Rencontre : Trame verte et bleue : préserver les richesses naturelles de nos territoires, le 21 oct 2014 à Breteil

Expérience > Rencontre : Trame verte et bleue : préserver les richesses naturelles de nos territoires, le 21 oct 2014 à Breteil

Au sein du réseau BRUDED, certaines collectivités ont décidé “d’inverser le regard ” en faisant de la protection de la biodiversité une priorité et un atout pour leur attractivité. Car, au-delà de sa nécessité écologique, elles considèrent que la ”trame verte et bleue” répond également à des objectifs sociaux et économiques : qualité de vie pour les habitants, critère d’implantation des entreprises, source de matériaux de construction, d’énergie, d’emploi, …

Trame verte et bleue : préserver les richesses naturelles de nos territoires

Pour beaucoup d’entre nous, élus, la «trame verte et bleue» s’avère une notion difficile à appréhender, voire une contrainte supplémentaire quand il s’agit de l’intégrer dans nos projets d’aménagement et de construction.

En effet, à qui n’est pas chasseur, pêcheur ou naturaliste, l’intérêt de préserver des habitats, des couloirs de déplacements, des lieux de reproduction… d’espèces animales ou végétales n’apparait pas toujours comme une évidence.

Pourtant, au sein du réseau BRUDED, certaines collectivités ont décidé « d’inverser le regard » en faisant de la protection de la biodiversité une priorité et un atout pour leur attractivité. Car, au-delà de sa nécessité écologique, elles considèrent que la « trame verte et bleue » répond également à des objectifs sociaux et économiques : qualité de vie pour les habitants, critère d’implantation des entreprises, source de matériaux de construction, d’énergie, d’emploi, …

3 retours d’expériences

Pour lancer les reflexions, les participants se sont appuyés sur 3 retours d’expériences :

  • la Communauté de communes du Val d’Ille (35) qui a élaboré un schéma de la trame verte et bleue à l’échelle de ses 10 communes et lancé un programme d’actions
  • la commune de Breteil (35) qui essaye d’intégrer et développer la nature dans ses opérations d’aménagement,
  • la ville de Plérin (22) qui a conduit, avec l’association Vivarmor Nature, l’un des premiers atlas communaux bretons de la biodiversité.

Échanges en petits ateliers

Puis, par groupes, les participants ont échangé leurs expériences et réflexions puis ont fait un retour à l’ensemble du groupe sur les 3 thèmes suivants :

  • trame verte et bleue, participation des habitants et des acteurs économiques – animé par Morgane Le Roy, CC Montfort Communauté
  • trame verte et bleue et urbanisme – animé par Estelle Yger, CC Pays de Liffré
  • trame verte et bleue et attractivité du territoire – animé par Sabina Badea, CC du Val d’Ille
Voir ci-dessous le compte-rendu de la rencontre
Seminaire riec sur belonSeminaire riec sur belon
cantines bio et localescantines bio et locales
  Recevez nos Brèves mensuelles !