L’animal au service de la collectivité à Guipel (35)

Expérience > Entretien de la vallée verte par des vaches à Guipel (35)

23 participants de 15 communes différentes sont venus partager leurs expériences autour de la thématique de l’animal au service de la collectivité, mercredi 23 novembre à Guipel (35). Cela a permis de constater que le retour de l’animal dans les communes était un vrai phénomène de fond.

Des expériences de plus en plus nombreuses

Et notamment pour la gestion d’espaces difficiles d’accès (pentus, humides…) ou étendus : bassins de rétention des eaux de pluie, fonds de vallée, prairies… Pour les communes qui ont mis en place du pâturage, l’animal (vaches, moutons, chèvres…), est jugé plus efficace et plus économique que l’entretien qui était réalisé auparavant avec une débroussailleuse, un rotofil ou une tondeuse. D’un point de vue pratique, les communes ont majoritairement essayé de trouver des accords avec des agriculteurs ou des propriétaires d’animaux (La Baussaine, Betton…). Lorsque cela n’a pas été possible, les communes ont fait le choix de gérer leur propre troupeau, ce qui nécessite le plus souvent un binôme élu-technicien motivé, susceptible de se relayer en cas de besoin (week-end, vacances) comme à La Chapelle des Fougeretz ou à Guipel. Au-delà de l’efficacité, les avantages cités par les communes sont nombreux : moins de bruit, moins de carburant, plus de biodiversité… . mais surtout une vraie satisfaction des habitants, qui se déplacent le week-end pour voir les animaux, pique-niquer…

Une dynamique autour de l’animal

Au-delà du pâturage, quelques communes développent une vraie dynamique autour de l’animal comme à Saint- Père-Marc-en-Poulet dont le cheval territorial remplace le tracteur pour l’arrosage des massifs, le ramassage des poubelles et des déchets verts, le désherbage à la herse du cimetière… jusqu’au transport du Père Noël. C’est le cas aussi à La Chapelle Gaceline. A La Chapelle des Fougeretz, les ânes viennent une fois par mois en soutien des lignes pédibus pour devenir “asinobus”. Quand à Questembert, la commune démarre un ramassage des emballages recyclables légers du centre-ville à cheval.

Mutualisation d'expériences : ÉcoquartiersMutualisation d'expériences : Écoquartiers
  Recevez nos Brèves mensuelles !