Le Mené (22) : 400 personnes réunies pour les 10 ans des TEPOS

Pari gagné pour la commune du Mené et le CLER (Réseau pour la transition énergétique) qui avaient à cœur de maintenir les 10èmes rencontres nationales des Territoires à Énergie Positive.  Malgré les contraintes sanitaires, le plaisir de se retrouver dans le lieu où ce réseau a vu le jour était palpable.

En 2011, la commune du Mené était une communauté de 7 communes déjà pionnière dans la transition énergétique, avec un objectif d’autonomie à l’horizon 2030.  A l’occasion des premières Rencontres « Énergie et territoires ruraux, vers des territoires à énergie positive », la CC du Mené et le CLER prennent la décision conjointe d’initier un espace national de coopération entre collectivités et acteurs essentiellement ruraux. La CC du Val d’Ille (devenue Val d’Ille-Aubigné) adhère immédiatement. Dix ans plus tard le réseau compte 100 adhérents dont plus d’une cinquantaine de collectivités.

Le TEPOS est une démarche globale

Selon Yannick Régnier, qui anime le réseau depuis sa création pour le CLER : « C’est un projet politique dont le but est d’associer la transition énergétique et le développement local. Des communes et des EPCI peuvent être qualifiés de TEPOS. La bonne maille territoriale c’est quand des acteurs motivés ont la volonté de travailler ensemble et de mutualiser leurs compétences. ». Les thématiques abordées lors des rencontres du Mené témoignent de cette orientation : mobilité durable, énergies renouvelables, stratégie énergétique, implication des habitants, modes de vie, …

Le Mené, territoire pionnier de la transition énergétique

Cela fait 50 ans que les habitants du Mené ont l’habitude de travailler tous ensemble pour faire vivre leur territoire. Pour Jacky Aignel, l’ancien président de la CC du Mené : « C’est en s’appuyant sur ce terreau qu’est née la démarche de transition énergétique ». Elle s’est concrétisée par de nombreuses réalisations et actions associant tous les acteurs du territoire :

  • Cinq chaufferies alimentées avec des plaquettes forestières réparties sur les communes
  • En 2006, un groupe d’agriculteurs du Mené crée la CUMA Menergol et monte une huilerie de colza. Aujourd’hui, l’huile produite sert surtout à l’alimentation humaine et au traitement de certaines cultures. Des réflexions naissantes sur la production de biodiesel sur le site sont en cours.
  • Un parc éolien des Landes du Mené voit le jour en 2013. 137 ménages rassemblées en huit Cigales (clubs d’investisseurs pour une gestion alternative et locale de l’épargne solidaire), détiennent 30 % du parc, en partenariat avec la SICAP de Pithiviers qui détient le reste des parts. Aujourd’hui, la réussite du premier parc a permis d’étudier un nouveau projet au sud du territoire, avec 18 CIGALES, 2 Communes (Le Mené et Laurenan), et de nouveau la SICAP de Pithiviers : la société de projet a été créée en 2019.
  • Trente « maisons solaires » construites entre 2014 et 2016 et réparties entre les sept communes historiques. Les maisons sont louées pour du logement social. Les systèmes solaires combinés (SSC) utilisent des panneaux solaires thermiques et un volume de stockage d’eau chaude important pour assurer les besoins d’une maison à la fois en eau chaude sanitaire et en chauffage.
  • Système de location d’une cinquantaine de vélos électriques en partenariat avec les commerces locaux et à l’organisation d’achats groupés.
  • Le Grand Défi : une initiative du Mené pour sensibiliser les habitants à la transition écologique. Vingt-trois équipes se sont fixés des objectifs sur la thématique qu’ils ont choisie  parmi ces thématiques : alimentation, consommation, déchets, énergie et eau, innovation, mobilité, biodiversité.

Gérard Daboudet, nouveau maire du Mené, a souligné que le territoire est sur la bonne voie mais que la question de la mobilité reste un enjeu majeur sur ce territoire rural. Des retours d’expériences en cours présentés lors de ces TEPOS lui ont certainement donné des idées et de l’espoir.

Les comptes-rendus des rencontres TEPOS bientôt en ligne

Les contenus des 10 ans du TEPOS seront prochainement disponibles sur le site du réseau  Territoires à énergies positives, comme le sont ceux des précédentes éditions. Les tables rondes du mercredi et vendredi ont été filmées. Les ateliers du jeudi auront chacun un compte rendu + captation audio + support de présentation (diapositives). L’ensemble devrait être en ligne d’ici fin octobre . Une bonne manière de s’inspirer de retours d’expérience de territoires  de toute la France !

Rédigé en octobre 2020
Thématique : Projets énergétiques de territoire, Économies d’énergie, Énergies renouvelables

 

Vous souhaitez valoriser l’une de vos initiatives dans nos prochaines Brèves ?

Votre collectivité
n’est pas encore adhérente ?
Rejoignez-nous !

Suivez nous aussi sur :

  Recevez nos Brèves mensuelles !