Atlas de la biodiversité communale à Plérin (22)

PlérinPlérin
PlérinPlérin

Infos pratiques

Adhérent : 2020 (et de 2011 à 2017)
Maire : Ronan Kerdraon

Téléphone : 02 96 79 82 00
Nbre d’habitants : 15 545
Superficie : 27 km²
Intercommunalité : Saint-Brieuc Armor Agglomération
www.ville-plerin.fr
Contact BRUDED : Bruno Servel

Autres expériences de Plérin

La réalisation de l’ABC a mobilisé pendant une année une quinzaine de scientifiques et une centaine de bénévoles. Il a conforté les actions de gestion et de planification engagées dans le PLU.

Cliquez ici pour en savoir plus sur cette expérience

En 2010, la ville de Plérin (14 641 habitants, 2 772 ha, 13 kms de côtes) a répondu à l’appel à projet émis par le Ministère de l’Ecologie et relatif à la mise en œuvre d’un atlas de la biodiversité communale (ABC).

Pour la commune : Une opportunité à saisir

Plusieurs éléments de contexte ont renforcé les élus et les services dans l’idée de saisir cette opportunité de la réalisation d’un ABC :

  • La mise en place d’un Agenda 21 local avec une volonté de concertation/implication des habitants
  • Le lancement de la révision du PLU
  • Des actions engagées en matière de protection de la biodiversité mais sans réelle évaluation
  • Une association partenaire intéressée pour porter le projet : Vivarmor Nature, association spécialisée dans l’étude et la préservation de la biodiversité.
  • Des élus et services motivés

Pour l’Etat : l’occasion de tester et d’expérimenter la méthodologie ABC

Du côté de la DREAL les objectifs étaient les suivants :

  • Favoriser l’appropriation des enjeux de la biodiversité du territoire (interne, acteurs locaux, habitants
  • Tester/Expérimenter différentes méthodologies d’étude de la biodiversité d’une commune
  • Mieux comprendre la biodiversité locale en regroupant différentes couches de données et en établissant des croisements d’informations
  • Traduire les résultats dans le Plan Local d’Urbanisme pour mieux protéger la biodiversité
  • Disposer d’un état des lieux pour développer des actions cohérentes en termes de gestion et de protection

Un ABC à deux volets

  • Un volet scientifique Il a consisté à répertorier les données déjà existantes, et à les compléter par la réalisation d’inventaires réalisés soit par Vivarmor Nature, soit par des structures partenaires du projet (Association de chasse, de pêche, Groupe mammologique breton, société mycologiques…) sous la coordination de Vivarmor.
  • Un volet communication et implication des habitants Il a démarré par la création d’un groupe d’habitants volontaires. Les réunions ont souvent fait salle comble grâce à l’implication de Vivarmor.

« Elles ont permis de programmer dans un esprit ludique des sorties de terrains, de lancer « des avis de recherche » (oiseaux des jardins, espèces communes, pelotes de réjection…) qui ont bien fonctionné », … Puis ces bénévoles ont contribué à réaliser une plaquette et une exposition photo sur les richesses naturelles de Plérin. Un site internet lui est entièrement dédié ce qui permet à chacun de voir les avancées du projet.

Une vraie biodiversité

PlérinL’inventaire a mis en lumière la richesse des espèces animales et végétales sur la commune : près de 600 espèces animales et plus de 300 espèces végétales dont quelques-unes sont rares ou menacées comme la loutre, le faucon pèlerin, le grand corbeau, le grillon de la Manche…

Un bilan positif

  • Le volet scientifique a permis d’identifier clairement des zones à enjeux pour la biodiversité (réservoirs de biodiversité, corridors écologiques utilisées par les espèces pour passer d’un réservoir à un autre) et de définir des préconisations de gestion pour ces zones.
  • Le projet a généré une très forte mobilisation : 15 experts scientifiques, 38 naturalistes, 103 habitants inscrits, 18 structures.
  • Il a contribué à valoriser le territoire : Plérin a été lauréate du « Fonds de Dotation pour la Biodiversité » en 2013 et « Capitale Française de la Biodiversité 2013 (catégorie villes 2 000 à 20 000 hab)
  • L’ABC a conforté des actions de protection et de gestion de la biodiversité et donne des pistes d’actions pour un futur plan communal pour la biodiversité.

Pris en compte par le PLU

« Dans les faits, le PLU a avancé plus vite que les conclusions de l’ABC. Pour autant, mise à part une zone qui a été définie comme constructible dans la PLU, les préconisations de l’ABC, bien qu’en cours, ont été bien prises en compte ». « Le PLU a par exemple réintégré 50 ha de terres agricoles, surtout en partie sud-est pour éviter une dispersion de l’habitat et préserver les espaces naturels et agricoles ».

  • Restreindre la destruction et la fragmentation des habitats,
  • Maintien et renforcement du maillage bocager,
  • Conserver et améliorer la qualité du réseau hydrographique, restaurer des continuités écologiques,
  • Poursuivre la gestion différenciée des talus de bords de route,

Un coût de 70 400 euros

Partenaires financiers : FEDER, Etat, Région, Département, SaintBrieuc Agglomération, Fond de dotation pour la Biodiversité Autofinancement

Vivarmor : 14 000 €

Subvention commune : 15 000 €

Documents techniques

Expériences similaires

Ils nous soutiennent

enercoop bretagneenercoop bretagne
VignocVignoc
VignocNouvel aménagement en bois local à Vignoc
VignocVignoc
  Recevez nos Brèves mensuelles !