Tréflez (29) : végétalisation et réaménagement paysager de la place d’Armor

Infos pratiques

Adhérent depuis 2020
Maire : Anne Bescond
Adresse : Tréflez, France
Téléphone : 02 98 61 45 72
Nbre d’habitants : 983
Superficie : 15,76 km²
Intercommunalité : Haut-Léon Communauté
https://mairie-treflez.fr/
Contact BRUDED : Maïwenn Magnier

Autres expériences de Tréflez

La place derrière l’église était un espace très bitumé et traversé par des véhicules à vive allure, sans arbres ni végétaux, un vrai ‘courant d’air’ sombre et dangereux. Les élus ont choisi de s’atteler à son (ré)aménagement pour offrir une belle place paysagère et agréable.

Je souhaite que ce bel espace sécurisé et accueillant soit reconnu et respecté par tous. La mer, au loin, s’offre à nos yeux et la place d’Armor, n’a jamais été aussi bien nommée.

Anne Bescond, maire

Cliquez ici pour en savoir plus sur cette expérience

Tréflez est une commune littorale de 991 habitants située sur la côte nord du Finistère, surplombant la fameuse baie de Goulven. Les élus de la mandature ont choisi de travailler sur le bien-vivre sur la commune en aménageant les espaces publics et en œuvrant pour redonner vie à un quartier dit de la ‘gare’ pour offrir logements et services. Le tourisme y est une activité importante comme l’agriculture.

Contexte

Constatant que le bourg était émaillé de points sensibles et/ou dangereux, il s’est constitué dès 2022 un groupe de travail sécurité, composé d’élus. Il avait pour tâche de recenser ces points et de les classer par ordre de priorité pour agir en conséquence. La place d’Armor a été l’heureuse première élue de cette cogitation. Le groupe a identifié des anomalies : vitesse excessive, règne du tout voiture, absence de marquage entre la place et la route, impression de « no man’s land » etc. Le danger pour les parents et enfants qui la traversent pour se rendre à la garderie est aussi bien identifié.

Dessiner un projet

Les élus font appel au service voirie de Haut Léon communauté qui propose un projet d’aménagement technique répondant aux objectifs principaux de sécurisation des lieux. Ils choisissent ensuite de se tourner vers le CAUE qui complète le projet en offrant de nouvelles perspectives paysagères et environnementales. Ce regard avec un œil neuf est très apprécié car il enrichit la réflexion de la commune pour cet espace. Le projet sort ainsi du seul périmètre de l’espace de stationnement pour intégrer le sentier du presbytère à proximité (bordé de cyprès) et le petit espace boisé qui jouxte la place.

On est passé d’une seule technicité à une poésie, une esthétique, plus globale

Anne Bescond, maire

Les objectifs à atteindre

  • Sécuriser le lieu
  • Maintenir le nombre de stationnements pour répondre aux demandes des Trefléziens
  • Végétaliser et désimperméabiliser (enlever du bitume)
  • Améliorer l’aspect paysager

Tempête Ciaran

Une fois le projet validé, les travaux sont confiés à l’entreprise Jo Simon de Ploudaniel et démarrent fin octobre 2023 par les marquages au sol. La tristement célèbre tempête Ciaran passe par là dans la nuit du 1er au 2 novembre et met à terre ou endommage sérieusement la plupart des cyprès de Lambert qui longeaient l’allée de l’ancien presbytère. Les lieux sont dévastés et tout le mode est sous le choc. « Nous venions tout juste d’élaguer tous les cyprès durant l’été 2023, et notre travail était par terre ; il fallait tout refaire, c’était désespérant ».

« Dans un réel souci de sécurité et de sérénité alors que certains arbres ou branches menaçaient des habitations, la décision a été prise de les descendre tous, sans état d’âme » explique Anne Bescond lors du discours d’inauguration. La commune décide de garder les futs pour créer du mobilier, et peut-être une sculpture.

Un jumelage au secours des cyprès

Quelques jours après la tempête Ciaran du 1er novembre, le maire du village de La Croix-Barreze dans l’Aveyron avec lequel Tréflez est jumelée propose de venir en aide en faisant un don de 1 000 euros, pour l’achat de plants. Il est décidé d’affecter la somme à des arbres ou arbustes qui remplaceront les cyprès tombés. Les élus sollicitent les habitants qui le souhaitent au sein d’un copil pour choisir où planter quelles essences. Un seul habitant se déplace et le choix est fait de planter des arbustes et des plantes vivaces le long de l’allée du presbytère. Les services techniques se chargent du chantier en juin 2024

Le règne du tout voiture, c’est fini !

Place et plantations. Des carrés sont débitumés, replantés et paillés avec des copeaux permettant aux eaux pluviales de mieux s’infiltrer dans le sol. Les différentes fosses de plantations structurent l’espace. Les bordures sont discontinues afin de récupérer les eaux de ruissellement mais empêcher tout de même de rouler dessus.

Nous avons choisi de ne pas tout casser pour refaire en gardant ce qui était en place au maximum. Nous pourrons envisager des espaces de stationnements végétalisés dans un deuxième temps

Anne Bescond, maire

Les plantations animent le pied de mur en pierre afin d’atténuer l’ambiance minérale du stationnement et des potelets bois marquent la limite entre la voiture et le piéton tout en favorisant le passage. Des arbres sont plantés (poiriers, pruniers) ainsi qu’une végétation herbacée et arbustive avec des graminées, vivaces… Finalement, du mobilier (tables de pique-nique et bancs) est posé à deux endroits pour inciter à la pause. « Le petit bois a pris de la valeur et la place été reconfigurée : on a perdu nos arbres mais on a dégagé la vue sur mer ! » précise Anne Bescond.

Les murets cassés par les arbres tombés pendant la tempête ont été remontés durant l’hiver par les élus accompagnés de bénévoles.

On n’a toujours vu que du bitume, ça fait du bien ce changement, c’est beau, fréquenté et apprécié : on a du goût à y aller ! On a gagné une belle vue sur la baie de Goulven !

Anne Bescond, maire

Faire accepter le changement

Malgré le résultat très satisfaisant, certains usagers de la route mettent du temps à respecter les nouveaux aménagements. « Il a fallu rajouter quelques bordures, ganivelles et poteaux pour éviter que les gens ne se garent sur les massifs végétaux… ».

La communication autour de ce projet n’a pas toujours été facile ; « la tempête Ciara nous a laissés hébétés et c’était compliqué de bien communiquer alors que nous venions de démarrer les travaux, explique la maire. Mais globalement les gens était aussi très contents : c’est beau, merveilleux… »

Budget

L’ensemble des travaux (débitumage, plantations, pose de bordures, mobilier…) a été confié à une entreprise paysagère locale, Jo Simon paysage. Les services techniques sont intervenus ponctuellement.

Dépenses

  • Simon paysage 65,8 K€

Recettes

  • Cons Dep 29 – pacte 2030 :  25 K€
  • Cons Dep 29- 500 000 arbres : 1,8 K€
  • Com de la Croix Barrez : 1 K€
  • Commune : 38 K€

Une visite BRUDED

En juin 2024, une poignée d’élus a été reçue par les élus de Tréflez pour découvrir la nouvelle place réaménagée. Cela a aussi été l’occasion de présenter les autres projets de la commune : réaménagement d’une rue en sens unique entre les deux pôles de la communes, enfouissement des réseaux, projet de réaménagement du quartier gare, future pôle ‘commercial’ et habitats sociaux, cheminements pour les enfants de l’école, futur lotissement en cœur de bourg (avec beaucoup d’éléments d’un “éco” lotissement : forme du bâti, noues/récupération eaux pluviales, aménagement paysager, minimisation voirie et éclairage, etc.). Un temps d’échange riche et agréable.

Contact

Anne Bescond, maire – 02 98 61 45 72

rédaction : juin 2024

Documents techniques

Expériences similaires

Ils nous soutiennent

Abonnez-vous à nos Brèves mensuelles

Recevez les actualités du réseau, des adhérents et de nos partenaires ainsi que des invitations aux événements régionaux


  Recevez nos Brèves mensuelles !