Développement durable et écotourisme, piliers d’un développement communal ? à Monteneuf (56)

Expérience > Monteneuf (56) : le tourisme vert est source de dynamisme local

Cette rencontre était une première pour l’IRPA et BRUDED et bien évidemment pour Monteneuf. Nous n’avions aucune assurance que cette proposition de déambulation dans le bourg pour présenter le projet communal et les acteurs locaux qui y sont associés soit bien reçue par la trentaine de participants, pas plus que notre attente de contribution de leur part.

Des regards croisés pour enrichir le projet

Tous ont joué le jeu : que ce soient les élus, les représentants d’associations environnementales ou liées au tourisme, les représentants de structures du monde agricole…, en apportant des regards transversaux et des idées au projet de la commune de Monteneuf exposé par son Maire, Daniel Huet. Au fil de l’après-midi, celui-ci a présenté la démarche de projet et son volet participatif, leur volonté de mettre en œuvre un urbanisme maîtrisé et de créer des aménagements qui renforcent l’attractivité du bourg, l’orientation tourisme durable qui s’appuie sur un riche patrimoine naturel et historique, et les synergies avec les acteurs locaux qui ont présenté leurs structures. Plutôt que de détailler le projet, nous préférons vous résumer les propos du sociologue associé étroitement à l’ensemble de la démarche :

6 leçons à retenir d’un projet de développement global de la commune comme celui-ci :

  1. La réflexion préalable : elle s’avère indispensable pour unir l’équipe municipale autour d’unprojet et éviter de confier son avenir à d’autres, de se laisser embarquer dans un bateau qui n’est pas le sien. Dans cette phase préalable, l’équipe municipale se construit et se positionne comme maître d’ouvrage. Cela nécessite de savoir résister à la pression des chiffres, des règlements, des timings que l’on veut imposer au projet… Cela nécessite aussi de se forger une culture commune autour du projet.
  2. Le positionnement des bureaux d’études : ils ne sont pas là pour imposer mais pour accompagner l’équipe communale, pour répondre à un projet singulier, particulier par rapport à un territoire, un lieu de vie… Sans équipe municipale soudée, le risque est de se voir imposer un copiécollé d’une autre réalisation, déconnectée du territoire.
  3. La connaissance de la commune et l’identification des atouts : dans la démarche de projet, il estfondamental d’avoir une bonne connaissance de sa commune, de son histoire et de son patrimoine, de qui y vit, …. pour bien définir les atouts et les objectifs.
  4. L’importance d’une démarche partagée entre l’équipe municipale et tous les acteurs associés au projet : l’AMO, les Bureaux d’études, le comité de pilotage, les autres acteurs associés (commerçants, artisans, partenaires…) et la population. Il est important que la commune apporte sa méthodologie dans la manière de partager le projet. A Monteneuf, cela a commencé par une découverte collective de la commune où chacun a apporté son regard, sa connaissance de sa commune … aux uns et aux autres. Ces réunions dans les villages ont été des moments fondateurs du projet.
  5. L’importance de la restitution : les acteurs, mais aussi l’ensemble de la population, doivent pouvoir s’approprier le projet à son niveau. C’est une phase très importante de partage du projet.
  6. Le projet social : associer les hommes autour d’un projet est un objectif à part entière, c’est un cap permanent qui ne s’arrête jamais, qui est en construction permanente.

L'animal au service de la collectivitéL'animal au service de la collectivité
Pleyber ChristPleyber Christ
  Recevez nos Brèves mensuelles !