Ker Huella, la ZAC de centre bourg d’Elliant (29)

ElliantElliant
ElliantElliant
Elliant

Infos pratiques

Proche de Quimper et de Concarneau, et bénéficiant d’un cadre paysager de qualité, Elliant attire chaque année de nouveaux habitants. Les élus, souhaitant maîtriser l’urbanisation de la commune, se sont lancés dans l’aménagement d’un terrain en centre bourg.

Cliquez ici pour en savoir plus sur cette expérience

Le nouveau quartier de Ker Huella (“la ville la plus haute”) va occuper un site de 4 hectares enclavés dans le bourg. La municipalité projette son urbanisation depuis le début des années 2000. Pour maitriser l’aménagement des lieux, la commune n’étant pas propriétaire des terrains, les élus ont opté pour la création d’une zone d’aménagement concerté (ZAC).

Un nouveau quartier dans la continuité de l’existant

Ker Huella est prévu pour s’intégrer à l’urbanisation déjà existante. Ainsi, à proximité de la mairie, dans la partie ouest de la ZAC, une placette va être créée, semblable à celles déjà présentes. Elle sera bordée par deux petits immeubles en semi-collectifs, leur RDC étant destiné à recevoir respectivement des commerces et des cabinets médicaux. La placette sera prolongée par une allée bordée par des maisons collées, comme celles du centre bourg. L’orientation de cette allée offrira une vue directe sur le clocher de l’église, pour rattacher visuellement le quartier au cœur de bourg. Une large noue viendra végétaliser l’ensemble et séparer les piétons des voitures. La partie Est de la ZAC, la plus éloignée de la mairie, accueillera une zone davantage pavillonnaire, comme celles déjà présentes autour. Elle sera traversée par des voiries plus étroites, en sens unique, où les piétons seront prioritaires (zones de rencontre). Une réserve foncière est également prévue au plus près du centre social et de l’école au sud de la ZAC, pour accueillir d’autres équipements publics.

Une réflexion en amont menée dans la concertation

Les études préalables à cette opération d’aménagement ont été réalisées dès 2002 : étude d’opportunité, de faisabilité, de marché et étude thermique. Leurs résultats ont été présentés et discutés avec la population lors de réunions de consultation. De la phase d’esquisse jusqu’à l’avant-projet définitif, une série d’ateliers participatifs regroupant des élus, des représentants associatifs et des habitants, ont été organisés par la SAFI -Société d’Aménagement du Finistère, désignée comme l’aménageur- en lien avec la municipalité. Enfin les Elliantais ont également été régulièrement informés de l’évolution du projet par le biais du bulletin municipal, du site Internet de la mairie, de la presse locale et des réunions publiques. La maîtrise d’œuvre, pluridisciplinaire, a été confiée à T. La Prairie (architecte urbaniste à Brest), C. Cathalo (Architecte Paysagiste à Quimper) et Artelia (Ingénierie VRD à Brest). Ont également été activement associés au projet les services compétents de la mairie (service urbanisme) et de la communauté de communes (services aménagement, logement, déchets).

Des objectifs pour un aménagement durable

Les élus ont souhaité mettre en œuvre un projet ambitieux en termes de développement durable.

Les objectifs qu’ils se sont fixés sont notamment :

  • Densité du bâti (18 logements/ hectare en moyenne), en particulier sur la zone la plus proche de la mairie à l’ouest
  • Mixité sociale et générationnelle, avec 34% de logements sociaux (24 logements sur les 70 prévus) et des tailles de terrains variées sur les lots libres pour s’adapter aux différents besoins tout au long de la vie
  • Mixité des usages avec à l’ouest une placette bordée de 2 petits collectifs dont le RDC sera réservé à des commerces et à des cabinets médicaux, au nord une aire de jeux pour les enfants, au sud une réserve foncière pour accueillir des équipements publics
  • Limitation de la place de la voiture avec des voiries étroites et classées en “zones de rencontre” sur la partie “pavillonnaire”
  • Des cheminements doux qui quadrillent l’ensemble du projet, et reliés au reste du bourg
  • Orientation bioclimatique des logements, les études ayant pris en compte pour chaque parcelle les ombres portées, y compris une fois la végétation installée
  • Des acquéreurs encadrés par des architectes conseils notamment pour mieux respecter les performances énergétiques et favoriser les éco matériaux dans leur projet (visa obligatoire pour l’obtention du permis de construire)
  • Limitation des zones imperméables pour une meilleure gestion des eaux pluviales (site entièrement autonome pouvant assimiler l’ensemble des eaux recueillies)
  • Mise en valeur des bocages existants, création de nouveaux talus végétalisés par endroit Travail sur la continuité des espaces privés et publics

Données financières

Coût total : 2 457 521 € HT

Dont :

Travaux : 1 258 000 € HT

Acquisitions foncières : 712 000 € HT

Subventions totales : 78 485 €

Subvention CCA : 36 252 €

Subvention CG29 : 42 233 €

Participation de la commune : 859 447 € HT ¢

Documents techniques

Expériences similaires

Ils nous soutiennent

GuipelGuipel
LangouëtLangouët
Saint-Médard-sur-Ille écoleSaint-Médard-sur-Ille école
TreffieuxTreffieux
  Recevez nos Brèves mensuelles !