Un contrat d’attractivité entre Sainte-Anne d’Auray (56) et le Département

Ste-Anne d'Auray-Basilique
Sainte d'Auray - cloître
Ste-Anne d'Auray - Cimetière 14/18

Infos pratiques

C’est le 7ème contrat de ce type entre une commune et le conseil départemental du Morbihan. Il prévoit, sur quatre ans, des actions visant à développer l’attrait des sites cultuels et culturels et améliorer l’accueil des visiteurs

Cliquez ici pour en savoir plus sur cette expérience

” Nous avons besoin de « locomotives » et de lieux « emblématiques qui font venir le public », Ces contrats s’adressent aux destinations touristiques majeures ” , a expliqué François Goulard, président du département. Il a été précédé, depuis cinq ans, par ceux d’Arzon, Josselin, Quiberon, Groix, Questembert communauté et La Trinité-sur-Mer.

Rendre le bourg plus attractif pour les touristes et pour les habitants de la commune

Dans un contrat d’attractivité touristique, les communes élaborent un programme d’actions. « Nos priorités sont l’amélioration de la qualité de l’accueil et tout particulièrement en renforçant la qualité de l’espace public, de  redonner de l’éclat à la commune en valorisant le patrimoine culturel, cultuel et paysager. L’enjeu majeur c’est de conforter l’économie locale et le dynamisme du centre bourg» précise Roland Gastine, maire. La commune souhaite proposer une offre différenciante sur un territoire qui attire de nombreux visiteurs en raison de la notoriété des communes littorales toutes proches. Il s’agit là de s’inscrire dans ce flux de voyageurs pour leur donner envie de découvrir la richesse patrimoniale de l’arrière-pays, sa qualité paysagère, son bâti historique, ses habitants.  Cela passe par d’importants travaux d’aménagement et de requalification urbaine du bourg. Il est également prévu de valoriser le patrimoine en installant une signalétique d’information locale complétée par une signalétique d’interprétation (supports pédagogiques). Le programme prévoit également l’amélioration des équipements : réhabilitation du camping du Motten, la création d’une aire de service pour les camping-cars ; la mise aux normes PMR (Personnes à mobilité réduite) de la basilique, de manière à rendre la commune accessible à toutes et tous et à s’adapter aux nouveaux besoins.

Le Département apporte un financement à hauteur de 25 % et la dépense subventionnable à 3 millions d’euros sur quatre ans. Pour SainteAnne, de 2018 à 2021, le total des opérations s’élève à 3,385 millions avec 750 000 € de contribution du Département.

Avril 2018

Documents techniques

Expériences similaires

Ils nous soutiennent

Saint-Lunaire-Flore
  Recevez nos Brèves mensuelles !