Plélan-le-Grand (35) : Gestion des arbres bocagers en ville, étude biodiversité, diagnostic et plan d’actions

Infos pratiques

Adhérent : 2012
Maire : Murielle Doute-Bouton
Adresse : 37 Avenue de la Libération, 35380 Plélan-le-Grand, France
Téléphone : 02 99 06 81 41
Nbre d’habitants : 4022
Superficie : 49 km²
Intercommunalité : Broceliande communaute
www.plelan-le-grand.fr
Contact BRUDED : Ivana Potelon

Autres expériences de Plélan-le-Grand

À l’occasion des rencontres régionales de l’Arbre organisées par Fibois Bretagne et BRUDED le 25 novembre 2021, la commune de Plélan-le-Grand (35) a témoigné de son expérience en matière stratégie pour gérer les haies sur la commune, grâce à un travail mené par le CPIE de Brocéliande.

Cliquez ici pour en savoir plus sur cette expérience

La commune, dans son extension urbaine, a intégré et préservé les haies bocagères composées de nombreux chênes parfois centenaires. Cela pose aujourd’hui un problème de gestion. Ces haies vieillissent et, faute d’un entretien adéquat (difficulté de gérer des arbres de + 20 mètres), elles posent parfois problèmes pour le développement des quartiers d’habitation.

La commune souhaite mettre en œuvre une gestion différenciée des haies (elle le fait déjà sur les espaces verts) pour répondre aux enjeux de cadre de vie et tendre vers une gestion durable des haies. Elle a identifié des points forts :

  • Besoin de médiation avec les riverains
  • Animation et ateliers de concertation
  • Construction d’une stratégie communale
  • Expertise technique des agents

La commune s’est fait accompagner par le CPIE de Brocéliande qui s’est appuyée sur une méthodologie :

  • Des diagnostics quantitatif et qualitatif des haies, une identification et une caractérisation des continuités écologiques forestières (Trame Verte et Bleue), une analyse des documents d’urbanisme, un état des lieux des revendications du voisinage, une identification des contraintes des techniciens à l’entretien des haies.
  • Une concertation et une médiation pour définir les enjeux partagés pour établir un plan d’actions stratégiques et un plan de gestion des haies, accompagnée par une communication de la collectivité.

Les actions menées ont permis d’établir un calendrier d’interventions et de réduire sensiblement le mécontentement des riverains en centre bourg.

L’accompagnement du CPIE a été fructueuse- la situation est aujourd’hui plus claire

Éric ferrières, adjoint

  Quelques spécificités

  • Toutes les haies ont été classées en EBC (loi paysage) dans le PLUi. Il y a 300 à 400 km de haies ; les arbres n’y sont pas totalement protégés mais leur destruction freinée ;
  • Il importe d’avoir un inventaire fidèle à la réalité pour la crédibilité du document
  • Une compensation est demandée en cas de destruction (c’est Brocéliande communauté qui statue sur le niveau de compensation)
  • Une demande d’autorisation est nécessaire pour l’abattage
  • Les riverains craignent surtout pour leur sécurité –> d’où l’importance du diagnostic par les agents et de la communication et la sensibilisation
  • Les agents techniques doivent être formés ; en cas de doute, un professionnel intervient

Documents techniques

Expériences similaires

Ils nous soutiennent

chez yvonnechez yvonne
co-working-chez yvonne

Abonnez-vous à nos Brèves mensuelles

Recevez les actualités du réseau, des adhérents et de nos partenaires ainsi que des invitations aux événements régionaux

  Recevez nos Brèves mensuelles !