Comment introduire des produits bios ou durables dans la restauration collective ? à Saint-Lunaire (35)

Expérience > Saint-Lunaire (35) : La biodiversité, levier majeur de cohésion entre les habitants et d’attractivité communale

L’objectif de cette journée, organisée en priorité pour les cuisiniers, était double. D’une part, bénéficier de l’expérience de la commune de Saint Lunaire qui a progressivement introduit des aliments bio dans ses repas jusqu’à arriver aujourd’hui à une proportion de 50% (100 à 110 repas/jour. D’autre part, échanger entre cuisiniers et bénéficier des expériences des uns et des autres sur des problématiques très concrètes : les approvisionnements en produits bios, l’équilibre nutritionnel des menus, la gestion du gaspillage et les techniques et savoirs-faire de préparation de repas.
Pour rentrer directement dans le concret, la rencontre a débuté par un repas bio concocté par André Cordier et Christophe Huet, cuisiniers à Saint Lunaire. Dans son mot de bienvenue, Pierre Mauduit adjoint, a souligné rôle moteur des cuisiniers dans l’introduction des produits bios et durables dans la restauration communale. Ici, les élus « ont pris le train en route », avec la volonté d’appuyer l’existant et d’accentuer encore la démarche. Pierre Mauduit est également convaincu que l’alimentation est une très bonne entrée pour parler « développement durable » avec les enfants. C’est très concret et permet d’aborder toute les thématiques : l’eau, l‘énergie, les déchets…. et d’amener également une réflexion au niveau des parents. C’est d’autant plus important que c’est la génération des enfants qui vont faire l’avenir du développement durable. cf la présentation du fonctionnement de la cantine.
Langouet cantineLangouet cantine
PordicPordic
  Recevez nos Brèves mensuelles !