Bouvron (44) : Un tiers-lieu qui se construit avec les habitants et les associations

tiers-lieux-bouvrontiers-lieux-bouvron
bouvron_réunion-publique-tiers lieuxbouvron_réunion-publique-tiers lieux

Infos pratiques

Adhérent depuis 2009
Maire : Marcel Verger
Adresse : Rue Louis Guihot, 44130 Bouvron, France
Téléphone : 02 40 56 32 18
Nbre d’habitants : 2957
Superficie : 47 km²
Intercommunalité : Communauté de communes de la région de Blain
www.mairie-bouvron.fr/
Contact BRUDED : Ivana Potelon

Autres expériences de Bouvron

Afin de créer un nouvel espace de convivialité et de partage de connaissances tout en soutenant la bibliothèque municipale, les élus bouvronnais ont lancé une démarche contributive pour définir les contours du futur tiers-lieu communal. Objectif : co-construire ce futur espace autour de la bibliothèque pour accueillir une diversité d’activités et d’animations et de nombreux bouvronnais

Cliquez ici pour en savoir plus sur cette expérience

Origine de la démarche

La bibliothèque municipale est gérée par l’association « les guetteurs de rêves », en délégation de service public avec la mise à disposition d’une employée par la mairie. La commune investit 3000€/an pour l’achat de nouveaux livres, soit environ 1€/habitant. Suite à un arrêt longue maladie de la bibliothécaire, la gestion a été assurée uniquement par des bénévoles, leur demandant une forte implication. Alors que l’activité de la bibliothèque s’essouffle, les élus municipaux partagent le même constat : « la bibliothèque est vitale pour la commune, nous voulons absolument la maintenir et éviter son transfert à Blain. Mais son fonctionnement peut évoluer ; les bibliothèques sont devenues des lieux de vie, on n’y entre plus seulement pour emprunter des livres, mais aussi pour lire, partager, se rencontrer », indique Emmanuel Van Brackel, arrivé à Bouvron en 2013 et conseiller délégué pour porter le projet de tiers lieu. Et de compléter : « nous souhaitons réfléchir avec les habitants au fonctionnement de ce lieu, qui serait ouvert à toute la population et propice à la convivialité ».

Objectifs du projet de tiers-lieu

Pour les élus, le projet de tiers-lieu a vocation à être « un vrai lieu d’interconnaissance, d’échanges de savoir-faires, d’ateliers », indique M. Van Brackel. Corinne Ronsin, adjointe à la communication, complète : « la vie associative s’essouffle un peu, c’est une manière de soutenir la vie locale ».

Le tiers-lieu est un support pour développer des collaborations, des coopérations, avec un objectif intergénérationnel ; il a vocation à s’appuyer surtout sur la bibliothèque, en lien avec le projet culturel de territoire en prenant en compte les particularités de chaque commune.

S’appuyer sur l’existant…

 « Nous souhaitons intégrer cet espace à la bibliothèque actuelle, en lien avec la maison des associations qui jouxte le bâtiment et qui a ouvert en septembre 2017, pour proposer aux habitants un lieu unique en plein cœur de bourg, avec un cadre agréable », précise Emmanuel Van Brackel. Ainsi, le projet n’implique à priori pas de travaux concernant les locaux.

…Pour favoriser les coopérations

« Le tiers lieu, c’est une autre façon de de faire du lien social ; je peux par exemple proposer une activité de cuisine, et participer à d’autres ateliers de jardinage, couture… L’idée est de valoriser les savoir-faire de chacun dans une démarche collaborative », complète l’élu.

La question de la gestion du lieu n’est pas encore tranchée, mais il est certain qu’elle se fera en lien avec les associations locales ; on en compte une soixantaine sur la commune, dont 30 sont très actives.

Concrètement, le ou la futur(e) bibliothécaire aura certainement pour mission d’aiguiller, de mettre en relation les habitants et acteurs, en s’appuyant sur les compétences de chacun et sur les ressources de la commune. Cette personne aurait un rôle de facilitateur pour l’émergence et la mise en œuvre de projets, sans être forcément à l’origine de la démarche de proposition d’activités. Ses fonctions précises et son profil seront définis lors des ateliers participatifs.

Co-construire le projet de tiers lieu

« Le tiers lieu sera bâti par les habitants pour les habitants » ; à l’image des démarches engagées pour construire le pôle enfance et pour réaménager le centre bourg, la commune souhaite co-construire le projet en s’appuyant sur l’intelligence collective. Le futur tiers-lieu, dont le nom est à inventer, se « co-créera » au travers de 4 ateliers qui sont ouverts à tous, petits et grands. Ils sont animés par Pascal Desfarges, directeur de l’agence Retiss spécialisée dans le montage & l’accompagnement de tiers lieux.

Réunion publique de lancement

Une première réunion publique d’information s’est tenue le 20 février dernier, pour informer la population et les acteurs locaux du lancement de la démarche. « Nous avions déposé dans toutes les boites aux lettres un flyer détaillé et pédagogique, pour présenter notre démarche et inviter les habitants à la rejoindre. Nous avons également communiqué via le bulletin municipal », indique Corinne Ronsin.

60 personnes y ont participé ; « On se demandait si on allait réussir à mobiliser, finalement on n’a pas été déçus ; il y a une vraie attente. Les retraités y étaient minoritaires, beaucoup de participants avaient entre 35 et 45 ans. Cela correspond à une nouvelle demande de la part des jeunes, des familles », se réjouit l’élue. L’animateur, Pascal Desfarges (RETISS) a expliqué ce qu’était un tiers-lieu, en s’appuyant sur d’autres expériences, notamment celle de Guéret. Les participants ont ensuite pu échanger avec les élus, par exemple sur la complémentarité avec le centre socio-culturel TEMPO du Pays de Blain.

Constitution d’un comité de pilotage

A l’issue de cette réunion publique, les participants qui le souhaitaient ont été invités à rejoindre le comité de pilotage du projet. Une quinzaine de bouvronnais, entreprises et associations se sont portés volontaires, une belle réussite ! « Nous souhaitons également associer les jeunes ; nous allons pour cela mobiliser le conseil des enfants, qui est très actif », indiquent les élus. Ce comité se réunira à l’issue de chaque atelier pour synthétiser les contributions et échanges.

Quatre ateliers contributifs

Quatre ateliers ont été organisés entre le 9 avril et le 25 juin pour définir le projet. Le premier portera sur l’identification des usages et services attendus dans le cadre du futur tiers-lieu.

L’objectif est de fixer concrètement le fonctionnement, le nom, les objectifs du tiers lieu, ainsi que les modalités de sa mise en place.

Le recrutement d’une animatrice / facilitatrice du tiers-lieu

Sa mission est d’aiguiller, de mettre en relation les habitants et acteurs, en s’appuyant sur les compétences de chacun et sur les ressources de la commune, d’assurer la communication. Elle doit faciliter l’émergence et la mise en œuvre de projets, sans être forcément à l’origine de la démarche de proposition d’activités. Ses fonctions précises et son profil ont définis par les habitants qui ont pris une large part dans la rédaction de la fiche de poste. Son rôle est capital pour animer la dynamique du projet.

Le tiers-lieu est au début de son histoire. Les usages, les activités, les espaces, la gouvernance restent encore à définir pour créer un lieu fabuleux.

Documents techniques

Expériences similaires

Ils nous soutiennent

Commune Le Mené- Étude bourgs _visite Saint-Gilles du Mené
Logo Eau du bassin rennais - Terres de sources
Eau - barrage de chèze-canut
Eau du bassin rennais - producteurs
  Recevez nos Brèves mensuelles !