Retours de la visite de la Crèche inter-entreprise « la cabane aux Bruyères » à Plouedern

Visite éco crèche CCPLD 2018Visite éco crèche CCPLD 2018
Visite éco crèche CCPLD 2018Visite éco crèche CCPLD 2018
Visite éco crèche CCPLD 2018Visite éco crèche CCPLD 2018
Visite éco crèche CCPLD 2018dav

17 personnes (dont 9 élus et 2 agents de 5 collectivités) ont participé et/ou sont intervenues à l’occasion de la visite de ce bâtiment HQE et éco-construit. Cette crèche réalisée en 2010 est l’aboutissement d’un partenariat entre les communautés du Pays de Landerneau-Daoulas et de Lesneven Côte des Légendes. La préoccupation écologique fait partie intégrante du projet, tant sur le mode constructif que sur le fonctionnement. Les espaces de vie agréables ont été conçus autant pour les enfants que pour le personnel.

La visite du bâtiment à Plouedern s’est faite à l’issue d’une présentation du projet en salle à Landerneau dans les locaux de la Communauté de communes par Patrick Leclerc, président, Bruno Jaouen, directeur des services techniques et Patrick Balcon, architecte et maître d’œuvre du projet. Le groupe a été guidé par Isabelle Urien, directrice de la crèche (Association Don Bosco, gestionnaire) lors de la visite sur place.

On se sent bien dans les locaux : le bois est apaisant et chaleureux

Isabelle Urien, directrice

 

Au-delà de la démarche du projet (une fiche descriptive est téléchargeable plus bas), quelques retours des échanges qui ont eu lieu :

Une démarche écologique et économique en amont

Dès le début, les élus avaient la volonté de construire un bâtiment exemplaire pour accueillir des enfants en bas âge : le choix du bois comme mode constructif et d’aménagements intérieur s’est donc imposé. Il était important d’avoir un bâtiment agréable à l’usage, faible en consommation énergétique et aussi producteurs d’énergie (panneaux photovoltaïques et chauffe-eau solaires).

Les élus avaient conscience que pour être « attractifs » sur une zone d’activité (située à l’entrée du Pays de Brest), il fallait offrir des services aux entreprise et collectivités : celle de proposer une solution de garde d’enfants pour les salariés avait été clairement identifiée. La zone de Saint-Eloi accueille quelques 2000 emplois ; on compte 3000 à 4000 salariés sur la zone globale.

Choix de modes constructifs

Le fil conducteur du projet était celui d’une architecture « bio-climatique » qui permet de profiter des apports solaires gratuits. Le bâtiment a bénéficié d’une très bonne isolation avec une forte inertie permettant de gérer les apports de chaleur. Le bâtiment est compact : moins de parois= moins de déperditions. Il fait une part importante aux parois intérieures en terre crue (issue de centre Bretagne) qui absorbe et restitue la chaleur.

Concernant le cahier des charges du projet, il intégrait les notions de développement durable et d’éco-matériaux. Avec 8 ans de recul sur ce bâtiment livré en septembre 2010, on ne note aucun problème de conception.

Consommation énergétique

En terme de performance énergétique, la crèche consomme 30 à 35 kWh/m²/an : mieux que le standard « passiv’Haus ».

Le chauffage au sol est alimenté par une chaudière bois. « L’inconvénient du chauffage bois est qu’il faut que la chaudière soit quasiment à son rendement maximum pour que ce soit intéressant : ce n’est pas le cas ici »

Trois types d’énergie sont présentes : chaudière bois/chauffage au sol, cpateurs solaires/eau chaude sanitaire et électrique/à points

La ventilation

3 types de ventilation ont été choisis : en double flux pour les pièces de vie, en simple flux dans les sanitaires et en ventilation naturelle (clapets motorisés) pour gérer les apports solaires.

Il y a des problèmes sur le système de ventilation (à double flux) qui n’est toujours pas résolu : des démarches sont en cours pour y remédier. Les difficultés rencontrées étaient liées en partie à l’absence de maîtrise d’un outil de type « domotique » assez complexe. La CCPLD a mis en route une procédure judiciaire pour déterminer les responsabilités des défaillances constatées. En attendant, le problème n’est pas résolu et les surchauffes constatées sont difficiles à vivre pour les usagers : enfants et encadrants.

Isolation

Le contrôleur technique n’a pas validé le choix de l’isolation en laine de bois (qui n’était pas encore très répandu à cette époque) et la collectivité est passée outre cet avis pour la construction du bâtiment.

L’acoustique

L’acoustique est défaillante dans la salle de motricité sous la verrière. Lors de la visite, les échanges entre l’architecte, les services de la CCPLD et la directrice de la crèche ont permis à ceux-ci de se remettre en lien pour trouver une solution technique (« simple à résoudre » explique Patrick Balcon).

Quelques leçons à tirer des défaillances constatées

Il faudrait intégrer la notion de coût global dans l’Appel d’offre avec l’obligation de faire une évaluation du bâtiment (conception + fonctionnement) au moins 2 ans après la réalisation.

La CCPLD a imposé que le thermicien soit présent du début jusqu’à la fin.

Il faudrait prévoir un temps de formation (chauffage, ventilation…) pour les utilisateurs, gestionnaires du lieu.

En savoir plus : télécharger les documents suivants

Page projet « La « cabane aux bruyères » : une crèche inter-entreprises éco-construite »

Diaporama de présentation du projet (CCPLD)

Rédigé en juillet 2018
Thématique : Enfance, jeunesse et ainés, Matériaux écologiques et locaux, Écoles et périscolaire, Économies d’énergie

 

Vous souhaitez valoriser l’une de vos initiatives dans nos prochaines Brèves ?

Votre collectivité
n’est pas encore adhérente ?
Rejoignez-nous !

Suivez nous aussi sur :

  Recevez nos Brèves mensuelles !