Châteaugiron et un agriculteur local s’accordent pour méthaniser les déchets de cantine (35)

Le Mené - Géotexia_méthanisation

Infos pratiques

Pour valoriser les déchets de cantine, la commune de Châteaugiron a choisi la méthanisation, effectuée dans une petite unité locale chez un agriculteur. Proximité et simplicité sont au rendez-vous.

Cette expérience est extraite du site de Territoires Conseils / Banque des territoires, groupe Caisse des Dépôts. Elle est retranscrite ici dans le cadre d’un partenariat entre nos deux structures.

Cliquez ici pour en savoir plus sur cette expérience

Le restaurant municipal de Châteaugiron (Ille-et-Vilaine, 7.178 habitants) fournit 600 repas par jour, soit 85.000 repas par an. Depuis début 2016, l’ensemble des restes de cuisine et de cantine est méthanisé, à la seule exception des pots de yaourt et des emballages de fromage. En plus de produire de l’énergie renouvelable, ce traitement permet une valorisation des déchets de l’ordre de 4 et 6 tonnes à l’année.

Peu de déchets exclus et proximité de l’unité de traitement

“Après avoir étudié puis écarté la piste du compostage en raison de l’exclusion des produits d’origine animale et de la complexité de stockage et de tri, nous avons décidé de visiter une unité de méthanisation récemment créée par un exploitant agricole sur une commune voisine, à Noyal-sur-Vilaine”, explique la maire adjointe au développement durable et à l’agriculture, Marielle Deport.
En plus de l’élevage de porcs, qui est son activité principale, l’exploitant a décidé de créer une unité de production de biogaz à partir de la méthanisation du lisier, de déchets végétaux et biodéchets, qu’il revend à ERDF (voir en fin de texte). La proximité géographique – à 7 km de la cantine de l’école élémentaire de Châteaugiron – a été l’un des éléments déterminants dans le choix des élus

Collecte hebdomadaire réalisée par l’exploitant agricole

En janvier 2016, la ville a signé un contrat de collecte avec l’exploitant agricole qui est chargé de réaliser la collecte hebdomadaire des déchets de cuisine du restaurant municipal et les restes de repas de la cantine de l’école élémentaire et de l’Ehpad. La collecte représente entre 15 et 30 kg de biodéchets par jour. L’exploitant est aussi chargé de mettre à disposition et de nettoyer les bacs chaque semaine.

Coûts compensés par la baisse de la redevance au Smictom

Cette action, qui représente un coût supplémentaire pour la collectivité de 1.000 euros, engendre parallèlement une baisse du montant de la redevance due au syndicat de collecte et traitement des ordures ménagères (Smictom), en raison de la réduction des déchets traité. En outre, la diversification de l’exploitation agricole a permis de protéger un emploi et d’en créer un nouveau dédié à la collecte des biodéchets.

Des élus motivés

“La visite de l’unité de méthanisation avec des agents de la cantine et des élus a aussi permis de prendre la mesure de l’impact de cette collecte, souligne la maire adjointe. Les élus se sont rendus à plusieurs reprises à la cantine pour comprendre comment s’effectue le débarrassage des tables et imaginer de nouvelles manières de faire.”

Implication du personnel et des familles

L’implication des agents de la cantine et de l’équipe du restaurant municipal a été importante dès le départ afin d’apporter quelques adaptations pour un minimum de tri des restes des repas. Les familles ont été informées de la démarche grâce à un affichage à la cantine et une note d’information distribuée aux enfants et aux parents d’élèves.

Il n’est pas prévu d’étendre cette collecte sur la cantine de l’école maternelle car le nombre de repas et le volume de biodéchets sont insuffisants. Néanmoins, le collège pourrait être intéressé par la mise en place d’une collecte similaire.

 

Méthanisation : quel fonctionnement ?

Le méthane fournit de l’électricité qui est réinjectée sur le réseau ERDF (soit l’équivalent de l’alimentation en électricité de 350 maisons), ainsi que de la vapeur d’eau (chauffage de bâtiments agricoles). Le digestat (résidu de la méthanisation) est ensuite épandu sur les terres comme amendement.

 

Contacts

Commune de Châteaugiron – Le château – 35410 Châteaugiron – 02 99 37 41 69
Nombre d’habitants : 7178
Site officiel : http://www.ville-chateaugiron.fr

Marielle Deport – Adjointe développement durable et agriculture – contact@ville-chateaugiron.fr

 

Photo : Méthanisation à Le Mené (22)

article publié le 12 décembre 2016 sur le site de Territoires conseils  et rédigé par Stéphanie Le Dantec, l’Œil à la Page, pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info

banque territoires_conseil_logo 2018

Documents techniques

Expériences similaires

Ils nous soutiennent

slime Lamballe Terre Mer
Contrat réciprocité - Brest Métropole et COB
  Recevez nos Brèves mensuelles !