BRUDED est intervenu à une journée de formation “bois local” organisée par le PNRA

Expérience > BRUDED est intervenu à une journée de formation “bois local” organisée par le PNRA

Le 26 avril 2019 s’est tenue une demi-journée de formation à l’attention des élus et techniciens des communes du parc naturel régional d’Armorique au Cloître Saint-Thegonnec sur la thématique de l’utilisation du bois local pour la réalisation de bâtiments ou d’équipements publics. Une douzaine de personnes étaient présentes (dont les élus de Laz, le Cloître, Brennilis, Plouedern et l’office national des forêts, un jeune charpentier…) et ont fait part de leur satisfaction d’avoir participé à ces temps d’échanges et de connaissances.

Le Parc naturel régional d’Armorique sensibilise les équipes municipales

Le PNR d’Armorique organise des temps de formation pour réfléchir aux moyens de réaliser des équipements plus durables, dans le cadre de la charte forestière du PNRA et du plan d’action 2017-2019. Une plaquette présentant les outils pour une collectivité de pouvoir réaliser des ouvrages publics en bois local (avec des artisans locaux) a été éditée en 2019 et sera largement diffusée (téléchargeable ci-dessous).

Retours d’expériences de BRUDED

BRUDED est intervenu pour présenter des retours d’expériences au sein du réseau : on a pu y découvrir les aménagements mobilier du Cloître Saint Thegonnec (29), Bouvron (44), Tremargat (22) ou Laz (29), les ateliers d’artistes au Plessix-Balisson (22),  l’école à Mouais (44). Jean-Luc Le Roux, charpentier anarchitecte en centre Bretagne (Ti Beo) a présenté les moyens pour des communes (et parfois des grosses communes comme Lorient) pour mettre en œuvre du bois local (de la commune ou proche) en s’appuyant sur des textes réglementaires ou les guides de bonnes pratiques (de terre crue par ex). Il souligne quelques points importants :

  • l’importance de choisir l’équipe de maîtrise d’œuvre très en amont pour la réalisation d’un projet afin de permettre à celui-ci d’être en contact avec artisans et bureaux de contrôle
  • Les cahiers des charges de travaux publics (CCTP) sont très souvent mal rédigés (des copier-coller non adaptés) et bloquent de ce fait la possibilité de réaliser un projet avec des objectifs forts (bois local ou autres matériaux)

Encore peu d’expériences mais c’est possible !

Les échanges qui ont suivi ont permis de mieux comprendre les difficultés rencontrées par les équipes municipales pour mener à bien ce genre de projets. Peu d’élus sont engagés dans de telles démarches qui leur semblent sans doute peu atteignables (pour des raisons économiques, techniques, financières, juridiques ou simples méconnaissances des outils et moyens d’y parvenir) alors que preuve est faite qu’il est possible de réaliser des constructions en bois local et en général à moindre coût si tant est que le projet soit bien pensé en amont et les acteurs impliqués, la maitrise d’œuvre en particulier, dès le démarrage pour trouver les bonnes solutions. Les retours d’expériences présentés ont conforté les personnes présentes que les choses étaient possibles à toutes les échelles : du simple mobilier à la construction d’un bâtiment, d’une école…

Contacts

Epicerie-lilia_Plouguerneau
carte-aap-2019_st-aignan
  Recevez nos Brèves mensuelles !