Des cafés associatifs inquiets face à l’appel à projets « 1000 cafés » du groupe SOS

1000 cafés

En septembre 2019, le groupe SOS a lancé un appel à projet national à destination des petites communes rurales pour ouvrir ou reprendre 1000 cafés dans 1000 communes de moins de 3 500 habitants. BRUDED avait relayé cet appel dans sa lettre mensuelle de décembre 2019. En Bretagne, 16 communes ont candidaté à l’appel à projet et à ce jour et deux ont été retenues : Guilligomarc’h (29) et Sains (35). S’il est encore trop tôt pour capitaliser ces expériences, plusieurs cafés associatifs de Bretagne ont voulu réagir via un manifeste sur une démarche qu’ils jugent en désaccord avec les valeurs de l’économie sociale et solidaire. De son côté, BRUDED suivra avec intérêt les initiatives qui naissent en Bretagne afin de pouvoir faire état des premiers retours d’expériences.

Qui est le groupe SOS ?

SOS est un groupe d’entrepreneuriat social regroupant des entreprises et des associations sur tout le territoire français. Ces dernières emploient près de 18 000 salariés qui travaillent dans plus de 550 établissements. Les secteurs d’activités abordés sont multiples : jeunesse, santé, transition écologique, culture… Leurs objectifs sont de lutter contre les discriminations, l’isolement, en faveur de l’égalité des droits et des chances, de la laïcité et de la fraternité. Le groupe valorise également entre autre l’innovation sociale et l’entrepreneuriat. Le chiffre d’affaire annuel du groupe avoisine les 950 millions d’euros. Il est présidé par Jean-Marc Borello.

Pour en apprendre plus sur le groupe Sos, cliquez ici.

La démarche « 1000 cafés »

L’appel à projet des « 1000 cafés » du groupe SOS est soutenu par  le ministère de la cohésion sociale et de l’égalité des chances. Il a pour objectif d’ouvrir ou de reprendre 1000 cafés dans des petites communes rurales de moins de 3 500 habitants. Pour cela, le groupe cherche à acquérir des locaux, en partenariat avec les maires intéressés, pour les confier à des porteurs de projets qu’ils accompagneront pour créer un café multi-services (débit de boisson, restauration légère, dépôt de pain, point d’accès numérique, programmation culturelle…). Le tout en accordant une grande importance aux demandes des habitants et en valorisant leurs participations.

Pour en savoir plus sur la démarche « 1000 cafés », cliquez ici

Des cafés associatifs en désaccord avec la démarche

Plusieurs cafés associatifs membres du Forum des cafés collectifs de Bretagne (Un café des possibles de Guipel (35), Le Guibra de Saint-Sulpice-la-Forêt (35), La Cambuse de Langouët (35) et l’équipe du Champ Commun de Angan (56)) ont rédigé un manifeste pour exprimer leur inquiétude et leur désaccord avec la démarche du groupe SOS « qui vient vider de leur substance des initiatives reposant sur une mobilisation citoyenne et locale ». Le manifeste critique notamment la structure pyramidale du groupe, le désinvestissement des citoyens que cela provoque au local, mais aussi l’absence de contre-pouvoir dans la structure et la démarche gestionnaire et entrepreneuriale qu’ils jugent éloignée des valeurs de l’économie sociale et solidaire.

Dans son manifeste, le groupe de cafés associatifs met également en avant la nécessité de voir naître ces projets par un portage de la communauté qui l’accueille, et non pas par une structure descendante « venue de loin ». Ils affirment que « Le groupe SOS incarne une vision qui va à l’encontre des fondamentaux de l’ESS et cherche à l’amener sur le terrain du seul « entrepreneuriat social »». Le groupe exprime également des inquiétudes sur le type de gouvernance et le modèle économique du groupe SOS : « Nous craignons également la logique de centralisation et la dérive managériale qui y est associée, au regard des dynamiques promues par ce groupe ».

Pour visualiser le manifeste « 1000 fois non ! », cliquez ici.

Rédigé en avril 2020
Thématique : Associer la population à ses projets, Commerces, Démarches globales et participatives, Soutenir les initiatives citoyennes, Économie locale, commerces et services

 

Vous souhaitez valoriser l’une de vos initiatives dans nos prochaines Brèves ?

Votre collectivité
n’est pas encore adhérente ?
Rejoignez-nous !

Suivez nous aussi sur :

  Recevez nos Brèves mensuelles !