Salle Kaméléon : une rénovation-extension de l’ancien atelier en salle multifonction à Kergrist (56)

Kergrist Salle KaméléonKergrist- Salle Kaméléon
Kergrist
KergristKergrist
KergristKergrist
KergristKergrist

Infos pratiques

Adhérent 2006
Maire : Bruno Servel
Adresse : 16 Rue de la Paix, 56300 Kergrist, France
Téléphone : 02 97 39 62 28
Nbre d’habitants : 715
Superficie : 30 km²
Intercommunalité : Pontivy communauté
www.kergrist.fr
Contact BRUDED : Maïwenn Magnier

Autres expériences de Kergrist

Plutôt que de construire une salle multifonction neuve en périphérie du bourg, les élus de Kergrist ont fait le choix de rénover l’ancien atelier municipal à côté de la mairie qu’ils ont nommé “Salle Kaméléon”. Ce projet a été l’occasion également de revoir l’aménagement du centre pour l’embellir, faciliter les liaisons piétonnes et mutualiser les espaces de stationnement.

Cliquez ici pour en savoir plus sur cette expérience

Le contexte

A l’arrivée de la municipalité en 2008, Kergrist dispose d’une salle polyvalente d’une capacité d’environ 100 places assises. Sa disposition interne s’avère peu fonctionnelle, en particulier pour recevoir les spectacles ou conférences. Or, pour la municipalité, l’animation culturelle est un élément clé de la vie de la commune et les élus travaillent à son développement, en lien avec le Pays de Pontivy.

L’atelier municipal est alors situé dans un vieux bâtiment en mauvais état situé juste à côté de la mairie. Son aménagement et sa localisation sont mal adaptés à son usage.

La bibliothèque se trouve à l’étroit au sein de la mairie, dans un espace partagé avec d’autres usages.

Autre constat : il manque des liaisons piétonnes au sein du bourg pour relier notamment l’école, le lotissement route de Pontivy, ou même pour accéder au nouveau lotissement pourtant très proche de la mairie. Devant la mairie, le trottoir est quasi inexistant tandis que les routes, très larges, incitent à la vitesse.

Réflexion sur le devenir des bâtiments, avec le CAUE 56

S’interrogeant sur le devenir de la salle polyvalente et de l’atelier municipal, la municipalité a sollicité l’intervention du CAUE 56. La demande des élus était à la fois d’évaluer l’intérêt de rénover (ou non) ces bâtiments et également de voir quelles nouvelles fonctions pourraient leur être affectées, au regard des projets de la commune. Ce premier diagnostic a fait ressortir notamment que la partie ancienne de l’atelier technique, bâtiment en pierre en plein cœur de bourg, présente un réel intérêt architectural. Son usage, peu adapté, va conduire par la suite les élus à construire un atelier neuf dans l’enceinte du terrain des sports (>> en savoir plus : atelier technique).

Dans un second temps, le CAUE 56 a réalisé des esquisses qui ont permis aux élus de visualiser une possible reconversion de ce bâtiment en salle multifonctions, en intégrant également un espace de bibliothèque à travers une extension. “Ce travail préliminaire nous a beaucoup aidé pour élaborer le cahier des charges de recrutement de la maitrise d’œuvre” confie Bruno Servel, le maire.

Une démarche dans la concertation, s’appuyant sur différentes compétences

Dès le début du projet, une commission extra-municipale a été créée pour appuyer l’équipe municipale pendant les phases de réflexion. Elle était composée d’élus, d’agents communaux, ainsi que des futurs usagers : représentants d’associations et de la paroisse, bénévoles de la bibliothèque et riverains. Elle a participé notamment à des visites de réalisations d’autres communes, dont la salle polyvalente de Saint-Médard-sur-Ille, commune adhérente de BRUDED, lauréate de l’Eco-FAUR en 2011.

Pour la partie équipement de la salle de spectacles, les élus se sont appuyés sur la chargée de mission culture du Pays de Pontivy, ainsi que sur un scénographe professionnel qui collabore avec le CG22.

Avec le travail mené par le CAUE 56, les apports de ces différents intervenants ont permis d’alimenter le cahier des charges pour le recrutement de la maitrise d’œuvre, puis le projet en cours de conception.

La maitrise d’œuvre était elle-même composée d’une équipe pluridisciplinaire avec un cabinet d’architectes, un bureau d’études thermiques et un bureau d’études structures. Le bureau d’études thermiques a permis notamment de réaliser une étude de faisabilité d’un chauffage au bois.

Des élus plein de ressources ! Pour faciliter la compréhension du projet alors en cours de conception par les différents protagonistes, un élu de Kergrist a réalisé une maquette du bâtiment avec tous les détails constructifs. Une aide très précieuse pour visualiser concrètement les choix réalisés. Autre outil très utile réalisé par l’équipe municipale pour la communication vers la population : une frise qui détaille toutes les étapes du projet et leur durée, pour bien en comprendre son déroulement et le temps nécessaire à son avancement.

L’organisation des salles : les choix réalisés

Kergrist Salle Kaméléon

Dans l’ancien silo rénové se trouve une salle de spectacle de 130 m² (espace disponible gradins repliés) pouvant accueillir une centaine de places assises sur gradins retractables (avantage d’une installation très rapide) et scène au sol. “Nous avons décidé d’équiper notre salle de gradins rétractables et d’équipements spécifiques, avec l’idée d’accueillir des évènements culturels locaux ou à l’échelle du territoire mais aussi des réunions de type assemblées générales d’entreprises ou autresL’absence de scène, rendue possible par la présence de gradins, permet en effet de bénéficier de toute la surface au sol dans la configuration d’une réunion“” précise Bruno Servel, le maire.

Et dans l’extension :

  • Des coulisses, accessibles de l’extérieur et de la salle de spectacle, qui permettent de stocker du matériel.
  • Une bibliothèque d’un peu plus de 50 m².
  • Une salle de lecture de 45 m², qui sert aussi de salle associative ou de salle pour la paroisse et qui peut également être utilisée comme loge par les artistes. Elle est équipée de nombreux placards de rangement.
  • Un hall d’accueil de près de 40 m², commun à la bibliothèque et à la salle de spectacle, pouvant servir de lieu d’exposition ou pour l’organisation de petites réceptions (évier à disposition). Il donne directement sur le parvis ce qui, à la belle saison, permet d’accroitre sa capacité.
  • Un local indépendant qui accueille la chaudière à granulés et son silo d’alimentation.

Choix constructifs : les points forts du projet

Une rénovation du bâti en cœur de bourg – Les élus ont opté pour une rénovation de l’existant plutôt qu’une construction neuve en périphérie du bourg, avec l’objectif de préserver le patrimoine architectural, de densifier le bâti et de concentrer l’animation en cœur de bourg. Ce choix permet également d’éviter l’éventuel surcoût de déconstruction du bâtiment.

Une salle adaptée à la demande et qui complète l’offre locale – La capacité offerte par la salle de spectacle (100 places assises environ) correspond à la jauge moyenne observée pour les évènements organisés à Kergrist ces dernières années. Des communes voisines disposent de salles plus grandes pour couvrir des besoins ponctuels plus importants. C’est en outre la seule salle de cette taille sur le secteur.

Une priorité donnée aux éco-matériaux :

  • Pour la partie en extension, l‘ossature est en sapin douglas. Le bardage et l’encadrement des fenêtres sont en châtaigner. Sur la partie rénovée, les murs de pierre en bon état ont été conservés.
  • Un mélange en laine de bois (60%) et de chanvre (30%) a été utilisé pour l’isolation des murs et des plafonds, sur les parties neuves et rénovées. Sur l’extension, de la ouate de cellulose a été insufflée en complément sur les murs externes pour assurer l’isolation intérieure.
  • Une partie des murs de la salle rénovée a été enduite avec un mélange chaux et chanvre, avec une finition badigeon de couleur à la chaux. La partie haute est recouverte par du Fibralith gris qui apporte une bonne qualité acoustique.
  • Des plaques de Fermacell ont été placées sur les murs et plafonds par dessus l’isolant naturel pour assurer une fonction coupe-feu, y compris sous les plaques de Fibralith (imposé par le bureau de contrôle).
  • Le parquet de la salle rénovée est en bois de châtaigner, huilé avec un produit naturel.

Un chauffage mutualisé utilisant une énergie locale et renouvelable – Une nouvelle chaudière à granulés sert à chauffer le bâtiment mais aussi la mairie et le logement à l’étage, jusque là chauffés par une chaudière à fioul domestique en âge d’être bientôt remplacée. La cuve en fioul, une fois nettoyée, servira en outre à récupérer les eaux pluviales de la toiture de la mairie, pour l’arrosage des plantations alentour (capacité d’environ 2 m3).

Valorisation des espaces publics environnants

L’aménagement des espaces publics autour des salles a fait l’objet d’une étude à part entière, menée par l’agence en urbanisme et paysage Territoires en Mouvement. L’objectif était à la fois de valoriser les espaces verts, de sécuriser les déplacements piétons, de mutualiser les usages et de créer du lien entre les différents espaces. Les 13 cibles de l’Eco-FAUR faisaient également partie intégrante du cahier des charges. L’étude a d’ailleurs bénéficié d’une aide financière de 50% par la Région Bretagne (Eco-FAUR Etude).

Elle a permis d’aboutir aux aménagements suivants :

  • Un espace de convivialité : Le parvis entre la mairie et la salle a été pensé pour être un espace de rencontre et, à l’occasion, pour l’organisation d’évènements conviviaux (photos de gauche et du centre ci-dessus). L’espace vert voisin pensé comme un amphithéâtre naturel permet d’y organiser des évènements en lien avec la bibliothèque, comme des après-midi contes. Des bancs permettent de faire également de cet espace un lieu de repos et de rencontre pour les habitants. A noter également le petit muret décoratif réalisé avec les pierres de l’ancien mur séparant la salle et la mairie.
  • Priorité au végétal : La végétalisation comprend deux arbres devant la mairie, un verger conservatoire autour du parking en terre-pierre (photo du centre), des plantations de vivaces autour du parking et en pied de mur le long de la salle multifonction, des haies arbustives. Les choix prennent en compte la gestion en zéro phyto de la commune.
  • Du stationnement mutualisé : Les besoins associés au nouvel équipement sont ponctuels d’où le choix de mutualisation d’un parking entre les salles, la mairie et l’éco-lotissement (qui ne disposait pas jusque là de stationnement visiteurs). D’où le choix également d’une aire de stationnement occasionnelle (stationnement en terre-pierres) pour les évènements importants. Au final, il a été réalisé une nouvelle aire de stationnement en enrobé d’une capacité de 16 places et une aire d’appoint contigue en terre-pierres d’une vingtaine de places . Il est également prévu 4-5 places le long du bâtiment côté rue.
  • De nouveaux chemins piétonniers : Un nouveau cheminement piétons lie les salles et la mairie (et plus largement le centre-bourg) avec l’éco-lotissement voisin où se trouve également une aire de jeux pour les enfants. Les habitants se le sont vite approprié. Le revêtement est un sable stabilisé avec un liant hydraulique, permettant la circulation des poussettes et fauteuils.Deux cheminements existants seront également complétés pour assurer une liaison sécurisée vers le centre bourg : l’un en provenance de l’école distante de plus de 600 mètres, l’autre, en direction d’un lotissement ancien et excentré sur la route de Pontivy à 700 m environ.
  • Des arrêts de cars sécurisés : deux nouveaux arrêts cars ont été aménagés de chaque côté de la voirie pour les transports scolaires et pour les arrêts du service de bus hebdomadaire. Ils correspondent aux normes en vigueur notamment en termes d’accessibilité, contrairement aux anciens arrêts.
  • Aménagement devant la mairie – Le rétrécissement de la chaussée par l’agrandissement du parvis de la mairie permet à la fois d’embellir l’espace public et de le sécuriser, en incitant à diminuer la vitesse des véhicules (photo de droite).
  • La “bulle” : la programmation de la salle de spectacles est en grande partie assurée par une association soutenue financièrement par la municipalité. Afin de valoriser la culture, la municipalité a consacré un part du budget (le “1 %” culturel) à l’acquisition d’une œuvre qu’ils souhaitaient être dans l’esprit du projet et réalisée par un artiste du territoire. « Le travail de Francis Béninca, de Guern (56) qui crée des structures imposantes et aériennes avec des tiges d’acier a fait l’unanimité ». Pour Kergrist, il a réalisé une tonnelle d’une surface au sol de 20 minstallée sur l’esplanade enherbée qui surplombe le parvis de la salle. C’est à la fois une œuvre d’art et un espace de vie.
    • La “bulle” a été inaugurée le 11 juin 2016 en présence de l’artiste et des élus de Pontivy Communauté,auxquels s’était joint le sénateur Joël Labbé, ainsi que les riverains et les représentants de la médiathèque.
    • En savoir plus sur le 1% artistique
    • En savoir plus sur Francis Béninca et l’association Kizellan

Bilan financier

Il s’agit d’un bilan provisoire.

BâtimentAménagements
Dépenses : 827 500€HT dont

  • Travaux : 709 330€
  • Gradins : 56 920€
  • Maîtrise d’oeuvre : 54 250€
  • Frais annexes : 7 000€

Subventions : 615 900€ dont

  • CG56/taux de solidarité : 145 800€
  • DETR : 142 800€
  • Eco-FAUR (Région Bretagne) : 100 000 €
  • Fonds de concours (CC Pays de Pontivy) : 100 000€
  • CG56/Bibliothèque : 80 000€
  • Enveloppe parlementaire : 30 000€
  • Chaudière bois (Région + CG56) : 17 300€
Dépenses : 215 700€HT dont

  • Aménagements extérieurs : 182 300€
  • Maîtrise d’oeuvre : 24 400€
  • Frais annexes : 1 600€
  • Eclairage public : 7 400€

Subventions : 117 900€ dont

  • CG56/taux de solidarité : 38 000€
  • DETR : 37 200€
  • CG56 : 26 200€
  • Enveloppe parlementaire : 10 000€
  • Étude EcoFAUR : 4 500€
  • Arrêt de car : 2 000€
Reste à charge : 309 400€
Emprunt : 200 000€Autofinancement : 109 400€

Documents techniques

Expériences similaires

Ils nous soutiennent

Langouet cantineLangouet cantine
Saint-Médard-sur-Ille école presbytèreSaint-Médard-sur-Ille école presbytère
Saint-Médard-sur-IlleSaint-Médard-sur-Ille
Saint-Médard-sur-IlleSaint-Médard-sur-Ille
  Recevez nos Brèves mensuelles !