Plobannalec-Lesconil (29) : une mission d’accompagnement pour la densification par division parcellaire

bimby-plobannalec_2018bimby-plobannalec_2018

 

Les enjeux de la densification : pour un urbanisme raisonné, les politiques des dernières années ont orienté l’aménagement du territoire vers une forte limitation de l’extension de l’urbanisation. De plus, la division parcellaire présente d’abord et avant tout un atout pour l’habitant. Elle l’accompagne dans l’évolution de son cadre de vie et de son logement selon les différentes périodes et événements familiaux, lui offre la souplesse d’une adaptation aux besoins du moment, et limite la création de quartiers résidentiels en « extension urbaine » (>terres agricoles), renforçant par là même le lien social au sein du bâti existant. On nomme aussi cette démarche “BIMBY” de l’anglais “Build in my back yard” (construire dans mon jardin).

Dans le cadre de la révision de son PLU, la commune de Plobannalec-Lesconil a ainsi souhaité valoriser le potentiel que représente les projets de division de parcelles, là où des fonds de jardins pourraient accueillir de nouvelles maisons individuelles. Cette réflexion est destinée à encourager la construction de logements en cœur du bourg tout en préservant l’intimité des riverains. Il s’agit de freiner la consommation d’espaces agricoles pour se concentrer sur les enveloppes urbaines du centre-bourg (Plobannalec) et du port (Lesconil) qui possèdent 30 hectares potentiels d’espaces constructibles. Dans ce même esprit d’organisation des “dents creuses” sur son territoire, la commune mets au point des “orientations d’aménagement” qui figureront dans le PLU en cours, et qui définissent les grands principes d’aménagement de ces espaces.

Proposer aux habitants un regard d’architecte, urbaniste et paysagiste

Cette mission a été réalisée à titre expérimental pour ouvrir un espace de réflexion sur cette démarche de reconstruction spontanée de la ville sur elle même, repérer les besoins qu’identifient certains habitants et faire évoluer ou non certaines règles du futur PLU pour favoriser l’intégration paysagère de ces projets. Pour que tout se passe dans de bonnes conditions, et sur des secteurs adaptés, la municipalité a confié une mission à une équipe d’urbanistes, d’architectes et de paysagistes, en partenariat avec la communauté de communes du Pays Bigouden Sud. Cette équipe était composée de Mathide De Broc, architecte conseil de la commune, Manuel Henri de « Possible ! Urbanisme », co-traitant de la mission de révision de PLU de la commune et Isabelle Nivez, paysagiste. Ils ont été accompagnés d’un représentant du service d’urbanisme de la Communauté de communes et de la responsable du service urbanisme de la Commune.

Cette opération a eu lieu à l’occasion de deux permanences en avril 2018. Ces permanences étaient organisées à la mairie pour répondre et conseiller toute personne ayant un terrain construit ou non, résident ou non à Plobannalec-Lesconil et porteuse d’un projet de division parcellaire, de projet de construction d’un logement supplémentaire ou d’une extension en vue de diviser leur habitat dans l’enveloppe urbaine de la commune. Durant ces entretiens (d’une durée d’1h30), une douzaine de personnes a été reçue permettant d’avoir une vue rapide et globale de ce qu’il est possible de faire sur leur terrain.

À ce jour, aucun projet proposé ne s’est encore concrétisé. Les élus devront peut-être relancer la démarche.

Contact

Bruno Jullien, maire de Plobannalec-Lesconil

Pierre-Alexandre Coïc, Service Urbanisme – Servij an Urbanism – 02 98 82 20 22 – www.plobannalec-lesconil.com

Rédigé en février 2019
Thématique : Aménagement, urbanisme et habitat, Associer la population à ses projets, Centres-bourgs : Etudes et Habitat

 

Vous souhaitez valoriser l’une de vos initiatives dans nos prochaines Brèves ?

Votre collectivité
n’est pas encore adhérente ?
Rejoignez-nous !

Suivez nous aussi sur :

  Recevez nos Brèves mensuelles !