Silfiac (56) rouvre les portes de son épicerie-bar

silfiac_épicerie_2019-01-31silfiac_épicerie_2019-01-31
silfiac_épicerie_2019-01-31silfiac_épicerie_2019-01-31
silfiac_épicerie_2019-01-31silfiac_épicerie_2019-01-31

 

Après 9 mois de fermeture de l’épicerie-bar de la commune tenue par un couple de commune depuis de nombreuses années, la nouvelle épicerie « La Belle Époque » a ouvert ses portes le 1er février 2019.

Début avril 2018, Véronique, gérante et propriétaire du bâtiment ferme la porte du commerce, pour raison de santé. Cette fermeture très rapide ne permet pas de trouver des repreneurs dans la foulée et la gérante/propriétaire ne trouve pas d’acheteur pour ce bâtiment important comprenant un commerce et un logement au-dessus. En parallèle, un jeune couple venu de Savoie vient de s’installer sur la commune dans une ferme : le mari assure du maraîchage Bio alors que la femme a une longue expérience en gestion de commerce (bio/local notamment). Ils envisagent de créer un espace de vente à la ferme pour vendre leur production.

Les élus les sollicitent alors et s’organisent avec eux pour :

1/ la création d’un petit marché hebdomadaire en cœur de bourg (la salle du conseil de la mairie) pour pallier le manque soudain de commerce et tester leur concept de vente directe,

2/étendre les produits de vente à d’autres producteurs locaux pour augmenter l’offre et mieux fidéliser la clientèle locale.

Motivés, le couple met en route ce petit marché  qui rencontre tout de suite un très grand succès !

C’était en quelque sorte une préfiguration de la future épicerie. On a eu de la chance que ce jeune couple motivé s’installe sur la commune et corresponde parfaitement à nos besoins. Mais ce n’est pas que de la chance, c’est aussi l’aboutissement d’années d’implications et de choix pour rendre la commune accueillante pour ce type de projet. L’image de la commune est très positive.

Serge Moëlo, maire

La commune propose alors à l’ancienne gérante de l’épicerie/bar de racheter son commerce. C’est grâce à l’intervention de l’EPF Bretagne que l’achat peut être réalisé (103 K€). Le bâtiment est en bon état et fonctionnel pour accueillir ce commerce. Le jeune couple saisit donc cette occasion d’y installer une nouvelle épicerie/bar. Il choisit d’y effectuer des travaux d’aménagement pour le mettre à son goût. Ils paient un loyer mensuel de 200€. Le logement à l’étage est encore occupé par l’ancienne gérante qui a bénéficié d’un loyer à titre gracieux pendant plusieurs mois, pour lui permettre d’avoir le temps de trouver un nouveau logement.

Les nouveaux gérants se fournissent auprès de producteurs locaux et bio et passent contrat avec l’entreprise de distribution « Biodis » qui alimente exclusivement les petits commerces. Ils privilégient les produits en vrac (coûts et déchets moindres). Le pain vient d’une boulangerie de Plouguernevel et deux boulangers bios fournissent aussi leur production plusieurs fois par semaine. Les heures d’ouverture sont importantes : 6 j par semaine (fermeture le mercredi) de 8h30 à 13h et de 15h30 à 19h (lun/jeudi), 21h (mardi) ou 22h (vend/sam).

On est vraiment contents d’être là, c’est une chance pour nous qu’on n’avait pas imaginée en venant s’installer sur la commune !

Les nouveaux gérants ont ouvert les portes le 1er février 2019. La presse est venue nombreuse pour faire état de ce dynamisme en milieu rural.

Contact

« La Belle Époque », Bar & Épicerie ou Épicerie & Bar (tout dépend de quel côté de la rue vous arrivez) – 02 97 27 60 11

 

Silfiac se porte bien…

La période de fin de mandature des élus de Silfiac s’effectue dans un contexte encourageant avec de nombreux projets aboutis : au-delà de la nouvelle épicerie-bar, on note l’ouverture d’un nouveau garage automobile (le deuxième), 50 habitants de plus en 2018 (23 familles, dont 6 retraités et 17 actifs), le maintien de trois classes ouvertes il y a déjà plusieurs années à l’école et le changement de gérant de la crêperie-gîte d’étape à Pont Samoël. Finalement, l’éco-lotissement qui souffrait d’une intégration difficile dans la vie communale se porte bien : la bonne ambiance est revenue et la réouverture du commerce va contribuer à renforcer les liens. Petit bémol à ce paysage presque idyllique d’une commune qui a tout misé sur un développement durable, humain et écologique de son territoire : les assistantes maternelles installées dans la nouvelle MAM éco-construite en 2016 n’ont pas su pérenniser leur activité malgré une forte demande. La commune cherche une solution, soit pour remettre en route l’activité MAM avec une nouvelle équipe, soit utiliser ce lieu en centre de téléconsultation médicale dans les mois à venir. Face à la désertification médicale, les nouveaux habitants sont demandeurs d’un tel service… Pontivy communauté vient de valider l’embauche d’une chargée de mission santé qui, pendant trois ans, dans le cadre d’un Contrat Local de Santé, va évaluer cette problématique sous toutes ses coutures afin d’établir une feuille de route, et mener diverses actions, y compris innovantes, pour son avenir médical.

Rédigé en février 2019
Thématique : Commerces, Économie locale, commerces et services

 

Vous souhaitez valoriser l’une de vos initiatives dans nos prochaines Brèves ?

Votre collectivité
n’est pas encore adhérente ?
Rejoignez-nous !

Suivez nous aussi sur :

  Recevez nos Brèves mensuelles !