Comment développer les achats durables et équitables dans la commande publique ? à Plérin (22)

Expérience > Comment développer les achats durables et équitables dans la commande publique ? à Plérin (22)

Que ce soit par un engagement de l’agenda 21, par volonté de développer l’économie locale, par esprit de solidarité avec des producteurs étrangers ou par souci d’exemplarité… les communes font de plus en plus d’achats durables et équitables. La Rencontre de Plérin, le 11 décembre 2013, a été l’occasion de découvrir les pratiques des uns et des autres et d’échanger des retours d’expériences.

Des pratiques pas encore très répandues

Ils étaient une vingtaine d’élus, d’agents de collectivités et aussi de représentants d’associations locales impliquées dans le commerce équitable avec les pays du Sud pour échanger leurs  pratiques. Les  aliments bios et durables dans la restauration collective n’étaient pas concernés car plusieurs Rencontres ont déjà été consacrées à cette thématique.

Le constat est que, hormis quelques collectivités pionnières, ces pratiques ne sont pas encore très répandues. Et ce, d’autant que les communes sont petites car leurs besoins sont peu importants alors que pour des produits comme les vêtements de travail il y a des seuils minimaux de commande à respecter, sans parler des prix… Cela  est corroboré par les premiers retours du questionnaire adressé aux communes adhérentes qui montrent que les produits les plus concernés sont le papier et les produits d’entretien.

Plérin et Mordelles : une démarche globale et participative

A Plérin, c’est la mise en place d’un agenda 21 qui a permis de lancer des actions pour développer les achats durables et faire le choix d’adhérer au Réseau Grand Ouest de la commande publique pour être accompagné dans la rédaction des appels d’offres. L’animateur de ce réseau a expliqué que le code des marchés publics incite fortement à aller dans ce sens. Robert Pédron, adjoint à l’urbanisme et au DD a souligné l’importance que ces actions se fassent dans le cadre d’une démarche globale et cohérente. Cette dimension, Roberts Esnault, conseiller délégué au DD à Mordelles, l’a reprise à son compte en présentant la démarche de Mordelles. C’est avec cet objectif qu’a été mise en place un programme de sensibilisation/formation au DD pour ses élus et l’ensemble des agents avec notamment un point sur l’aspect social et solidaire. Aujourd’hui, les agents sont largement impliqués et force de proposition dans tous les domaines. Le Conseil général des Côtes d’Armor labellisé « Territoire de commerce équitable » et les associations ont expliqué que des produits comme le thé ou le café se trouvent facilement sur l’ensemble de nos territoires et que toutes les communes peuvent les utiliser lors de leurs évènements.

Un mini document de mutualisation pour aller plus loin

Le compte-rendu de cette rencontre va au-delà de la restitution des échanges entre les participants de cette rencontre. Il est enrichi des pratiques de communes non présentes, d’informations sur des acteurs des achats durables et équitables ou sur des démarches de labellisation.

Mutualisation d'expériences 2 : Eclairage public
Logo PlérinLogo Plérin
  Recevez nos Brèves mensuelles !