Querrien (29) : Une maison de santé pour la commune

querrien_2018_maison médicalequerrien_2018_maison médicale
querrien_2018_maison médicale

Infos pratiques

Adhérent : non
Maire : Jean-Paul Lafitte

Téléphone : 02 98 71 34 21
Nbre d’habitants : 1772
Superficie : 54 km²
Intercommunalité : Quimperlé communauté

Autres expériences de Querrien

Devant l’absence du médecin et de son départ en retraite imminent, les élus de Querrien ont pris le taureau par les cornes pour trouver un nouveau médecin et lui créer un lieu d’accueil attractif. Histoire d’une rénovation rapide à moindre coût…

Cliquez ici pour en savoir plus sur cette expérience

Querrien est une commune rurale de 1 800 habitants située au Nord de Quimperlé dans la communauté d’agglomération du même nom. À l’automne 2015, l’unique médecin est en arrêt suite à un accident de vélo. La commune décide prendre les devants pour trouver un remplaçant, susceptible de s’installer sur la commune.  Les candidats n’étant pas nombreux, la municipalité se tourne vers un cabinet parisien qui, pour 10 à 12 000 € s’engage à recruter un médecin.

Trouver un médecin

La commune est ainsi mise en contact avec un quarantenaire roumain installé à Bucarest. Elle se plie en quatre pour l’accueillir. Invité à venir passer quelques temps sur la commune, les élus lui présente le territoire, les possibilités de logement (avec femme et jeune enfant) et surtout, la possibilité de poser sa mallette de médecin à côté du cabinet de l’actuel médecin, dans l’attente de pouvoir construire une maison médicale neuve, en cœur de bourg. Mais la maison est vétuste et malgré les peintures refaites, le médecin venu de loin était prêt à plier bagage plutôt que de s’y installer.

J’ai vu sa figure se décomposer alors qu’on lui faisait visiter son futur cabinet médical ; le projet de maison médicale prévue par la commune était trop lointain et je savais que nous devions envisager autre chose rapidement si nous voulions le garder, malgré le fait que le courant était bien passé entre nous et que sa venue à Querrien semblait envisageable.

Jean-Paul Lafitte, maire

Une opportunité à saisir

C’est alors que les élus se sont tourné vers le presbytère, vide depuis peu suite au départ en retraite de son dernier occupant quelques mois auparavant. Le  bâtiment, à quelques encablures du centre bourg où l’on trouve un cabinet de kiné fraîchement rénové (par la mairie) et un cabinet dentaire, était une occasion à saisir. Datant des années 1980, il n’y avait pas beaucoup de travaux lourds à envisager pour le mettre aux normes nécessaires.

Le visage du médecin roumain s’est éclairé en imaginant cette possibilité

Le conseil sollicite les Domaines fin 2015 qui estiment le prix à 160 K€. Au final, il négocie avec l’évêché l’achat à 150 K€.

Les travaux en 3 mois

Les choses s’enchaînent ensuite très rapidement. La commune négocie la possibilité de démarrer les travaux avant la finalisation de la vente et engagent ceux-ci début 2016. Les demandes de devis son réalisés par tranches et les travaux réalisés par étapes. Les médecins sont très impliqués et concertés pour connaître leurs besoins. La voirie est le plus gros morceau avec la création d’une aire de stationnement et son aménagement paysager. S’en suivent les travaux intérieurs : cloisonnement, peintures, etc. Le premier coup de pioche est donné le 2 janvier et le premier médecin (qui n’est plus en arrêt et qui a trouvé que les nouveaux locaux étaient plus attractifs que son ancien cabinet) et le médecin roumain emménagent fin mars. Le bâtiment de 200 m² offre deux cabinets de médecins (avec salle d’attente et entrée indépendantes), un bureau, un cabinet et une entrée pour les sept infirmières regroupées en association sur les communes de Querrien et Arzano. Les kiné utilisent les deux salles à l’étage en plus de leurs locaux en centre bourg.

Le nouveau médecin est choyé

Afin de mettre toutes les chances de son côté, la municipalité à déroulé, une fois encore, le tapis rouge pour faciliter l’installation du médecin : son loyer professionnel gratuit pendant 12 mois, la mise à disposition (gratuite pendant 6 mois) d’un logement, l’achat du mobilier nécessaire pour son cabinet (y compris matériel informatique et logiciels), l’achat du matériel médical (spiromètre, électrocardiogramme…) et prochainement l’installation d’un système de vidéo-surveillance. « Chaque semaine, je rend visite aux médecins pour m’assurer que tout va bien », dit le maire.

Les débuts difficiles

Alors que les habitants ont complètement adhéré au projet, la patientèle du nouveau médecin démarre doucement. De 5 à 6 patients quotidiens au départ, il atteint, deux ans plus tard, 35 à 40 patients/jour. La commune de Querrien étant reconnue en 2016 comme zone « sous surveillance », le médecin peut bénéficier d’une aide conséquente de l’Agence régionale de Santé (ARS) pour son installation Il touche un complément de revenus (pour atteindre 5 à 6 000 € bruts mensuels) pendants plusieurs mois. Spécialisé comme échographe dans son pays d’origine, il doit aujourd’hui faire valider cette spécialisation auprès des autorités médicales françaises.
Aujourd’hui, les médecins paient 8 €/ m² (soit 240€/mois) de loyer auxquels ils rajoutent 100€ de charges. Ils entretiennent leurs locaux alors que la commune se charge des lieux partagés : sanitaires, couloir, espaces extérieurs.

Un pôle de santé

La maison de santé est reconnue comme « pôle de santé » par l’ARS depuis 2017. Cela implique la création d’une association des professionnels en lien avec l’ARS, parfois difficile à assumer pour les médecins qui ont un emploi du temps chargé. C’est pourtant une reconnaissance qui permet de faire venir des professionnels plus facilement.

Les projets futurs

Le médecin roumain n’habite plus sur place mais demeure le médecin de la commune avec de très bonnes conditions de travail. La mairie commence à réfléchir au remplacement du médecin proche de la retraite et sait qu’elle devra offrir des conditions d’accueil de même qualité pour attirer un plus jeune médecin. L’extension de la maison de santé sera à envisager. Le terrain jouxtant la maison (ancienne scierie) s’y prêterait mais c’est une autre histoire

màj 24 juillet 2018

Documents techniques

Expériences similaires

Ils nous soutiennent

Saint-Père-tonte des animaux du fort Vauban
arzano_2017arzano_2017
arzano_2017-CIAL coiffeuse garagearzano_2017-CIAL coiffeuse garage
arzano_études-préalablesarzano_études-préalables
arzano_2017arzano_2017
  Recevez nos Brèves mensuelles !