Rencontre : “Intercommunalités et développement durable quelle cohérence des politiques ?” – Blain (44)

Expérience > Une charte de développement durable à Blain (44)

Une trentaine de participants, dont 24 élus issus de 13 collectivités différentes, se sont rencontrés le 23 octobre 2013 à Blain (44) pour échanger sur la question de la cohérence des politiques de développement durable à l’échelle intercommunale.
Les discussions se sont basées sur 3 exemples :
  • Dominique Delacretaz, adjointe à Blain, a présenté la dynamique des acteurs sociaux de la Région sur l’aire d’intervention du Centre Médico-social de Blain (6 communes). Elle a insisté sur la volonté des personnes impliquées (élus, professionnels du secteur social, membres des associations, etc.) de prendre le temps de se connaître avant d’entrer dans une phase productive. « Se connaître, se reconnaître permet de mieux communiquer et fera émerger une dynamique territoriale »Ce travail s’est concrétisé par la mise en place de « temps forts du social » (rencontres annuelles des acteurs du réseau) et par la production d’un diagnostic du paysage social du territoire, résultat d’une co-construction des élus locaux, professionnels et bénévoles.
  • Annie Pivette, Vice-Présidente de la CC du Pays de Liffré, a présenté la démarche d’Agenda 21 intercommunal (non labellisée). La volonté des élus était que chaque commune établisse son diagnostic et définisse ses priorités, sans intervention extérieure. Puis la communauté de communes a élaboré un agenda 21 intercommunal synthétisant les programmes d’action des 5 communes. Pour sa mise en œuvre, elle a créé une commission intégrant un membre de chaque autre commission de la CC (transport, social…) pour garantir la transversalité de la prise de décision et d’action.
  • Aline Texier (CPIE Sèvre et Bocage) et Dominique Blanchard (Elu à la CC du Pays de Pouzauges, 85) ont présenté la DDmarche®, démarche guidant d’élaboration d’un plan d’action DD à l’échelle intercommunale en moins d’un an. Accompagné par un CPIE local (Centre Permanent d’Initiative pour l’Environnement), elle s’illustre par la simplicité de sa mise en œuvre, en fournissant une méthode de travail efficace mais souple, moins fastidieuse que pour l’Agenda 21 selon Dominique Blanchard : « trop pyramidal, avec des cases à remplir ». Cela permet de rentrer rapidement dans le concret, bien que, comme dans la plupart des démarches de planification, la difficulté réside dans la transmission à la population.
Dans l’après-midi, les participants ont pu visiter le domicile-services de Blain, collectif de 30 logements sociaux mixtes en cœur de bourg proposant aux personnes âgées locataires un service d’accompagnement individuel et collectif.
Mutualisation d'expériences 2 : Eclairage public
Rencontre sur l'éclairage public à LailléRencontre sur l'éclairage public à Laillé
  Recevez nos Brèves mensuelles !