Retour sur la visite de Languédias (22) : une redynamisation qui a germé dans le jardin intergénérationnel

 

Languédias (500 ha) était réputée pour ses carrières de granite jaune qui ont longtemps été le moteur de l’économie locale avant de péricliter il y a une trentaine d’années, ce qui a entrainé l’assoupissement progressif du bourg.

Elle a été lauréate de l’AAP régional “Dynamisme des bourgs ruraux” sur le volet opérationnel avec, à la clé, un soutien financier de 176 718 €. Le commentaire des partenaires sur le dossier était le suivant : « Cohérent et global, le projet met l’accent sur les ressources locales. Il intègre l’aménagement de la place de l’église, la rénovation d’un bâtiment communal en granite et la création d’un parcours de découverte du granit breton, des aménagements urbains, la création d’une boulangerie et l’acquisition/ rénovation d’habitations adjacentes (commerce, logement…). ». Une belle reconnaissance pour cette équipe municipale, élue en 2014, qui a réussi à mettre en place une démarche globale de revitalisation avec très peu de moyens. Tout est parti de la création d’un jardin intergénérationnel pour remplacer le terrain de football.

La visite du 21 juin a été l’occasion de découvrir les projets avec un focus sur le jardin intergénérationnel

Un jardin favorable à la biodiversité et au vivre-ensemble

Jérémy Dauphin l’a dit franchement à la vingtaine de participants présents : « Ni le jardin intergénérationnel, ni la démarche de redynamisation n’étaient inscrits dans notre programme pour les municipales de 2014 ». En effet, lui et son équipe se sont présentés avant tout pour s’opposer à un projet d’extraction de granite qui, selon eux, porterait atteinte à l’environnement de la commune. La population les a suivis et une fois élus, le rejet du projet  a été validé par un référendum local.

Ensuite, en découvrant l’endettement de la commune (1350€/habitant), ils se sont demandés ce qu’ils pourraient mener comme projet dans un bourg où, pourtant, tout était à faire. La seule solution était de se lancer dans un première réalisation peu coûteuse, qui dynamise la vie du bourg et crée du lien social. C’est ainsi qu’a germé au sein de cette équipe avec une très forte fibre écologique, l’idée de transformer le terrain de foot inutilisé depuis 20 ans en un jardin de cœur de bourg, en s’appuyant uniquement sur les compétences et l’énergie des élus et des habitants de la commune. Le projet a dépassé leurs espérances : espaces différenciés séparés par des haies, fruitiers, ruches, hôtels à insectes, refuges à paillons, … La serre pédagogique est devenue la 3ème classe de l’école, l’AMAP locale y distribue ses paniers… Ce jardin traversé tous les jours pas les écoliers est devenu un lieu de vie et de rencontres.

Voir la fiche projet

Le terreau qui a fait germer le projet de redynamisation du centre bourg

La dynamique collective engendrée par la création du jardin et l’impact sur la vie du bourg ont incité les élus à élargir leur réflexion à l’échelle de l’ensemble du bourg. D’autant que l’intégration de la commune au sein de Dinan agglomération avait permis de dégonfler sérieusement la dette grâce à des transferts de compétences (100% pour la voirie). Là encore, cela s’est fait en interne : les élus ont fait des propositions qui ont été ensuite enrichies par les habitants et les partenaires. Ils ont défini les enjeux majeurs :  reconnecter la place de la mairie aménagée par l’ancienne municipalité à celle de l’église autrefois très vivante, résorber la vacance dans la rue principale et construire une boulangerie pour un porteur de projet résidant sur la commune. Le fil rouge du projet est bien évidemment le patrimoine granitique avec l’intention de réaliser un parcours autour de 16 statues, autant que les couleurs de granite existant en Bretagne. A entendre les élus et en parcourant le jardin et les aménagements en cours, on peut aussi parler de fil vert tant la végétalisation des espaces est une priorité pour la municipalité.

Jérémy Dauphin a tenu à souligner « le soutien important et indispensable apporté par l’Établissement public foncier de Bretagne “. l’EPF a fait l’acquisition d’un bâtiment adjacent à la future boulangerie. Leur négociation a permis de faire descendre le prix du bâtiment de 128 000 à 80 000 € tous frais. Ce portage financier soulage les finances de la commune et lui laisse le temps de concevoir un programme de rénovation pour y réaliser des logements. D’autre part, l’EPF prendre en charge 60 % des 70 000€ de frais de démolition d’une partie d’un bâtiment.

L’image “écolo” de la commune attire de nouveaux habitants, généralement des jeunes couples. L’un d’eux mène un projet d’écohabitat couplé avec du maraîchage. Avec la boulangerie ce sera encore mieux !

                                              Jérémy Dauphin, maire

La déambulation dans le bourg en chantier a permis de voir ce que sera le bourg dans quelques mois et à quel point il aura été rapidement transformé avec modestie et dans le respect de son identité.

Rédigé en juillet 2019
Thématique : Actions pour la biodiversité, Aménagements de bourgs et d’espaces publics, Associer la population à ses projets, Centres-bourgs : Etudes et Habitat, Chantiers participatifs

 

Vous souhaitez valoriser l’une de vos initiatives dans nos prochaines Brèves ?

Votre collectivité
n’est pas encore adhérente ?
Rejoignez-nous !

Suivez nous aussi sur :

  Recevez nos Brèves mensuelles !