Suivi de la qualité de l’air intérieur des logements de La Pelousière à Langouët (35)

LangouëtLangouët
LangouëtLangouët
LangouëtLangouët

Infos pratiques

Adhérent depuis 2005
Maire : Daniel Cueff
Adresse : 19 Rue des Chênes, Langouet
Téléphone : 02 99 69 92 30
Nbre d’habitants : 571
Superficie : 7 km²
Intercommunalité : Val d Ille-Aubigné
www.langouet.fr
Contact BRUDED : Mikael Laurent

Autres expériences de Langouët

Les 12 maisons et 6 appartements de La Pelousière à Langoüet sont parmi les premiers logements BBC réalisés en Bretagne. Conçus en 2010 par l’opérateur social Habitation Familiale, ceux-ci ont dus répondre au cahier des charges strict réalisé par les élus de Langouët suite à une démarche AEU.

Cliquez ici pour en savoir plus sur cette expérience
Au-delà des qualités thermiques, la commune avait notamment émis l’exigence de matériaux sains. Problème, à cette époque, l’étiquetage sur le caractère émissif en COV (composés organiques volatils) des matériaux de construction n’existait pas. La maîtrise d’ouvrage s’était donc tourné vers les labels les plus exigeants du point de vue environnemental : peintures NF ou écolabel, label Blaue Engel, colles émicode EC1,…

Un suivi de la qualité de l’air avec l’EHESP et la MCE

Afin d’apprécier les résultats des efforts engagés sur la qualité de l’air intérieur,  la CC du Val d’Ille s’est entouré de l’EHESP (Ecole des hautes études en santé publique). Deux campagnes d’analyses  ont ainsi été menées dans 5 logements ; l’une juste après livraison, l’autre après un an d’occupation. En parallèle, la MCE (Maison de la consommation et de l’environnement) a réalisé des enquêtes pour mieux connaitre le mode de vie des occupants et apprécier l’influence de leurs comportements sur l’air respiré.

Les résultats

Du point de vue du système constructif les résultats montrent des teneurs en formaldéhyde, acétaldéhyde et hexaldéhydes relevées à la livraison …. non négligeables. Plus précisément, les pièces aux revêtements de sols collés (sisal, caoutchouc) ou constitué de colle (parquet flottant) font état de teneurs supérieures aux pièces carrelées, malgré l’attention portée sur la colle appliquée. De leur côté, les composés les plus volatils (toluène, xylène…) détectés à la livraison des logements ont pratiquement disparus au bout de 1 an. Obligatoire depuis le 1 janvier 2012, l’étiquetage « émissions dans l’air intérieur »  des matériaux de construction et de décoration, associé à la vigilance des Maitrises d’ouvrage et d’œuvre, devrait permettre de tendre  vers un air plus sain dans nos constructions.

Du point de vue du comportement des occupants, la présence de meubles en panneaux de particules, l’utilisation de  parfums ou bougies d’ambiance, associées à des températures élevées, semblent être à l’origine de l’augmentation des teneurs en formaldéhyde rencontrées dans certains logements. Celles-ci ont pu aller jusqu’à doubler par rapport à la teneur constatée à la livraison. Cela montre toute l’importance de l’information des particuliers sur ces questions, l’étiquetage des produits ménagers, de bricolage et d’ameublement n’étant pas soumis à étiquetage pour le moment.

Documents techniques

Expériences similaires

Ils nous soutiennent

Pluméliau salle des sportsPluméliau salle des sports
PrefaillesPrefailles
  Recevez nos Brèves mensuelles !