A Trébédan, la nouvelle école dynamise le centre-bourg (22)

Infos pratiques

Faire de l’école d’un petit village de Bretagne une œuvre d’art, tel est le projet qu’a mené à bien un groupe d’habitants et d’élus. La rénovation de l’école publique a permis de renforcer le lien social et engendre une dynamique citoyenne.

Cette expérience est extraite du site de Territoires Conseils / Banque des territoires, groupe Caisse des Dépôts. Elle est retranscrite ici dans le cadre d’un partenariat entre nos deux structures.

Cliquez ici pour en savoir plus sur cette expérience

Au début des années 2000, l’école Le Blé en herbe, à Trébédan (Côtes-d’Armor, 400 habitants) compte une soixantaine d’élèves répartis en trois classes, de la première section de maternelle au CM2. Les enseignantes cherchent le moyen d’impliquer les habitants du village dans la vie de l’établissement. Des personnes âgées viennent raconter leurs souvenirs, les parents d’élèves interviennent dans les classes, mais les institutrices veulent aller plus loin. En 2008, la directrice entend parler du programme “Les Nouveaux Commanditaires”, créé par la Fondation de France.

Rencontre avec un médiateur culturel

Cette initiative cherche à faire de l’art un levier pour renforcer le lien social. Une association composée de parents d’élèves, d’anciens élèves, d’enseignants et d’élus se constitue, contacte la Fondation de France et rencontre le médiateur culturel(voir en fin d’article). Avec son aide, le groupe réfléchit à la meilleure façon de dynamiser la commune.

De l’art contemporain hors les murs

Nous avions bien sûr inscrit la rénovation de l’école dans notre programme municipal, mais quand elle nous a apporté les premières esquisses de son projet, nous sommes restés estomaqués

Didier Ibane, Maire

Dès son élection, en avril 2008, le nouveau maire, Didier Ibagne, intègre le groupe et rencontre Matali Crasset, artiste plasticienne. “Nous avons travaillé avec elle sur les lieux forts de la commune. Très vite elle nous a dit : ‘c’est l’école qu’il faut transformer en œuvre d’art’. Nous avions bien sûr inscrit la rénovation de l’école dans notre programme municipal, mais quand elle nous a apporté les premières esquisses de son projet, nous sommes restés estomaqués.”

Ouvrir l’école sur le village

Les élus souhaitaient que l’école soit un bâtiment écologiquement responsable, il l’est, mais il est également beau. Dès l’origine du projet, l’école a été pensée comme ouverte sur le village. Le projet devait comprendre un “relais médiathèque”, en lien avec la médiathèque de la communauté de communes, et offrir de nouveaux locaux à plusieurs associations. Bien sûr, les classes ne devaient être accessibles qu’aux élèves et à leurs professeurs…
A partir de ces données de base, le projet chemine. Le groupe des Nouveaux Commanditaires se rapproche du conseil d’architecture, d’urbanisme et d’environnement (CAUE 22) et est rejoint par l’architecte titulaire du marché.

Espaces innovants et généreux

En septembre 2015, la nouvelle école ouvre ses portes. Elle comprend un nouveau bâtiment dans lequel est implantée la cantine. L’après-midi, il est à la disposition du club des anciens. Le relais médiathèque ouvre, lui, en dehors des temps scolaires. Il a pris place dans une structure en bois de forme ovoïde, qui a tout de suite été surnommée l’igloo. Des modules en bois, que l’artiste nomme “extensions de générosité”, transforment l’espace intérieur et extérieur. Ils sont fonctionnels sans jamais se contenter d’être utilitaires. L’artiste parle à l’imaginaire… 

L’école devient un lieu central

Les travaux ont coûté 1.300.000 euros, hors mobilier. La commune a investi environ 500.000 euros dont 400.000 d’emprunts. C’est évidemment un investissement important pour une commune de 400 habitants, mais l’école est aujourd’hui un lieu central dont tous les habitants sont fiers.

Fabrique d’énergies citoyennes

L’association Les Nouveaux Commanditaires a mené à bien son projet, mais beaucoup reste à faire. Il faut animer et gérer au mieux ces espaces. Pour ce faire, une nouvelle association est créée en 2016, avec un nom évocateur : La fabrique d’énergies citoyennes. Elle anime la médiathèque, programme des événements et vient même de créer un café associatif à proximité de l’école.

 

Le médiateur culturel

Il a l’expérience du dialogue avec les artistes et possède les compétences techniques nécessaires pour mener à bien un projet et gérer les subventions publiques et privées qu’il sollicite. A Trébédan c’est l’association Eternal Network qui a occupé cette fonction.

Contacts

Commune de Trébédan – 4, place de la Mairie – 22980 Trébédan – 02 96 84 53 16
Courriel : mairie.trebedan@wanadoo.fr
Nombre d’habitants : 400

Didier Ibagne – Maire

 

Photo : ©Ouest France

article publié le 16 janvier 2017 sur le site de Territoires conseils  et rédigé par Luc Blanchard, Studio Graph, pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info

banque territoires_conseil_logo 2018

Documents techniques

Expériences similaires

Ils nous soutiennent

Saint-Méloir-des-Ondes
pays vallon de vilaine
  Recevez nos Brèves mensuelles !