Une démarche participative ‘’connectée’’ à Kermaria-Sulard (22)

Kermaria-Sulard-Réunion de quartier

Infos pratiques

Adhérent : 2020
Maire : Pierre Houssais
Adresse : Kermaria-Sulard, France
Téléphone : 02 96 38 03 81
Nbre d’habitants : 1049
Superficie : 9,02 km²
Intercommunalité : CA Lannion-Trégor Communauté
kermaria-sulard.fr/
Contact BRUDED : Bruno Servel

Autres expériences de Kermaria-Sulard

Dès son arrivée à la mairie en mai 2020, l’équipe municipale animée par Pierre Houssais a mis en place une démarche participative ambitieuse : l’objectif est de consulter systématiquement tous les habitants en amont des projets et des actions de la municipalité.

Cliquez ici pour en savoir plus sur cette expérience

Les habitants sondés pendant la période électorale

Pierre Houssais avait déjà été adjoint dans cette commune de 1050 habitants de 1989 à 2001. En 2020, il a accepté de s’engager à la tête d’une seconde liste aux municipales,  «  Agir ensemble »,  à condition que le travail se fasse en équipe, d’être à l’écoute des habitants et d’avoir pour fil conducteur l’amélioration du bien-vivre ensemble sur la commune.

Pendant la période électorale, cette liste a adressé aux habitants un questionnaire ( voir ci-dessous le document associé) avec 70 items pour avoir leurs avis sur de nombreux sujets : fonctionnement de la mairie et projets réalisés sur le dernier mandat, la vie dans les quartiers, la vie des associations, comment les consulter et les informer, ressenti  sur la commune, …   Alors qu’une une centaine de retours était espérée, l’enquête a suscité 250 réponses pour la plupart argumentées.

‘’ Si on prend soin de s’adresser aux gens avec considération, ils répondent volontiers et généralement avec intelligence’’

Pierre Houssais, maire

Cette matière a été restituée dans un document de synthèse diffusé à tous et désormais disponible sur le site de la commune. Elle a servi à l’élaboration du programme électoral auquel 2/3 des habitants ont ensuite accordé leur confiance.

Une lettre électronique reçue par 85% des habitants

Les deux premières lettres avaient été envoyées aux habitants avant les municipales. Aujourd’hui, la lettre électronique, devenue communale,  parait toutes les 2 ou 3 semaines et elle est reçue par 85% des habitants. Le fichier d’adresses mails s’est constitué progressivement et les habitants qui n’y figurent pas encore sont sollicités quand ils passent en mairie. Une version papier, trimestrielle, est adressée à ceux qui n’ont pas accès à internet ou qui préfèrent cette solution.

A noter que le fichier des adresses mails est géré par les seuls services afin de respecter le RGPD (Règlement Général de Protection des Données).

Des consultations régulières via la lettre

Les consultations se font sous forme de questionnaire (google forms) accessibles via la lettre électronique. Elles permettent de sonder les habitants sur l’intérêt de lancer un projet ou une action, de recueillir leurs propositions.

La municipalité leur a ainsi soumis trois sujets dans une même lettre auxquels ont répondu 72 personnes :

  • Faut-il construire une résidence-séniors pour garder les habitants sur la commune ? 89% des habitants estiment qu’il faut y réfléchir avec mise en place d’une commission
  • Êtes-vous favorable à la tenue d’un marché de producteurs le dimanche ?  96 % d’avis favorables … Suivi d’un second questionnaire pour préparer un essai en période estivale et notamment d’identifier directement les producteurs intéressés ou à contacter
  • Faut-il demander la création d’une école maternelle sur la commune ?  67 % n’y sont pas favorables car le Regroupement Pédagogique Intercommunal (RPI) avec les communes de Camlez, Coatreven et Trézény fonctionne bien et cela entrainerait la fragilisation du site de Camlez qui a investi récemment pour améliorer les locaux de l’école maternelle. Un avis qui a conforté celui de la municipalité.

Les habitants ont également été questionnés sur leur préférence entre deux propositions de vitraux pour l’église  (77 retours)  et aussi, pendant le confinement, pour savoir s’ils avaient besoin d’aide ou sur ce qu’ils pouvaient faire pour les autres :  courses, soutien aux devoirs, aide à l’informatique, contact avec les habitants de son quartier pour recenser les besoins.

Pour s’impliquer plus dans la vie municipale

La plupart des commissions municipales sont ouvertes aux habitants désireux de s’impliquer sur une thématique :  tourisme, fleurissement, petite enfance, … Elles fonctionnent comme des groupes de travail qui font des propositions mais c’est le conseil qui prend les décisions.

La municipalité a proposé aux 12 quartiers de désigner 2 à 3 correspondants qui ont plusieurs missions :  être à l’écoute des habitants, créer du lien, veiller à ce que personne ne soit isolé et faire remonter vers les problèmes qui relèvent de la municipalité. Les élus se rendent sur place pour dialoguer en direct sur le terrain.

”Notre écoute des correspondants a permis par exemple la réalisation d’une belle cabane pour enfants par les habitants de la résidence des Ormes sur un terrain communal. Aujourd’hui, un autre chantier est entrepris pour réaliser un ou des jardins partagés suite à une consultation.”

Pierre Houssais, maire

Un démarche qui implique l’équipe

Les principales tâches sont réparties entre le maire, 4 adjoints et 4 conseillers délégués, dont l’un des 2 élus de la liste minoritaire. Une telle démarche participative est extrêmement chronophage et demande un fort investissement personnel de tous.  Le maire a réduit ses indemnités à 60% et proposé que les indemnités des élus soient partagées au prorata du temps que chacun d’entre eux prévoit de consacrer à la mairie. Des ajustements seront faits en cours de mandat. ” Nous notons chaque jour le « temps communal » – ce qui nous permet de réaliser des ajustements tous les 3 mois pour mieux répartir les charges de travail.” précise le maire.

Pour autant, Pierre Houssais sait “qu’animer une démarche participative sur un mandat même avec une bonne équipe, ce n’est pas un long fleuve tranquille” . Il se dit convaincu que ” Vivre, créer et essayer de changer le monde ou sa commune avec les autres c’est souvent épuisant, mais sans ténacité rien ne bouge vraiment ‘

Documents techniques

Expériences similaires

Ils nous soutiennent

neulliac_maison-éclusière-auquignanneulliac_maison-éclusière-auquignan

Abonnez-vous à nos Brèves mensuelles

Recevez les actualités du réseau, des adhérents et de nos partenaires ainsi que des invitations aux événements régionaux

  Recevez nos Brèves mensuelles !