Saint-Armel (35) : régénération naturelle des haies de bords de routes

Infos pratiques

Adhérent : 2021
Maire : Morgane Madiot
Adresse : Rue de la Mairie, 35230 Saint-Armel, France
Téléphone : 02 99 62 71 58
Nbre d’habitants : 2131
Superficie : 7,75 km²
Intercommunalité : Rennes métropole
www.saint-armel-35.fr/
Contact BRUDED : Mikael Laurent

Autres expériences de Saint-Armel (35)

Depuis octobre 2021, la commune en lien avec le service voierie de Rennes Métropole expérimente de laisser  pousser les plants poussant naturellement sur les talus le long des bords de route.

Cliquez ici pour en savoir plus sur cette expérience

L’initiative par d’un constat simple : «  De nombreuses essences d’arbres et d’arbustes poussent de manière naturelle sur les talus des bords de routes. Or, chaque année, nous les éliminons lorsque nous effectuons l’entretien des bords de routes dont la compétence relève des services de Rennes Métropole » explique Elisabeth Maigret, adjointe de Saint-Armel.

D’où l’idée d’une expérience pilote imaginée par l’élue : conserver les essences qui poussent naturellement sur le haut et sur la partie pentue des talus longeant les bords de route. L’adjointe se rapproche d’un côté de Maxime Besnard, agriculteur de la commune, et de l’autre de Pascal Hervé, Vice-Président de Rennes Métropole à la biodiversité  qui acceptent tous deux de lancer une expérimentation. Une portion rectiligne de 350 m le long de le RD36 est identifiée. « Sur cette portion on a comptabilisé 40 pousses naturelles d’arbres et d’arbustes : des noisetiers, des chênes, de l’aubépine… et même un poirier sauvage ! Un piquet de clôture ou de bambou avec un chiffon rouge a été placé à côté de chacun des plants que l’on souhaite conserver. Les services de la voierie ont pour instruction de ne plus entretenir que la berne et entre les plants. ».

« Bien sûr les essences qui poussent naturellement ne sont pas positionnées avec le même espacement que si on les avait plantées ;  il faudra potentiellement combler les trous ; mais quand on sait que le coût de plantation via le Programme Breizh Bocage est de 15 € du mètre linéaire, l’économie est loin d’être négligeable ».

Pour les élus, les avantages liés au développement de ces haies naturelles  sont nombreux : épuration et ralentissement de la vitesse de l’eau, protection du vent, limitation de l’érosion et de l’assèchement des sols, biodiversité, …

Rédaction : novembre 2021

Documents techniques

Expériences similaires

Ils nous soutiennent

Abonnez-vous à nos Brèves mensuelles

Recevez les actualités du réseau, des adhérents et de nos partenaires ainsi que des invitations aux événements régionaux

  Recevez nos Brèves mensuelles !