Au Mené (22), le développement durable passe par la sensibilisation du grand public

Infos pratiques

Adhérent depuis 2016
Maire : Gérard Daboudet
Adresse : La Croix Jeanne Even, 22330 Collinée
Téléphone : 02 96 31 47 17
Nbre d’habitants : 6450
Superficie : 163,23 km²
Intercommunalité : Loudéac Communauté − Bretagne Centre
www.mene.fr
Contact BRUDED : Cécile Jamoneau

Autres expériences de Le Mené

La commune du Mené a su se créer avec une identité forte autour de l’autonomie énergétique. Elle continue de fédérer au travers d’animations destinée aux habitants, les sensibilisant ainsi aux enjeux du développement durable. Elle démontre ainsi qu’elle reste une terre de coopération au service du développement local.

Cliquez ici pour en savoir plus sur cette expérience

La commune du  Mené regroupe depuis 2016 les 7 communes qui composaient la communauté de communes éponyme. Ainsi, elle constituait d’ores et déjà une entité, avec une identité forte liée à son innovation en matière d’autonomie énergétique ; cherchant à répondre à ses besoins en énergie par des solutions locales et renouvelables. Pari réussi puisque la commune produit autant d’électricité que son territoire en consomme. Elle atteint également environ 50 % de sa production de chauffage. Elle est donc tout naturellement l’un des membres fondateurs du réseau TEPOS (Territoires à Énergie Positive) et vise donc l’autonomie énergétique à 2025.

Du grand défi mobilisateur …

Pour continuer dans sa dynamique et afin d’impliquer les habitants dans une démarche de transition écologique – plus large que la transition énergétique – la commune a mis en place Le Grand Défi en 2020. Il s’agit d’un projet collectif avec l’ambition d’inciter les habitants du territoire à se saisir des enjeux de la transition.

La centaine de participants ont donc été réunis pendant plusieurs mois en équipes (des familles ou voisins, des écoles, des associations, des services municipaux…), et se sont fixés des objectifs sur un des 7 thèmes proposés (alimentation, déchets, énergie, transport, biodiversité, innovation sociale, produire et consommer autrement).

Des temps conviviaux sont venus ponctuer le Défi et s’est clôturé par une grande restitution où les habitants impliqués ont témoigné et partagé leurs pratiques. Il a également fait l’objet d’une BD qui retrace l’aventure.

Dès lors, comment poursuivre la dynamique engagée par ce grand projet porteur et enthousiasmant ? Comment apporter une suite avec de la sensibilisation tout au long de l’année ?

… à des animations régulières

Arrivée à l’automne 2021, Marion Delaporte, chargée de mission développement durable a désormais pour tâche de coordonner les actions auprès du grand public mais aussi  des écoles et du collège, en partenariat avec les acteurs du territoire.le-mene-journee-thematique

Elle organise notamment des visites afin de faire découvrir les acteurs du territoire qui pratiquent des activités en lien avec le développement durable. Visite des ruchers de la commune, de la ferme lombricole du territoire ou encore du centre de tri de Kerval, l’idée est de comprendre leurs démarches et de s’en inspirer. Elle propose également des ateliers concrets (cuisine, bricolage, réparation d’électroménagers) pour accompagner les gens dans un changement de leurs pratiques.

Exemple d’animations :

  • Sorties nature
  • Ateliers cuisine
  • Ateliers de fabrication de meubles en palettes, réparation de petit électroménager
  • Fresque pour le climat 
  • Projections de films documentaires dans le cadre du festival AlimenTERRE
  • Visite de fermes : lombriculture, apiculture, permaculture
  • Conversations carbone

Parfois, elle fait intervenir des associations extérieures au territoire pour s’inspirer ailleurs. Par exemple, l’association Répar’toi même, située à Ploubalay, est intervenue lors d’une journée de la consommation durable sur le Mené pour apprendre aux habitants à réparer eux-mêmes leurs électroménagers en panne. Cet atelier a permis de semer la graine pour la mise en place d’un atelier local. Désormais, il faut que les habitants, au moyen d’une association ou d’un collectif, s’emparent du projet.  A ce jour, cette appropriation par les habitants est encore difficile à faire éclore.

Pour l’instant, les animations sont proposées sur la base de cycles thématiques de 4 actions par mois mais une évolution est en cours pour s’accorder plus de souplesse et de réactivité.

Communication

La communication s’opère via la lettre municipale hebdomadaire. Ici encore, elle est en train d’évoluer vers le trimestre pour augmenter l’audience. En effet, on constate que ce sont souvent les mêmes personnes qui participent, lesquelles sont très fidèles aux animations. Quelques personnes viennent très ponctuellement en fonction du thème abordé. Il s’agit de fidéliser et d’augmenter la participation. Par ailleurs, la page facebook est toujours au nom du Grand Défi. Les animations, quant à elles, sont présentées sous la houlette du service développement durable.

L’enjeu désormais consiste à poursuivre cette programmation riche et exigeante, qui répond aux attentes des habitants tout en suscitant de nouvelles idées, de nouveaux projets qui entraînerait tout le territoire vers une transition certaine.

Contact

Documents techniques

Expériences similaires

Ils nous soutiennent

Abonnez-vous à nos Brèves mensuelles

Recevez les actualités du réseau, des adhérents et de nos partenaires ainsi que des invitations aux événements régionaux

  Recevez nos Brèves mensuelles !