Diagnostic énergétique du groupe scolaire à Laillé (35)

LailléLaillé
LailléLaillé
LailléLaillé

Infos pratiques

Adhérent 2009
Maire : Françoise Louapre
Adresse : Rue de la Halte, 35890 Laillé, France
Téléphone : 02 99 42 57 10
Nbre d’habitants : 4523
Superficie : 32,40 km²
Intercommunalité : Rennes Métropole
www.laille.fr
Contact BRUDED : Mikael Laurent

Autres expériences de Laillé

Après un diagnostic global de ses bâtiments réalisés par l’Agence locale de l’énergie et du cliamt du Pays de Rennes (ALEC), la municipalité a engagé un diagnostic énergétique précis du groupe scolaire afin de prioriser les mesures à engager pour économiser l’énergie. Pour recruter le bureau d’étude un cahier des charges précis a été réalisé avec l’ALEC.

Cliquez ici pour en savoir plus sur cette expérience

Une priorité de l’agenda 21 communal

Le premier enjeu de l’agenda 21 de la commune consiste à « rendre Laillé plus économe en ressources » avec plusieurs axes de travail dont celui de « l’amélioration de la performance énergétique des bâtiments communaux ». « Lors du précédent mandat, nous avions travaillé au coup par coup, bâtiment par bâtiment, sans forcément nous appuyer sur un diagnostic précis » explique Jean-Paul Vuichard, délégué au développement durable.

Un premier travail avec l’ALEC

« Lors de notre intégration dans Rennes Métropole, nous avons décidé d’adhérer à l’ALEC (Agence locale de l’énergie et du climat) du Pays de Rennes » reprend l’élu. Une adhésion qui leur permet de bénéficier d’un diagnostic des consommations en énergie et eau, bâtiment par bâtiment.

Ce premier diagnostic révèle deux grandes caractéristiques du patrimoine communal :

  • Des bâtiments qui ont une consommation importante comme la crèche (> 400 kWh/m2/an), la cantine ou la mairie, mais qui ont une surface limitée
  • Des bâtiments qui ont une consommation moins importante comme le groupe scolaire (environ 150 kWh/m2/an) mais qui sont très grands

« Suite à cela, nous avons fait une réunion élus-agents-ALEC pour définir des gestes simples permettant de limiter les consommations ». Des affiches d’information Display ont par ailleurs été installées dans tous les bâtiments pour sensibiliser les usagers aux consommations.

Pour affiner le diagnostic du groupe scolaire la municipalité décide de faire appel à un bureau d’étude sur la base d’un cahier des charges réalisé avec l’ALEC. « Le point fort de l’ALEC c’est son indépendance, sa connaissance du patrimoine communal, et ses compétences techniques. Pour nous, petites communes, c’est un plus indéniable ».

Le retour du Bureau d’étude

La mission, confiée au BET Akajoule, était de définir quels types de travaux, quels types de mesures… devaient être engagés en priorité pour faire des économies. « Ils regardent les épaisseurs de vitrage, les types de murs, les isolants… A titre d’exemple, on a pu s’apercevoir que sur le bâtiment de la maternelle, les deux principaux responsables des consommations énergétiques sont le renouvellement d’air (pour 55%) et les ouvrants (pour 19%). Sur le primaire c’est également le renouvellement d’air (pour 42%) et les ouvrants (pour 38%) ». Akajoule a ensuite estimé les travaux, mesure par mesure et présenté 4 scenarios différents de travaux. « Nous avons croisé ces estimations avec d’autres paramètres : le confort, le bilan CO2, l’emploi local (plus favorable dans le cas d’une chaudière bois)….Cela nous a permis de définir nos priorités ». Au final, la décision du conseil municipal s’est portée vers un scenario tierce qui ferait passer les consommations de 150 kWh/m2/an à environ 60.

Le lancement des travaux

La commune va lancer cette année :

  • L’abaissement des plafonds
  • La modulation du débit de la VMC en fonction de l’occupation
  • Le remplacement des gros ballons à eau chaude par des petits
  • Le remplacement des luminaires par des leds

Et l’année prochaine :

  • Le remplacement des menuiseries bois simple vitrage
  • Le changement de chaudière

« Au final, l’idée est de réaliser des économies de charges de fonctionnement pour pouvoir investir progressivement  dans de nouveaux travaux » conclut l’élu.

Documents techniques

Expériences similaires

Ils nous soutiennent

Hede bazouges skateparkHede bazouges skatepark
Hede bazouges skateparkHede bazouges skatepark
Hede bazouges skateparkHede bazouges skatepark
ArradonArradon
ArradonArradon
ArradonArradon
  Recevez nos Brèves mensuelles !