Hameau de Kéléron à Plogastel-Saint-Germain (29)

Plogastel-Saint-GermainPlogastel-Saint-Germain
Plogastel-Saint-GermainPlogastel-Saint-Germain
Plogastel-Saint-GermainPlogastel-Saint-Germain

Infos pratiques

Adhérent depuis 2006
Maire : Plouhinec Jocelyne
Adresse : Place de la Mairie. BP 15., 29710 Plogastel-Saint-Germain
Téléphone : 02 98 54 58 57
Nbre d’habitants : 1889
Superficie : 31 km²
Intercommunalité : Haut Pays Bigouden
www.plogastel.fr
Contact BRUDED : Maïwenn Magnier

Autres expériences de Plogastel-Saint-Germain

Initié en 2007, ce projet ambitieux découle directement d’un diagnostic du territoire et de son devenir mené avec une démarche d’Approche Environnementale de l’Urbanisme (AEU).

Cliquez ici pour en savoir plus sur cette expérience

Un projet réfléchi en amont

7 thématiques avaient été abordées : formes urbaines, contexte social (mixité sociale et intergénérationnelle), énergie/climat, déplacements, eau, paysage/biodiversité et déchets. Cette réflexion a permis de prédéfinir, en accord avec la population et les élus, les critères de DD à intégrer à tout projet d’aménagement, comme celui de ce nouvel hameau.

Le terrain choisi pour son implantation a le grand avantage d’être à proximité immédiate du centre bourg, et de ne pas avoir eu d’impact sur l’activité agricole. Il est également en bordure d’une zone humide, offrant un cadre naturel particulièrement agréable. Un platelage en bois permet de traverser cette zone pour relier le cœur de bourg.

Un hameau où il fait bon vivre

Les points forts du projet résident dans l’économie à tous les niveaux : économie d’espace, mutualisation des zones de collecte de déchets, des parkings, des boîtes aux lettres, économies d’eau avec l’incitation à utiliser des cuves de récupération, et économies d’énergie avec un éclairage public limité à un simple balisage, plusieurs lots mitoyens et une obligation de performance énergétique (non draconienne).

Mais ce hameau se définit avant tout par les notions de bien-être, de convivialité et de bon sens. Le cadre paysager, les espaces de rencontre et de loisirs ont été privilégiées. L’objectif n’est pas de réserver ce lotissement à des personnes déjà sensibles au DD. D’ailleurs, les élus ont volontairement choisi de ne pas utiliser l’appellation « écoquartier » mais « hameau ». Le règlement a aussi été revu après coup pour être plus facile d’accès à des non initiés et privilégier les recommandations plutôt que les interdictions.

Comme le précise Jocelyne Plouhinec, maire de Plogastel-Saint-Germain : “ce qu’on appelle développement durable repose sur des principes qui existaient déjà avant. L’idée est donc de revenir à ces choses simples, à du bon sens, sans utiliser de mots compliqués”. Et pour ce qui est du lien social :  “il n’y a pas de certitude que cela fonctionne, mais au moins le site offre cette possibilité.

…et accessible à tous

L’un des enjeux forts du projet est aussi l’habitat social, puisqu’il compte plus de logements sociaux que privés. Des jardins partagés sont prévus pour ces logements (petits collectifs). C’était une façon pour les élus d’offrir la chance à des gens qui n’en ont pas les moyens de vivre dans ce lotissement et de profiter de ses structures.

Documents techniques

Expériences similaires

Ils nous soutiennent

PlesséPlessé
PlesséPlessé
PlesséPlessé
LandudalLandudal
LandudalLandudal
  Recevez nos Brèves mensuelles !