant un besoin accru en logements : 37 en moyenne d’ici 2019, d’après l’étude menée par le cabinet A&T Ouest dans le cadre de l’élaboration de la carte communale. Cette dernière a été lancée par la nouvelle municipalité en vue de mieux maîtriser le développement de la commune. C’est cette étude qui a permis également d’identifier le lieu le mieux à même d’accueillir les nouveaux habitants, le site de “Parkeier ar roz”.

En paralèlle, la municipalité travaille également avec Foncier de Bretagne pour réaliser un diagnostic des éventuels gisements fonciers du bourg (dents creuses, bâtiments inoccupés, …). Pour mener à bien ce travail, les élus se sont  s’appuyés sur le document réalisé par Plogastel-Saint-Germain, gentillement mis à disposition de BRUDED.

Un site à fort potentiel

Le site de Parkeier ar roz possède plusieurs atouts : 

  • Situé à proximité immédiate des commerces, il vient étoffer le bourg étendu le long de la route départementale. Il forme également une jonction entre le bourg, la salle intercommunale, le camping, la salle polyvalente et le Kreizker, village accolé au bourg.
  • En outre, sa localisation à la confluence des axes de circulation qui traversent la commune le situe au coeur d’une nouvelle centralité du bourg.
  • Sa pente plein Sud offre une vue dégagée vers un paysage exceptionnel, et viendra également renforcer l’impression d’espace des futurs habitants.
  • Les bocages existants contribuent à la qualité du cadre environnant.

Une réflexion en amont du recrutement de la maîtrise d’œuvre

Avant même de recruter une maitrise d’œuvre, les élus de Botmeur ont souhaité prendre le temps de réfléchir à ce qu’ils attendaient de ce nouveau lotissement. Ainsi ont-ils décidé de visiter, avec BRUDED, différents écoquartiers existants, avec dans l’ordre : « Oglenn ar vourc’h » à Silfiac (56), « Pont Prenn » à Guimaëc (29), « Yvonne Kerduro » à Plouaret (22), « Les Courtils » à Hédé-Bazouges (35), « La Prairie Madame » et « La Pelousière » à Langouët (35) et pour finir le lotissement communal de Saint Rivoal (29). « Dans chaque visite il y a quelques bonnes idées à retenir » constate le maire George Isaac, « même lorsqu’on est sur une autre échelle de projet ».

Forte de ces retours d’expériences, l’équipe municipale s’est ensuite attelée à définir les différents critères de développement durable qu’elle souhaite intégrer dans son projet, et qu’elle a reporté dans le cahier des charges de recrutement de la maîtrise d’œuvre. Après avoir consulté la DDTM et l’Architecte des Bâtiments de France, elle s’est appuyée pour se faire sur le Parc Naturel Régional d’Armorique (aspects urbanisme et paysages), l’ALECOB (aspects énergie, écomatériaux, sensibilisation tout public) et bien sûr BRUDED.

C’est finalement le cabinet A&T Ouest (paysages, urbanisme), en partenariat avec le cabinet Léopold (architecture), qui a été retenu pour la réalisation de l’étude pré-opérationnelle.

Un nouveau quartier, dans la continuité de l’existant

Parmi les objectifs fixés par les élus, la volonté de sortir d’un lotissement classique était prépondérante. Cela suppose une réelle qualité paysagère, et aussi un travail à fournir sur le lien entre espaces privés et publics, pour favoriser l’émergence d’un cadre convivial, ouvert sur l’extérieur, préservant également des espaces d’intimité.

Un autre axe fort du projet était la nécessité d’intégrer parfaitement ce nouveau quartier d’habitation à l’existant, en termes de paysages, d’architecture et de formes urbaines.

Pour répondre à ces objectifs, le bureau d’études AT Ouest s’est appuyé sur l’existant : le village du Kreizker. Dans ce village en effet, “l’organisation anarchique du bâti sous forme de hameau tirant profit de la pente rend possible la création d’espaces communs communautaires, propices à l’installation d’une vie de village. L’habitat y est relativement dense. L’absence ou le recul des clôtures permet d’atténuer visuellement les limites entre espace privé et espace public. Cette particularité donne une sensation d’ouverture et de liberté, tout en diluant la densité pourtant bien présente. Lorsque les clôtures existent, ces dernières sont végétales et/ou réalisées avec des matériaux d’extraction locale, renforçant le caractère bucolique des lieux. ” [extraits de l’étude AT Ouest]

En s’appuyant sur ces principes, la première tranche du projet a été dessinée par AT Ouest (urbanisme,paysages) et le cabinet Léopold (architecture). Le scénario d’aménagement retenu par les élus contient 7 lots, d’une taille moyenne de 365m².

Un projet construit dans la concertation

Les études ont été suivies par un comité de pilotage composé d’élus de la commune et de représentants de la DDTM, du Parc d’Armorique, du CG29, de BRUDED, des habitants ainsi que l’Architecte des Bâtiments de France.

Par ailleurs, pour expliquer les choix retenus en matières de formes urbaines à la population, les élus ont eu l’idée d’organiser une promenade à travers le Kreizker, village qui a servi d’inspiration au projet. Gérard Guen, adjoint au maire, en a retracé l’historique, en soulignant également la disposition et la forme des maisons. Les participants ont pu redécouvrir les lieux en se promenant à travers de petites venelles, à l’écart des voies principales… Le groupe s’est ensuite rendu sur le terrain du projet, pour tenter d’en imaginer les contours, sur la base de ce qu’ils venaient de voir. Revenu en salle, c’est cette fois le cabinet InG Concept de Landivisiau qui a présenté le projet d’aménagement de la route départementale qui traverse la commune et qui viendra également impacter l’organisation du cœur de bourg. Forts de toutes ces explications, les participants ont pu réagir sur ces propositions, donner leur avis et leurs commentaires. Un cahier mis à leur disposition a déjà commencé à bien se remplir.

Documents techniques

Expériences similaires

Ils nous soutiennent

TreflevenezTreflevenez
TreflevenezTreflevenez
Plouguerneau
Sivuric-Daoulas
  Recevez nos Brèves mensuelles !