Séglien (56) ne ferme pas tout à fait son dernier commerce

SéglienSéglien
SéglienSéglien-Laurent Ganivet, maire
SéglienSéglien

Commune de 734 habitants, Séglien a vu la fermeture de son dernier commerce, un bar-tabac-épicerie-dépôt de pain tenue par une personne de 75 ans. « Dans un bourg comme le nôtre, où les habitants ont un certain âge, avoir ce genre de commerce de proximité est essentiel », assure le maire, Laurent Ganivet

C’est pour cette raison que les membres du conseil municipal ont décidé, dans l’urgence, de maintenir un service de proximité (dépôt de pain-journaux dans un premier temps) en s’impliquant très fortement : des bénévoles, dont les conseillers municipaux, se relayeront pour assurer des permanences dans un local communal « Tier Barrez » aujourd’hui occupé par le comité paroissial qui par compréhension et acceptation, le laisse à disposition de la commune.

Dansles cartons, la commune a un projet de créer un commerce de proximité communal (bar, épicerie, dépôt de pain, journaux, gaz…) d’ici deux ans dans un bâtiment dont elle n’est aujourd’hui pas encore propriétaire. D’ici là, la commune se renseigne sur la possibilité de mettre en place un contrat aidé pour assurer le maintien d’un service de proximité dans ce bourg en milieu rural qui veut, à tout prix, maintenir la vie dans Séglien.

Rédigé en novembre 2015
Thématique : Commerces, Économie locale, commerces et services

 

Vous souhaitez valoriser l’une de vos initiatives dans nos prochaines Brèves ?

Votre collectivité
n’est pas encore adhérente ?
Rejoignez-nous !

Suivez nous aussi sur :

  Recevez nos Brèves mensuelles !