Création d’une micro-crèche inter-entreprise à La Vraie-Croix (56)

Infos pratiques

Adhérent depuis 2007
Maire : Pascal Guiblin
Adresse : 1, place du Palais, 56250 La Vraie-Croix
Téléphone : 02 97 67 23 62
Nbre d’habitants : 1501
Superficie : 17 km²
Intercommunalité : Questembert Communauté
lavraiecroix.bzh
Contact BRUDED : Mima Gales

Autres expériences de La Vraie-Croix

Dans le cadre de son projet de dynamisation de centre bourg, la commune de La Vraie-Croix porte plusieurs opérations structurantes parmi lesquelles la création d’une micro-crèche inter-entreprise.

Voir notre vidéo sur la redynamisation de centre-bourg de La Vraie-Croix

Cliquez ici pour en savoir plus sur cette expérience

Ce projet s’est imposé aux élus après avoir réalisé un recensement des besoins en termes d’accueil des enfants de moins de 4 ans auprès de la population et des entreprises locales.

La micro-crèche est pour nous un levier d’action pour attirer les jeunes ménages sur notre commune, répondre aux enjeux sociétaux des entreprises locales qui sont demandeuses et soutenir la vitalité de la commune. Cet équipement vient enrichir les services existants sur la commune en matière de parcours enfance (assistantes maternelles, accueil périscolaire et écoles).

Pascal Guiblin, maire

Une situation idéale

C’est la maison de l’enfance, assurant jusqu’en 2019 la fonction de Relais Assistante Maternelle (RAM) et Lieu d’Accueil Enfants Parents (LAEP) qui accueille le projet. Cette maison est idéalement situé en centre bourg, à l’interface des deux écoles et à proximité immédiate du pôle multifonctions (dans lequel se trouve le restaurant scolaire). Le projet consiste en la rénovation du bâti pierre existant et à la création d’une extension vers l’arrière, pour une surface finale d’un peu plus de 160 m². L’ancien bâtiment reçoit la partie technique, la cuisine, le bureau, l’espace repas, et une première chambre de 10 m², et dans l’extension, une salle d’activité de 47 m² et deux autres chambres. Pour plus de sécurité, l’entrée se fait désormais par l’arrière du bâtiment.

Des partenaires impliqués dès le départ

Pour mener à bien ce projet, la commune  travaille dès le départ en partenariat avec l’association l’Éveil du Rohig, une association de Vannes créée par des chefs d’entreprise désireux de mettre en place des services innovants pour leurs salariés. Pour le financement et la réalisation, ils sont accompagnés par la CAF et la PMI. Soliha assure la maitrise d’œuvre.

Les travaux débutent en janvier 2020 et s’achèvent au printemps 2021, pour une ouverture en mai 2021.

La gestion de cette micro-crèche « Le P’tit club » est confiée en DSP (délégation de Service public) à l’Éveil du Rohig, qui loue les locaux pour un loyer de 1000€ / mois. “Cela nous permet d’amortir les travaux en 8 ans“, précise le maire. Le  fonctionnement est assuré par une équipe de 4 personnes composée d’une éducatrice référente de la crèche, une auxiliaire de puéricultrice, un poste petite enfance bilingue (anglophone) et un poste polyvalent. La micro-crèche accueille chaque jour jusqu’à 10 enfants  de 0 à 4 ans, de façon régulière ou occasionnelle.
Complément juin 2021 : les locaux étant en capacité d’accueillir 12 enfants, le passage à 12 berceaux est prévu très prochainement et permettra de répondre aux besoins d’une trentaine de familles.

La commune a ensuite réservé 6 places ; le coût réel d’une place est d’environ 7500€. Celui-ci est réduit à 3500€ environ par berceau après déduction des aides de la CAF et de la part payée par les familles. La réservation de ces 6 places par la commune représente donc un coût total annuel d’environ 20 000€ / an. “C’est un coût pour la commune, témoigne le maire, mais que nous assumons car il s’agit d’un service nécessaire rendu aux familles“.

Actuellement, la micro-crèche ne désemplit pas et la liste d’attente reste fournie.

Coûts de l’opération

Le coût total de l’opération est de 370 000 €. Les subventions de la Caisse d’allocations familiales (CAF 108 000 €) et la dotation d’équipements des territoires ruraux (DETR : 164 000 €), font que le reste à charge pour la commune est d’environ 100 000 €.

Documents techniques

Expériences similaires

Ils nous soutiennent

Kermaria-Sulard-Réunion de quartier

Abonnez-vous à nos Brèves mensuelles

Recevez les actualités du réseau, des adhérents et de nos partenaires ainsi que des invitations aux événements régionaux

  Recevez nos Brèves mensuelles !