Riec-sur-Bélon (29) : Effacement diffus et économie d’énergie

BriecBriec
BriecBriec
Riec sur belon lotissementRiec sur belon lotissement

En 2011, dans le cadre du Pacte électrique breton, les élus et les services municipaux ont soutenu le déploiement de l’effacement diffus. Cette action concrète et disponible immédiatement, permet de réduire sans tarder les consommations en électricité et de contribuer à la sécurisation du réseau.

La campagne d’information menée par la commune, et le partenariat avec l’opérateur technique Voltalis, ont permis l’équipement de plus de 20 % des logements chauffés à l’électricité, faisant de la municipalité et des administrés volontaires des adhérents pionniers de ce dispositif écologique et solidaire.

 

Une innovation au service de l’environnement et de l’équilibre du réseau électrique

L’effacement diffus consiste à suspendre sur une courte durée le fonctionnement des appareils de chauffage électrique aux moments où le réseau électrique en a le plus besoin, par exemple lors des pics de consommation, sans impact sur le confort ni changement d’habitudes pour les foyers équipés. Un boîtier, inséré dans les tableaux électriques, pilote ces effacements.

Cette technologie contribue ainsi à l’équilibre du réseau électrique et à la réduction des émissions de CO2, en limitant le recours à la production d’électricité à partir de centrales thermiques (plus couteuses et polluantes).

Des économies d’énergie et moins de CO2

A Riec-sur-Bélon, 51 logements et les 3 bâtiments communaux équipés témoignent de la sensibilité de la municipalité et des habitants à ces enjeux. Après un premier hiver, cette mobilisation a permis des économies d’énergie pour les habitants équipés et évité la production de 3,3 MWh pour le patrimoine municipal, soit au total 3,5 tonnes de CO2 dont l’émission a pu ainsi être évitée.

Pour aller plus loin : le suivi de consommation

Ce dispositif permet aussi à l’adhérent d’accéder, via Internet, à un suivi détaillé de sa consommation électrique et d’identifier des pistes d’économies supplémentaires, un outil aussi utilisé par les services techniques de la ville pour contrôler les consommations et l’efficacité énergétique des bâtiments équipés.

 

Rédigé en janvier 2013
Thématique : Économies d’énergie, Énergie

 

Vous souhaitez valoriser l’une de vos initiatives dans nos prochaines Brèves ?

Votre collectivité
n’est pas encore adhérente ?
Rejoignez-nous !

Suivez nous aussi sur :

  Recevez nos Brèves mensuelles !