Saint-Jean-du-Doigt (29) : Six actions pour revitaliser le centre-bourg

st-jean-du-doigt_2018
st-jean-du-doigt_2018

Infos pratiques

Adhérent 2018
Maire : Maryse Tocquer
Adresse : Mairie de Saint-Jean-du-Doigt Place Tanguy-Prigent 29630 Saint-Jean-du-Doigt
Téléphone : 02 98 67 34 07
Nbre d’habitants : 649
Superficie : 19,81 km²
Intercommunalité : Morlaix Communauté
http://www.saintjeandudoigt.fr/
Contact BRUDED : Maïwenn Magnier

Autres expériences de Saint-Jean-du-Doigt

La commune est lauréate à l’appel à projets régional centres-bourgs de 2017 sur le volet « opérationnel » et a, de ce fait, mis en œuvre un certain nombre d’actions depuis. L’un des enjeux de centralité est de créer des occasions de faire « descendre » les habitants dans le bourg pour faire vivre les commerces de proximité et maintenir une vie collective. Ceci passe par l’aménagement d’espaces de rencontre (espaces publics et locaux recevant du public), un travail de valorisation des cheminements doux pour sécuriser les déplacements, le soutien aux associations (mise à disposition de locaux et encouragement à la mise en place d’activités, d’animations et d’événements), une offre qualitative de commerces et de services de proximité.

Cliquez ici pour en savoir plus sur cette expérience

Saint Jean du Doigt est une commune où il fait bon-vivre dans un cadre naturel agréable au bord de la mer avec une vie culturelle importante. Elle jouit d’une présence importante d’artistes qui confère au bourg un dynamisme non négligeable : une école de peinture, le festival de création interdisciplinaire depuis 2015 (une programmation atypique, spectacles variés, à thèmes, engagés…), la maison des peintres (création d’expositions, ateliers de peinture), fête des violons…

Rurale et littorale, la commune très touristique avec un potentiel d’accueil important : 30% de résidences secondaires, un grand camping en cœur de bourg et des espaces pour les camping-cars. Les commerces en centres-bourgs répondent aux besoins : épicerie, bar, restaurant. La population permanente croit depuis plusieurs années : des nouvelles habitations et des logements sociaux accueille des populations variées. L’école accueille 18 enfants en classes maternelles.

La commune est lauréate de l’appel à projet régional pour la revitalisation des centres-bourgs de 2017. Cela lui permet de mettre en œuvre depuis 2017 6 actions principales.

Action 1. Commerces

La commune a travaillé avec le CAUE du Finistère pour la réalisation d’une ébauche. L’objet de cette action était de transformer des garages situés en rez-de-chaussée en cœur de bourg pour les transformer en deux cellules commerciales de 26 et 27 m². Les activités professionnelles existaient : une couturière est installée dans les locaux de la mairie et une coiffeuse et une esthéticienne travaillant à domicile. Ces trois personnes étaient très demandeuses d’avoir des locaux en centre-bourg. L’opération a été menée en 2017/18 comme prévu.

Le pari de transformer des garages en commerces n’était pas gagné d’avance.

Maryse Toquer, maire

 

La mairie, propriétaire du bâtiment a négocié avec Armorique Habitat qui gère les logements à l’étage et les garages qui servent uniquement de lieux de stockage, pour récupérer ces espaces afin de les aménager en 2018. La commune verse alors 20K€ (après négociation) comme indemnité dédommageant le manque à gagner du bail emphytéotique que détenait Armorique Habitat jusqu’en 2049.

Les travaux réalisés

Rénovation +  huisseries (alu), chauffage + isolation + mobilier pour un coût global de 96 K€. Situé dans le périmètre de l’enclos paroissial, l’accord de l’Architecte des Bâtiments de France a été nécessaire. Ce dernier a imposé des couleurs et des matériaux spécifiques (huisseries).

Les aides  obtenues :

FSIL > 33,5 K€
DETR > 21,9 K€
Région / AAP > 20 K€
Commune > 30% restent à charge

Le fonctionnement

Aujourd’hui, la couturière loue une cellule commerciale à elle seule alors que l’esthéticienne et la coiffeuse partagent l’autre cellule, de même surface (elles y sont présentes à des heures différentes > elles continuent de faire des prestations à domicile aussi). Elles ont donc toutes les 3 « pignon sur rue » et paie un loyer mensuel de 80€ auxquels il faut rajouter les charges.

  • La commune est aussi propriétaire du bar-épicerie voisin ;
  • Le local situé à l’étage de la mairie occupé précédemment par la couturière est aujourd’hui occupé par un psychologue.
  • Un des garages aménagés sert de stockage pour le bar-épicerie voisin.

C’est une action vertueuse qui a contribué fortement à redynamiser la vie en cœur de bourg.

Action 2. Requalification du camping

Une porteuse de projet privée devait reprendre la gérance (actuellement en régie communale) et construire des logements atypiques mais  finalement elle a abandonné son projet. La commune souhaite donc réaliser les travaux en 2020 : rénovation de bâtiment d’accueil et des sanitaires.

Action 3. Deuxième tranche travaux espaces publics centre

Le première tranche avait consisté à travailler les circulations douces > les entrées de bourgs ont alors été retravaillées pour ralentir les véhicules et laisser place aux piétons et vélo. Si ces aménagements (chicanes et radars pédagogiques) n’ont pas toujours été bien acceptés au départ, aujourd’hui, on constate qu’ils sont efficaces et globalement respectés. L’image de la commune s’est améliorée, les retours sont très positifs.

La seconde tranche va donc travailler sur l’embellissement de la place de la Mairie (autour du tilleul central notamment) > fleurissement, pavage… C’est le cabinet d’études Léopold à Morlaix qui réalise cela avec Jacques Kerellou, paysagiste. Les bordures des maisons autour de la place de la mairie seront pavées (nombreuses discussions ont eu lieu sur la surface totale à paver) et fleuries ; Un platelage bois entourera le tilleul (planté en 1989 lors des fêtes du bicentenaire de la Révolution française).

  • Morlaix communauté finance 10% des travaux

Label village fleuri

La commune a postulé et obtenu sa première fleur. Une seconde fleur peut être obtenue au bout de trois années.

Action 4. Valorisation de l’environnement et préservation des milieux naturels

Atlas de la biodiversité

Ce travail est actuellement mené avec le CPIE /Ulamir à Lanmeur. Les étudiants du lycée de Suscinio ont fait un premier travail qui va être poursuivi par la réalisation d’un atlas dont la vocation principale est celle de sensibiliser les habitants sur leur patrimoine naturel et de valoriser la richesse patrimoniale naturelle. Les étudiants ont présenté les premiers résultats en janvier 2019 et le travail se poursuit pendant encore un an. De nombreuses personnes étaient présentes à cette restitution ce qui confirme l’intérêt que les habitants ont pour le sujet environnement/biodiversité.

Aménagements pour l’accueil des camping caristes

Au niveau de l’aire de stationnement en bord de mer, la commune va réaliser des toilettes sèches qui seront gérées par les agents de la commune (> société Ty coinvert à Ploeren dans le 56)  > coût : 20 000 € ;

L’espace de stationnement au-dessus de la plage le long du GR 34 sera réaménagé pour faciliter la cohabitation voitures/piétons. Des tables de pique-nique seront également installées.

Un terrain en centre-bourg qui sert actuellement de lieu de stockage de terre pourra être réaménagé en espace de stationnement pour les camping-cars (terre-pierres) et un verger.

Action 5. Sentier d’interprétation « découverte du village »

L’idée de ce sentier est de faire état du Saint Jean « d’autrefois » : son patrimoine culturel et historique à partir de l’enclos paroissial (classé) et de mettre en avant les moulins, lavandières, peintres, tourisme balnéaire…

Action n°6. Des logements pour personnes âgées en cœur de bourg

À noter qu’il n’y a pas de vacance de logement (ou très peu) et la demande est importante.

Le projet

Il est au stade de réflexion : la commune souhaite acquérir un terrain de 8 000 m² en centre-bourg (situé entre commerces et camping) pour y faire 4 logements pour personnes âgées + un espace de stationnement (qui manque). Le prix de vente est de 15€/m². La commune s’est rapprochée de l’EPF Bretagne qui n’a pas pu lui répondre favorablement en l’état actuel du projet. Les élus ont également sollicité le CAUE pour les aider.

 

Contacts

Maryse Tocquer, maire et René Le Tallec, adjoint

Marion Lainé, secrétaire de mairie – 02 98 67 37 07

Documents techniques

Expériences similaires

Ils nous soutiennent

Le Juch projet AAP 2019Le Juch projet AAP 2019
le-juch_2019-03-25
le-juch_2019-03-25-3le-juch_2019-03-25-3
le-juch_2019-03-25le-juch_2019-03-25
hep-le-bus-carhaixhep-le-bus-carhaix
  Recevez nos Brèves mensuelles !