Clohars-Carnoët (29) : la cour d’école repensée à partir de l’existant en concertation avec les élèves

Infos pratiques

Adhérent : Non
Maire : Jacques Juloux
Adresse : Place Général de Gaulle, Clohars-Carnoët, France
Téléphone : 02 98 71 53 90
Nbre d’habitants : 4528
Superficie : 34,8 km²
Intercommunalité : Quimperlé Communauté
https://www.clohars-carnoet.fr/

Autres expériences de Clohars-Carnoët

Les élus se sont appuyés sur un projet pédagogique mené par les enseignants avec le CAUE du Finistère. Il s’agissait de repenser la cour de l’école avec les élèves qui ont souhaité diversifier les espaces de jeux et donner plus de place aux espaces non bitumés.

Cliquez ici pour en savoir plus sur cette expérience

Clohars-Carnoët est une commune littorale de plus de 4 500 habitants située au sud de Quimperlé. Trois écoles publiques maternelles et primaires, et une école privée sont implantée sur la commune.

Un projet pédagogique

En 2019, les enseignants de l’école publique élémentaire Benoîte Groult ont fait appel au CAUE 29 pour mener un projet pédagogique sur l’architecture, l’urbanisme, le paysage et la démarche de projet. Ce travail qui impliquait tous les élèves de l’école les encourageait à analyser leur cour et à définir la «cour de leur rêve». En l’état, la cour est bitumée et les jeux de balles, football, volleyball et basketball ont une place centrale.
A partir du début de l’année scolaire 2019, six séances se sont étalées jusqu’en mars 2020, d’une phase de diagnostic autour de la notion de « jouer » vers un projet de cour sur un support de plan réalisé par le CAUE sur la base du travail des enfants.
Le cadre donné par le CAUE était de composer avec l’existant : refaire l’ensemble de la cour serait une solution ni économique, ni écologique.
Les principales propositions faites par les enfants :

  • Donner moins de place aux jeux de balles et mieux délimiter les espaces pour éviter les chevauchements de zones de jeux, source de tension
  • Avoir des surfaces de jeux moins agressives que le bitume
  • Avoir des traçages au sol comme base de jeux
  • Diversifier les espaces de jeux

En juillet 2020, le projet pédagogique est présenté aux élus. « Le projet initialement théorique qui n’avait pas d’objectif de mis en œuvre s’est révélé pratique et qualitatif. Nous avons donc décidé d’une présentation aux élus qui ont été très réceptifs aux propositions. Dorénavant nous sommes vigilants à intégrer les élus dès le début du projet. » précise Olivier Hérault, paysagiste au CAUE 29.

La mise en œuvre

Les élus s’approprient ces propositions et décident d’une réalisation intégrale sur deux à trois ans par les services techniques. « Il nous paraissait important que les élèves qui avaient travaillé sur le projet puissent voir le fruit de leur réflexion avant de quitter l’école primaire » précise Julien Le Guennec, adjoint délégué à l’éducation, la jeunesse, au littoral et à la prévention.

Composer avec l’existant rend le projet réalisable économiquement, cohérent écologiquement et permet d’étaler les travaux dans le temps

Julien Le Guennec, Adjoint à la jeunesse, au littoral et à la prévention.

Les réalisations

  • Le terrain de foot est réduit en surface et fermé sur trois côtés par une palissade en bois
  • Le terrain de basket est réduit à deux panneaux dos à dos avec un tracé à 3 mètres
  • De larges fosses dans le bitume sont créées, plantées d’arbres à hautes tiges et recouvertes de copeaux de bois
  • De nouveaux tracés au sol ; parcours pour l’apprentissage du vélo et formes simples support de jeux
  • Une palissade végétalisée est installée entre les espaces primaire et maternel de la cour.
  • Un espace avec une structure de jeux type cabane sur copeaux est prévu (non réalisé en avril 2022)
  • Un abri à vélo (sur catalogue)

Les travaux sont réalisés en régie afin de limiter les coûts et de valoriser le travail et les compétences des agents.

Les premiers constats

La réduction de la surface du terrain de foot rend l’activité accessible et attrayante pour un plus grand nombre d’enfants, notamment les filles. La palissade créée de nouveaux espaces de jeux plus intimes et plus calmes à quelques centimètres du terrain de foot. La cour « s’agrandit ». Les nouveaux tracés au sol sont très utilisés alors que les anciens proposant un jeu unique, type marelle, étaient délaissés. Les surfaces débitumés couverts de copeaux de bois sont très appréciées pour le jeu. L’ensemble de ces aménagements permettent de réduire les tensions qui étaient très présentes auparavant entre les usages des espaces qui se chevauchaient.

L’entretien

Les aménagements rendent l’entretien plus long notamment par la présence des copeaux. Pour cela, des balais sont mis à disposition des enfants qui sont invités à remettre les copeaux dans les fosses. Ce nettoyage est facilité par l’absence de bordure. «Les enfants intègrent le balayage au jeu
Les enfants ayant joué dans le bac à sable sont invités à se déchausser avant d’entrer dans le bâtiment.

Le coût

Les aménagements, fournitures et mise en oeuvre sont évalués à 55 000 euros en auto financement :

  • Démolition/evacuation : 10 000€
  • Marquage au sol : 6 000€
  • Végétaux/Paillage : 6 000€
  • Mobilier en bois : 20 000€
  • Autres mobiliers : 8 000€

La demande de DETR a fait l’objet d’un refus.
L’abri vélo, hors budget, a bénéficié d’une subvention «Alvéole», programme qui vise la réalisation de stationnements vélos sécurisés.

La suite des aménagements

Les derniers aménagements seront réalisés avec les parents d’élèves : hôtel à insectes, mobilier bois-métal.
La cours de l’autre école publique de la commune va faire l’objet d’aménagements similaires.

Rédigé en avril 2022

Documents techniques

Expériences similaires

Ils nous soutiennent

La remorque surmesure des agents techniques

Abonnez-vous à nos Brèves mensuelles

Recevez les actualités du réseau, des adhérents et de nos partenaires ainsi que des invitations aux événements régionaux

  Recevez nos Brèves mensuelles !