La filière bois-énergie de La Chevallerais (44)

La ChevalleraisLa Chevallerais
La ChevalleraisLa Chevallerais
La ChevalleraisLa Chevallerais

Infos pratiques

Adhérent depuis 2006
Maire : Elisabeth Cruaud

Téléphone : 02 40 79 10 12
Nbre d’habitants : 1433
Superficie : 10 km²
Intercommunalité : région de Blain
www.mairie-lachevallerais.fr
Contact BRUDED : Ivana Potelon

Autres expériences de La Chevallerais

La démarche autour de la filière bois a été initiée par la construction de l’école HQE de la commune : face à l’augmentation du nombre d’enfants scolarisés, de nouveaux locaux étaient nécessaires pour accueillir les élèves, et la municipalité s’est lancée en 2005-06 dans le projet en se fixant des objectifs environnementaux ambitieux.

Cliquez ici pour en savoir plus sur cette expérience
Un des choix stratégiques de la conception de l’école concernait le chauffage : la municipalité ne voulait pas de chauffage au fioul et ne disposait pas de réseau de gaz. Une étude comparative a été réalisée, écartant la géothermie en raison d’un terrain défavorable, ainsi que l’aérothermie (mode de chauffage basé sur la récupération de l’air extérieur grâce à une pompe à chaleur), trop aléatoire du fait de sa dépendance au climat. Le chauffage au bois-plaquette a ainsi été identifié comme la solution la plus pertinente, avec comme argument de poids la présence de ressources locales.

Alimentation de la chaudière – bois

Les ressources communales ont été étudiées en interne : un important gisement bocager a été identifié le long du canal, complété par des linéaires de haies le long des routes et d’importantes surfaces de terrains boisés communales. Les besoins de fonctionnement de la chaudière de 55 kWh ont été estimés à 60 – 70 m3 de plaquette / an (bâtiment basse consommation), un besoin très largement comblé par la ressource communale.

La production et l’approvisionnement en combustible sont assurés par le personnel communal. L’entretien permanent par les services des haies de bord de routes et du bocage fournit la matière première. Une fois par an, au mois de juin, une entreprise de déchiquetage est mobilisée pour produire les plaquettes (coût de la prestation : 600€ pour 60m3) à partir de ce bois, stocké en andain pour faciliter l’opération. Elle nécessite un broyeur attelé à un tracteur. Les plaquettes sont stockées dans deux silos de 80m3, couverts avec une façade à l’air libre, où elles reposent pendant 6 à 7 mois minimum pour atteindre les propriétés optimales à la combustion en chaudière. (Coût des 2 silos + bâtiment pour les ateliers municipaux = 25 000€). Des tests d’humidité et de température sont régulièrement effectués pour surveiller l’évolution des plaquettes. Le tas doit être bien ventilé, et surtout pas remué.

Concernant le matériel, en dehors des deux silos, la commune n’a pas fait d’investissement particulier : elle dispose de matériel via une CUMA (Coopérative d’Utilisation de Matériel Agricole) et profite également de la présence d’un adjoint agriculteur. La municipalité n’a pas contracté de partenariat particulier avec des agriculteurs, disposant des ressources nécessaires. Elle récupère cependant ponctuellement des ressources de particuliers sous forme de dons.

Des visites ont été réalisées en parallèle sur des territoires mobilisant ce type de ressource : des écoles en Mayenne, la piscine communautaire de Quimperlé (29), les zones de stockage de Nozay (44)…

Le retour des élus

Au départ, les élus et services ont eu certaines craintes concernant la qualité du bois-plaquette produit, observant beaucoup de petit bois dans la matière première à déchiqueter. Afin d’éviter que les brindilles ne passent au travers du broyeur, une surveillance accrue a été portée sur le diamètre des branches.

Au final, la municipalité estime le coût de revient à 30€/m3 de bois-plaquette, ce qui reste selon elle très avantageux par rapport au coût de l’électricité. Pour la réalisation des équipements, des subventions du Plan Bois Energie Bretagne peuvent être sollicitées. La commune apprécie également la simplicité de fonctionnement de la chaudière à bois.

Documents techniques

Expériences similaires

Ils nous soutiennent

La Vraie CroixLa Vraie Croix
La Vraie Croix chapelle mairieLa Vraie Croix chapelle mairie
La Vraie CroixLa Vraie Croix
GuipelGuipel
GuipelGuipel
  Recevez nos Brèves mensuelles !