Rencontre : L’éclairage public, les vols et la sécurité routière à Laillé (35)

Expérience > Rencontre : L’éclairage public, les vols et la sécurité routière à Laillé (35)

C’était le thème de la 4ème des 4 rencontres co-organisées par l’IRPA et BRUDED sur la réduction de l’éclairage public. Une soirée qui a notamment permis d’approfondir les questions de sécurité.

Eclairage public, vols, délinquance et sécurité routière

Une trentaine de participants étaient réunis pour participer à cet échange. Alain Froger, administrateur de BRUDED, a interpellé les spécialistes sur le sentiment partagé par plusieurs communes, d’une certaine surenchère en matière d’éclairement, y compris pour des installations toutes récentes : « A Parthenay de Bretagne, lorsque nous avons procédé à l’effacement du réseau d’un quartier en respectant les recommandations en matière d’éclairement, nous avons eu des retours tant des habitants que des élus que la rue était trop éclairée ». -> télécharger le programme de Laillé  

Répondre aux enjeux du Pacte électrique breton

Michel PEDRON, de l’ADEME Bretagne, a présenté le pacte électrique Breton qui a 3 objectifs majeurs : “maîtriser la demande d’électricité, déployer les énergies renouvelables et sécuriser l’approvisionnement“. Il a précisé les secteurs où les marges de manœuvre sont les plus importantes : “les industries agro-alimentaires, le logement privé et le logement social“. Pour lui « l’éclairage public a déjà fait l’essentiel de sa transition par la quasi généralisation de l’extinction nocturne et le développement de matériels moins énergivores ». Pour autant même s’il ne représente que “1 % des consommations”, Michel Pédron estime qu’ il est important de le réduire “car ce sont des économies non négligeables pour les communes, « visibles » par les habitants et donc pédagogiques“. -> Télécharger la présentation de l’Ademe Bretagne  

Pas de lien formel avec les questions de délinquance et sécurité

L’adjudant Damien Legris, référent sûreté Groupement de gendarmerie d’Ille-et-Vilaine a indiqué « qu’aucune statistique ne permettait de relier la réduction de l’éclairage à une augmentation des vols ou d’accidents » et que « 80% des vols des habitations ont lieu de jour ». Pour autant, les gendarmes apprécient « un éclairage des zones d’activité pour faciliter les contrôles ».  

La continuité de l’éclairage plus que la puissance

Christophe Gallet, du SDE35 a rappelé que « l’éclairage public n’est pas une obligation ». En cas d’éclairage, il incite par contre à se conformer à la norme C13-201 mais « le plus important est le bon classement des voies car on n’éclaire pas de la même manière une voie de lotissement (6-7 lux) ou une voie structurante (10-12 lux) ». Par ailleurs, au final il est plus important de s’attacher « à l’uniformité de l’éclairage (préconisé à 0,4) qu’au niveau réel d’éclairement (en lux) ». Ce sentiment a d’ailleurs été confirmé lors de la déambulation proposée par les élus de Laillé, puisque les participants ont plus été gênés par la succession de zones d’ombre puis de zones éclairées que par l’éclairement. Sur un trottoir, un éclairement de 4 lux a été considéré comme suffisant pour bien voir. Sur la ZAC, la 2ème tranche a été jugée mieux éclairée malgré une puissance installée jusqu’à deux fois inférieure à la 1ère tranche. -> Télécharger la charte de l’éclairage public proposé par le SDE 35 ainsi que des modèles de délibérations sur les horaires d’éclairage  

Laillé : un gros travail pour réduire les consommations

Les élus de Laillé, Catherine Joubaud, Jean-Paul Vuichard et Louis Riot ont fait part des démarches réalisées dans le cadre de l’agenda 21 : « elles ont permis de réduire la consommation de 327 kWh par point lumineux en 2008 à 248,5 kWh en 2011 ». Une baisse de 24 % obtenue par une action sur l’extinction nocturne, le remplacement du matériel et une fête de Noël à la fois plus sobre mais plus festive, démarrant une quinzaine de jours avant Noël par une Fête des illuminations « où tous les Lailléens se rassemblent dans le noir avant d’allumer les décorations municipales à l’arrivée du père Noël ». -> La présentation de Laillé  

Un document synthétisant les enjeux

Pour aider les communes à réduire l’éclairage public, l’IRPA, l’ATTF et Bruded, ont, dans le cadre du réseau rural breton, compilé dans ce recueil les points essentiels à intégrer dans un projet de réduction de l’éclairage public illustrés de témoignages d’élus bretons et d’experts.

rencontre à Blain 23-10-2013
Mutualisation d'expériences 2 : Eclairage public
  Recevez nos Brèves mensuelles !